Commentaires : La radio numérique terrestre "en état de mort clinique"

radiofrance
radionumérique
radionumériqueterrestre
Tags: #<Tag:0x00007f3d300f9e88> #<Tag:0x00007f3d300f9370> #<Tag:0x00007f3d300ff798>

#21

@zguvus
Oui, mais la TNT est arrivée avec une augmentation de qualité (résolution équivalente à un DVD, puis HD) et plus de chaînes.
(…)
Ajoutons que le passage à la TNT, c’était changer 1 ou 2 appareils par foyer. Si je compte bien, entre la maison et les voitures, je dois avoir une bonne demi-douzaine de radios…

un des avantages que j’ai vécu avec la TNT, c’est une amélioration de la réception: dans un coin ou l’analogique passait super mal (certaines chaines irrémédiablement pourries) avec la TNT, même avec une antenne merdique d’appoint ont capte tout nickel…
Sans avoir suivis l’affaire ni particulièrement comprendre ce problèmes de choix de norme;
si la rnt avait permis la même chose (qu’est-ce que je m’en tamponne que le son soit coupé si je reçois plus, si la qualité de signal demandé pour recevoir est 10 fois moins exigeante) et avec je suppose avec des bonus type numérotation des radios moins farfelue et suivis du signal sur toute la France;
quand même dommage que ca capote.


#22

Prozac,

je ne suis informaticien ni technicien et connait peu ce "dossier", et vous vous avez l'air au fait des aspects très techniques, et au delà.

Pouvez vous me dire en quoi ces normes et cette RNT (et TNT qui me semble du même acabit et sortir des mêmes cercles...)
ont ou n'ont pas
un intérêt vis à vis de la radio ou télé via TCP/IP et/ou 4G.

Si vous avez le temps...


#23

[quote name=‘speed’ date=‘03/07/2012 - 14:00’ timestamp=‘1341316852’ post=‘1498799’]
Perso je prefererai 1000 fois avoir un emetteur FM (88 /108 Mhz) d’un kilo à 100 metres de chez moi qu’une antenne relais téléphonie mobile qui me crache que 40 W certes , mais 40W de micro-ondes[/quote]

Et tu préfères avoir à côté de chez toi les 800Mhz de la télé analogique ou les 800Mhz de la 4G ? :D


#24

[quote name=“Prozac” date=“03/07/2012 - 14:04” timestamp=“1341317094” post=“1498805”]

[quote name=“speed” date=“03/07/2012 - 14:00” timestamp=“1341316852” post=“1498799”]
Perso je prefererai 1000 fois avoir un emetteur FM (88 /108 Mhz) d’un kilo à 100 metres de chez moi qu’une antenne relais téléphonie mobile qui me crache que 40 W certes , mais 40W de micro-ondes[/quote]

Et tu préfères avoir à côté de chez toi les 800Mhz de la télé analogique ou les 800Mhz de la 4G ? [/quote]
Ca dépend de la puissance nécessaire.


#25

[quote name="Prozac" date="03/07/2012 - 13:06" timestamp="1341313578" post="1498767"]X[/quote]
Pour ça c'est pareil que le DVB-T. Et c'est peut-être le seul argument "pour". Mais les radios indés se heurteront aussi au mur de l'argent: L'équipement technique, les contrats avec TDF pour accéder aux points hauts équipés en émetteurs DAB+, et le faible taux d'auditeurs équipés.
A coté de ça, elle mettent en place un site web avec un flux en streaming mp3 et n'importe quel personne avec un téléphone 3G et un abonnement Free peux écouter cette radio. Le choix est vite fait.
(note: Je ne suis pas tellement pour cette solution, qui est un vrai gaspillage de bande passante. Mais les coûts mis en jeux sont sans commune mesure, et c'est de toute façon aussi ce qui va se passer , à terme).


#26

[quote name=“Prozac” date=“03/07/2012 - 13:20” timestamp=“1341314450” post=“1498781”]

[quote name=“guildem” date=“03/07/2012 - 12:03” timestamp=“1341309832” post=“1498733”]“le CSA a opté pour la norme T-DMB au détriment du DAB+”

–< il me semble qu’en plus, c’est la norme DAB+ qui est implémentée dans tous les autoradio de haute et moyenne gamme depuis des années non ?

“De plus, le modèle économique de la RNT ne serait pas viable.”

–< des détails sur cette information ? sur le modèle économique décidé ?[/quote]

[tout plein d’explications très intéressantes][/quote]

Merci beaucoup pour ta réponse qui confirme ce que je pensais.
Très intéressant, c’est sympa d’avoir pris le temps d’écrire tout ça :)

Bon bah vivement la 4G et les webradios de toute façon !


#27

[quote name=‘Prozac’ date=‘03/07/2012 - 14:04’ timestamp=‘1341317094’ post=‘1498805’][quote name=‘speed’ date=‘03/07/2012 - 14:00’ timestamp=‘1341316852’ post=‘1498799’]
Perso je prefererai 1000 fois avoir un emetteur FM (88 /108 Mhz) d’un kilo à 100 metres de chez moi qu’une antenne relais téléphonie mobile qui me crache que 40 W certes , mais 40W de micro-ondes[/quote]

Et tu préfères avoir à côté de chez toi les 800Mhz de la télé analogique ou les 800Mhz de la 4G ? :D[/quote]

je vais prendre ceux de la 4G vue les puissances qu’il y avait en télé analogique , perso ma parano se situe plus entre 1.8 et 2.2 GHz :)


#28

[quote name='ipfix' date='03/07/2012 - 13:15' timestamp='1341314100' post='1498775']l'intérêt c'est juste pour notre santé car si on ne sait pas quels sont les dégâts, il est connu que les ondes influent sur le corps !!!

Ha ben oui, c'est vrai, parce que la FM ça marche pas du tout avec des ondes, bien-sûr... -_-[/quote]

l'intérêt c'est juste pour notre santé car si on ne sait pas quels sont les dégâts, il est connu que les ondes influent sur le corps !!!

Hum...des ondes tu en bouffe toute la journée..sauf que radio=grande longueur d'onde a basses frequences, a l'oposé des rayons gamma = très courte longueur d'onde et très haute fréquence... et entre les 2, la lumière <img src="/discussions/images/emoji/emoji_one/wink.png?v=3" title=":wink:" class="emoji" alt=":wink:"/>


#29

[quote name='Amicalement' date='03/07/2012 - 14:04' timestamp='1341317088' post='1498804']Prozac, je ne suis informaticien ni technicien et connait peu ce "dossier", et vous vous avez l'air au fait des aspects très techniques, et au delà.

Pouvez vous me dire en quoi ces normes et cette RNT (et TNT qui me semble du même acabit et sortir des mêmes cercles...)
ont ou n'ont pas
un intérêt vis à vis de la radio ou télé via TCP/IP et/ou 4G.

Si vous avez le temps...[/quote]

Vaste sujet.

Le problème actuel avec la radio/télé par les réseaux mobiles, c'est que les réseaux mobiles actuels et même futurs n'ont absolument pas la capacité. Regarde Free qui sue sang et eau pour offrir un débit correct à ses utilisateurs malgré un fair use de 3Go, censé limiter la surconsommation de bande passante.
Ces fair use n'existent pas pour nous embêter, même si évidemment il y a une question d'appât du gain : c'est parce que sur de la 3G/4G, le débit d'une cellule (antenne) est partagé entre ses utilisateurs. Et que pour l'heure on est dans l'incapacité absolue de servir convenablement un grand nombre d'utilisateurs simultanés.
Avec la RNT/TNT, comme avec la FM et la télé analogique, on envoie une seule fois le signal à des centaines de kilomètres à la ronde et, puisqu'il n'y a aucune communication bilatérale, la question du débit partagé ne se pose pas.

Autrement dit, en matière de sans-fil, avec le TCP/IP, on divise, alors qu'avec la RNT/TNT, on multiplie.

Du coup, si tu veux écouter de la radio sur IP plutôt que la RNT, de chez toi sur ton abo ADSL, pas de problème. Mais en voiture via les réseaux mobiles, on va te dire "ok, mais pas plus de X heures par mois, faut laisser de la place aux petits copains qui veulent écouter aussi". Avec la télé c'est encore pire puisque le débit demandé est beaucoup plus élevé.

En revanche, l'intérêt de la TNT par rapport à l'IPTV est plus spécifique : c'est surtout celui d'être captable même en zone blanche d'ADSL, de ne nécessiter ni abonnement ni équipement de type box, et d'être plus simple pour Mamie du Cantal.

Après, il y a des enjeux commerciaux et politiques. La radio sur IP, contrairement à la RNT, échappe totalement au CSA, aux procédures d'agrément, aux procédures de contrôle, aux règles de déontologie, tu peux capter une infinité de radios, du monde entier. Tu peux donc aussi émettre de l'étranger. Même si on essayait d'imposer des règles de contrôle et de déontologies aux webradios françaises, il suffirait de louer ton serveur en belgique et zou, adieu le CSA.

En revanche, il n'existe pour ainsi dire pas de modèle économique de la webradio à l'heure actuelle. À ma connaissance la seule webradio commerciale plus ou moins à l'équilibre en France c'est Enjoystation, et il semblerait qu'ils soient à l'équilibre à condition de gruger violemment l'URSSAF etc. et qu'ils ont eu des problèmes pour ça.

Ce n'est pas évident de partager le gâteau du marché publicitaire français avec, sur une zone donnée, peut-être une vingtaine de concurrents. àa le sera encore moins avec la RNT avec peut-être une cinquantaine ou une centaine de concurrents. Mais la Radio sur IP c'est plus le même ordre de grandeur : ce sont des centaines de milliers de concurrents sur un même marché. Il pourrait y avoir pour ainsi dire autant de webradios que d'auditeurs. Le coût de diffusion est tellement infinitésimal qu'un amateur peut faire tourner sa webradio à perte sur ses fonds propres toute sa vie (on ne peut donc même pas imaginer que les plus faibles seront rachetés par les plus gros). àa parait impossible de faire vraiment du pognon sur la radio IP.

Cela dit, certains y croient. Le PDG de Skyrock, Pierre Bellanger, reste convaincu que l'avenir est à la radio sur IP et que la RNT est déjà ringarde, et qu'il vaut mieux sauter cette étape plutôt que d'investir beaucoup d'argent dans une technologie déjà dépassée. Il est convaincu qu'à moyen terme, quand les utilisateurs iront à Darty, on leur laissera le choix entre acheter un poste RNT, qui peut recevoir tout au plus une centaine de stations bien françaises, ou acheter un poste Radio sur IP, qui peut recevoir toutes les radios du monde, et des milliers de radios rien que pour la France. Et que devant cette alternative, les gens se tourneront de toute façon vers le poste Radio sur IP. Et que donc la RNT sera désertée très vite.

C'est peut-être vrai, mais si c'est le cas économiquement ça va faire mal. Et en tout cas ça prendra encore quelques années à se généraliser car pour l'heure, seuls les réseaux internet fixes sont prêts pour fournir la webradio dans des conditions satisfaisantes. Sur le mobile, les fair use rendent la chose trop inconfortable, de même que les zones blanches (pour écouter une webradio dans des conditions satisfaisantes, il faut accrocher de l'UTMS à l'arrêt, ou du HSDPA en mobilité, et accrocher du HSDPA sur la route je sais pas si t'as déjà essayé, c'est très aléatoire). Et ces fair use ne sont pas prêts de passer à un niveau où ils ne poseront plus de problème car même la 4G propose une bande passante totale par antenne trop faible.

J'ai l'air de défendre la RNT par rapport aux webradios, pourtant il n'en est rien, d'autant que je suis un peu directeur d'une webradio. :D Mais il faut avoir conscience qu'à l'heure actuelle le remplacement pur et simple de la FM par les webradios n'est pas envisageable économiquement, ni techniquement. Il est donc logique que l'IP et le hertzien cohabitent pendant encore un bon moment.


#30

"Les quatre autres principaux groupes radiophoniques, RTL, NRJ, Lagardère et NextRadioTV, sont historiquement opposés à la diffusion de programmes sous forme numérique."

Pour être animateur dans une radio associative dont les responsables suivent le sujet, j'ai toujours entendu que c'est au contraire ces radios qui ont au début poussé le numérique, qui par son coût permet de se débarrasser des concurrents aux moyens plus limités. Mais voilà, la crise et la chute des recettes publicitaires sont passés par là, et les grands groupes de radio ne veulent plus de cette dépense supplémentaire.

Et pour pas mal de radios associatives indépendantes la radio numérique terrestre n'est pas vraiment une opportunité car elles ne pourront plus avoir leur propre émetteur mais devront passer par un opérateur extérieur.


#31

Merci Prozac, on ne peut plus clair (et aux autres aussi).

En gros, concernant IP / web-radio /et surtout tv les choix stratégiques sont totalement foireux comme toujours dans ce pays dirigé sur entre autre ces sujets majeurs ceci depuis 40 ans par des débiles mentaux prétentieux ; les choix minitel et transpac, idem.
Puisqu’il s’agit d’avoir investi et d’investir des sommes énormes sur une option X archaïque à court terme alors qu’une option Y est l’avenir à court terme et nécessite des investissements lourds (fibre et suppression des zones blanches).

Concernant 4G / radio tv, ok pour limitation tech pour le moment et à moyen terme ; c’est plus compliqué, ça a poussé tellement vite ces usages, et c’est en bonne partie délégué au privé. Ce qui pose questions, d’autres sortes de questions…

C’est quoi ta radio?
:)


#32

[quote name='Mehmnoch' date='03/07/2012 - 11:43' timestamp='1341308592' post='1498712']
- Dégradation de la qualité du signal (il est échantillonné)
[/quote]

n'importe quoi ...

revoir la notion d'entropie ...


#33

diminuant avec le carré de la distance… je te laisse faire le calcul de ce que tu te manges réellement…


#34

Racheter un tuner de salon …bof à la maison il a des milliers de webradios ,

Dans les futurs smartphones ,à la place ou en plus du tuner FM mais ça risque d’etre chaud vue la norme retenue , seuls quelques modèles spécial marché français j’y crois peu.

Dans la voiture , Pas de voiture , pas de permis j’ai pas d’avis à donner :)

Hormis la reception et la qualité de son qui sont un plus minime ne poussant pas à l’investissement je trouve ,il faudrait à la rigueur beaucoup de “radios” en plus mais ressemblant plus à un jukebox (pas ou peu de jingels , pas de speaks,pas de pubs ou tres tres peu et musicalement tres ciblée , un peu comme L’ADR* dans l’idée et encore une fois je vois pas les foules se precipiter dessus ni les diffuseurs avoir envie d’emmieter leur audiences…

*ADR, pour Astra Digital Radio, dans les années 90 sur les satellites Astra


#35

Merci Prozac de ton explication détaillée, qui n’est pas uniquement technique.

Je comprends quand même (oui, c’est une évidence, ahum…) que le business-model d’une radio ça reste la diffusion de masse d’UN programme à UN instant, et que (pour faire simple), moins il y a de radios plus tu fais de blé:

Sachant l’espace hertzien limité en spectre, il y a forcément un nombre limité de radios, et moins il y en a plus les radio pourront facturer cher les espaces publicitaires, sachant les auditeurs (sur un zone géographique donnée) limités dans leurs choix.

La RNT vise (entre autre) à agrandir le nombre de radios, donc à diviser le “gâteau” par plus d’acteurs économique.

Or, nonobstant les problèmes d’inefficacité spectrale lié à la radio IP over 3G/4G, les webradio réalisent précisément cela à grande échelle, au point que les “parts de gâteaux” ne deviennent plus du tout intéressantes, et “tuent” le business-model.

Bref, donc si je comprend bien la RNT vise à “augmenter le nombre de parts de gâteau, mais pas trop”.
Hum… Est-ce que ça vaux vraiment le coup …?


#36

le CSA... bientôt couler cette histoire qui sert a rien et coute du fric.....

dommage car avec des fers de lance a la pointe de la tech comme lui :

y'a de quoi vraiment avancer coté tech ! (lol)

on comprends pourquoi le Le CSA juge urgent de fusionner avec l'Arcep


#37

[quote name=‘obcd’ date=‘03/07/2012 - 16:47’ timestamp=‘1341326825’ post=‘1498901’]
Bref, donc si je comprend bien la RNT vise à “augmenter le nombre de parts de gâteau, mais pas trop”.
Hum… Est-ce que ça vaux vraiment le coup …?[/quote]

C’est exactement ça. À cela s’ajoute quand-même, pour le moment, la difficulté technique de fournir de la webradio à tout le monde en mobilité.

À l’heure actuelle rien ni personne ne t’empêche d’écouter les webradios avec ton smartphone hein. D’ailleurs la plupart des FM ont également un flux webradio audible sur internet.

Par contre sur l’autoroute en edge ça va couper. À la campagne en GPRS ou en Edge faut même pas y penser. Et si tu veux une bonne qualité audio, tu vas ruiner ton fair use assez rapidement (tu ruineras ton fair use 3Go en 36 heures et 25 minutes d’écoute, soit 3 bonnes heures par jour… ça peut paraitre beaucoup mais ça veut dire que tu gardes ZÉRO méga de fair use pour le reste de ce que tu fais en 3G avec ton smartphone).

Mais pour l’aspect économique, c’est exactement celui que tu as cité. Se trouver assez d’auditeurs sur internet pour rémunérer même une petite équipe au SMIC, c’est hyper compliqué. Par contre c’est un bonheur pour les passionnés car faire tourner une webradio, si on élimine toute notion de masse salariale, ça coûte entre 15€/mois (le prix d’une dédibox entrée de gamme quoi) et 200€/mois si tu veux passer de la musique commerciale (coût de l’hébergement + SACEM + SPPF + SCPP pour une associative faisant moins de 5000 auditeurs par jour). Pour info, tous les outils nécessaires pour faire une webradio, du serveur à l’animation en passant par l’automation existent en open-source sous Linux.


#38

[quote name="Amicalement" date="03/07/2012 - 15:21" timestamp="1341321694" post="1498848"]Merci Prozac, on ne peut plus clair (et aux autres aussi).

En gros, concernant IP / web-radio /et surtout tv les choix stratégiques sont totalement foireux comme toujours dans ce pays dirigé sur entre autre ces sujets majeurs ceci depuis 40 ans par des débiles mentaux prétentieux ; les choix minitel et transpac, idem.
Puisqu'il s'agit d'avoir investi et d'investir des sommes énormes sur une option X archaïque à court terme alors qu'une option Y est l'avenir à court terme et nécessite des investissements lourds (fibre et suppression des zones blanches).

Concernant 4G / radio tv, ok pour limitation tech pour le moment et à moyen terme ; c'est plus compliqué, ça a poussé tellement vite ces usages, et c'est en bonne partie délégué au privé. Ce qui pose questions, d'autres sortes de questions...

C'est quoi ta radio?
[/quote]

En fait pour l'IP/Webradio, il n'y a PAS de choix stratégiques à faire. Au niveau de l'État je veux dire.
L'IP/Webradio se passe très bien de l'État. àa existe partout. Il y en a plein. La mienne et plein d'autres. Tu peux l'écouter sur ton ordi là maintenant si tu veux, tu as pas besoin d'attendre l'État. Pareil tu peux l'écouter sur ton smartphone aussi si t'es prêt à y laisser une bonne part de ton fair use, et que tu accroches au moins de l'UMTS (3G) ou si possible de l'HSDPA (3G+).
L'IP/Webradio, c'est justement l'univers de l'auto-régulation, du "libéralisme" pur où tout se passe de privé à privé en passant par le privé, sans que l'État n'ait aucun pouvoir là-dessus : radios privées, fournisseurs d'accès privés, auditeurs privés. Le CSA n'a même pas le pouvoir (pour le moment, pourvu que ça dure) d'imposer des règles. Et en aurait-il en France qu'il suffirait de déménager sa webradio dans le pays d'à côté. Manque plus que des boîtes privées se mettent à vendre massivement des récepteurs spécialisés dans la webradio, qui se connecteraient automatiquement à un annuaire géant via la box en wifi (ou en ethernet pour ceux qui préfèrent) ou directement en mobile avec un emplacement pour carte SIM (plutôt pour les autoradios pour le coup), pour que tout le circuit des webradios soit là. Aucun besoin de l'État, à quoi veux-tu qu'il serve pour des radios internet alors qu'internet lui échappe totalement de par sa nature ?
À la limite, je préfère que l'État ne s'en mêle surtout pas. Si c'est pour se retrouver avec des quotas de bouses françaises, des agréments, des interdictions de dire des trucs vulgaires avant 23 heures et compagnie...
Le truc qui manque réellement pour les webradios, ce sont des réseaux mobiles capables de tenir la charge (ça, même la 4G LTE ne devrait pas y suffire... peut-être la LTE Advanced). Et un modèle économique parce que c'est rigolo on fait de la radio entre potes et tout, mais si on veut faire une radio sérieuse avec des journalistes et tout, il faut bien pouvoir les payer...

Edit: Ha et ma webradio c'est une radio rock qui se torche avec les quotas de bouse française et qui passe la musique qu'on aime, et fait des émissions sur les thématiques qu'on aime.


#39

je confirme que l’échantillonnage ne dégradera pas la qualité du signal. Au contraire, il garantira que le son obtenu soit bon à l’arrivée… Après, c’est sur que ça fait peut être tout un chamboulement alors qu’on sent confusément que la prochaine étape c’est plutot le net…

Quant à celui qui parlait de l’espace de liberté induit par la radio pendant la derniere guerre, je me dis que les espaces numériques peuvent jouer ce rôle aujourd’hui non ? cf le rôle de twitter, youtube etc dans les révoltes arabes du printemps dernier


#40

Vu Prozac, je vais aller voir quelle genre de radio de voyou c'est, vu que c'est internet.

Ma remarque sur investissements et erreurs stratégiques était en rapport à zones blanches actuelles et déploiement fibre générale à venir mis en rapport avec les conneries très chères et très anachroniques
telles RNT et TNT ; on s'est pas compris je crois là.

Sinon, Ras pour le problème des limites réseau des 4G et autres à venir que ce soit pour radio ou tv ; cela dit, il n'est pas dit qu'il faille dire que ce truc échappe ad vitam eternam à toute notion de "bien commun" et d'utilité "générale"une fois les engorgements désengorgés
:wink:

Edit aussi, car ces crétins me mettent hors de moi avec lleur TNT et leur RNT : les incompétents
pétant plus haut que leur cul (j'en ai connus des poignées)
la tête bouffie de concepts archaïques et qui dirigent les stratégies de ce pays depuis 40 ans sont à ce jour exactement les clones, en pire même, de ceux qui dans les années 70 ont décidé de tourner le dos à la technologie IP et à internet pour mettre le paquet sur le minitel transpac et autres machins.
Quelle clairvoyance!
Quel sens de la stratégie industrielle et des investissements!
Je ne les supporte plus ces parasites qui plombent ce pays et ses énergies. Hé oui, et je ne suis pas le seul, surtout qu'ils sont aussi crétins et suffisants dans tous les domaines au delà du numérique et que dit pudiquement la "situation générale" est très très très instable et demande intelligence et vision!!!
Bon, et je suis de mauvais poil aussi aujourd"hui
Aplus, merci pour tes infos.