Commentaires : La radio numérique terrestre "en état de mort clinique"

radiofrance
radionumérique
radionumériqueterrestre
Tags: #<Tag:0x00007f3d2e91cef0> #<Tag:0x00007f3d2e91cd38> #<Tag:0x00007f3d2e91cbf8>

#1
 C'est un coup dur pour la radio numérique terrestre (RNT) et pour le CSA, qui s'est personnellement impliqué dans sa relance. Selon une information des Échos, le gouvernement a décidé de ne pas préempter de fréquences pour Radio France. Un choix imposé par les contraintes budgétaires du pays, qui empêchent la mobilisation de crédits supplémentaires pour la radio publique.

Avec le retrait de Radio France, il ne reste plus aucun acteur de poids intéressé par la radio numérique terrestre. Les quatre autres principaux groupes radiophoniques, RTL, NRJ, Lagardère et NextRadioTV, sont historiquement opposés à la diffusion de programmes sous forme numérique. Et ces quatre sociétés privées plus Radio France pèsent 75 % de l'audience radiophonique.

Il reste bien sûr une pléthore de radios indépendantes et la possibilité d'accueillir de nouveaux entrants. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel est en tout cas déterminé à mener à bien son appel à candidatures. "La procédure [...] ira à son terme. Nous nous sommes engagés auprès du Conseil d'Etat à délivrer les autorisations" sur Paris, Nice et Marseille "avant la fin de l'année".

Il n'en demeure pas moins que le coup est dur à encaisser pour le CSA, qui avait présenté sa feuille de route en mai dernier. Selon le calendrier de l'autorité administrative indépendante, le déploiement complet de la RNT est censé se terminer en 2015 et concerner au moins deux tiers des Français (68 %). Une série d'appels à candidatures concernant vingt agglomérations fut lancée dans la foulée.

En plus de l'opposition des grands groupes privés, la radio numérique terrestre souffrirait de deux handicaps. Le premier concerne le choix technologique : le CSA a opté pour la norme T-DMB au détriment du DAB+, ce qui est contesté notamment par les stations de radio privées. De plus, le modèle économique de la RNT ne serait pas viable.<br /><br />[Lire la suite](/magazine/23086-la-radio-numerique-terrestre-34en-etat-de-mort-clinique34.html)

#2

Jamais compris l'interêt de la RNT.
- Dégradation de la qualité du signal (il est échantillonné)
- Comme avec la TNT, si y'a une perte au niveau de la zone de reception => le son est coupé, et pas juste dégradé comme en analogique
- Ré-équiper l'ensemble des foyers et du parc automobile avec des tuner adequats...

C'etait mort né.


#3

[quote name=“Mehmnoch” date=“03/07/2012 - 11:43” timestamp=“1341308592” post=“1498712”]Jamais compris l’interêt de la RNT.

  • Dégradation de la qualité du signal (il est échantillonné)
  • Comme avec la TNT, si y’a une perte au niveau de la zone de reception => le son est coupé, et pas juste dégradé comme en analogique
  • Ré-équiper l’ensemble des foyers et du parc automobile avec des tuner adequats…

C’etait mort né.[/quote]

+1, je vois pas l’intérêt non plus.
Je préfère, quand je suis en voiture, avoir une mauvaise réception à certains endroits, plutôt que pas de réception du tout…

Ce n’est pas parce qu’il y a “numérique” dedans que c’est forcément bien…


#4

"Candidater"... on aura tout vu !
Bande de brêles !! àa c'est du français...


#5

[quote name=‘Mehmnoch’ date=‘03/07/2012 - 11:43’ timestamp=‘1341308592’ post=‘1498712’]Jamais compris l’interêt de la RNT.

  • Dégradation de la qualité du signal (il est échantillonné)
  • Comme avec la TNT, si y’a une perte au niveau de la zone de reception => le son est coupé, et pas juste dégradé comme en analogique
  • Ré-équiper l’ensemble des foyers et du parc automobile avec des tuner adequats…

C’etait mort né.[/quote]C’est la même chose avec la tnt pourtant.


#6

[quote name=“ffff” date=“03/07/2012 - 11:50” timestamp=“1341309032” post=“1498720”]“Candidater”… on aura tout vu !
Bande de brêles !! àa c’est du français…[/quote]

c’est admis


#7

… et je trouve que c’est une bonne chose:
La radio FM ne consomme pas tant d’espace spectral que cela (~23MHz) dans une bande basse où le nombre de bit par mégahertz est de toute façon limité, donc pas très utile pour d’autres usages.

Or, actuellement, on peux recevoir, mais surtout, émettre, en FM, avec des techniques simples et qui sont abondamment diffusé dans tous les magazines d’électronique depuis 25 ans - un ado de 15 ans peux fabriquer une radio FM en un week-end, que pratiquement tous les postes radio dans un rayon d’un kilomètre pourra capter, et avec une poignée de composants récupérés.
(Exemple parmi de nombreux autres: http://www.electronics-lab.com/projects/rf/001/index.html )

Il est a mon avis, et la dernière guerre l’a prouvée,indispensable de garder un espace de liberté de ce genre. D’ailleurs, actuellement, il est toujours possible de placer une antenne radio sur le toit de son immeuble: Il faut en informer le syndic, et s’engager à payer tous les frais afférents, mais légalement un syndic d’immeuble, ni qui que ce soit, n’a PAS le DROIT d’interdire de placer une antenne sur un toit.
(La licence radio-amateur est nécessaire pour émettre sur certains canaux à des puissances importantes, c’est tout).

Les “radio numériques” ont surtout pour but essentiel de nous faire racheter du matériel, établir de nouvelles barrières à l’entrée sur ce marché, et tenter de créer une nouvelledynamique artificielle sur un marché stagnant.
Autant pour la TV, on peux comprendre l’intérêt de récupérer pour d’autres usage le très large spectre qui était utilisé en analogique (“fréquences en or”), autant en radio ça n’est pas du tout le cas.


#8

"le CSA a opté pour la norme T-DMB au détriment du DAB+"

--> il me semble qu'en plus, c'est la norme DAB+ qui est implémentée dans tous les autoradio de haute et moyenne gamme depuis des années non ?

"De plus, le modèle économique de la RNT ne serait pas viable."

--> des détails sur cette information ? sur le modèle économique décidé ?


#9

Que dire de la qualité du son, pas terrible sur la bande fm?
C'est sur que les réacs qui écoutent les grosses têtes sur l'auto radio du kangoo n'y voient pas d'intérêt.


#10

@zguvus

Oui, mais la TNT est arrivée avec une augmentation de qualité (résolution équivalente à un DVD, puis HD) et plus de chaînes.

La RNT avait peut-être des avantages proches, je n'en sais rien. Cependant elle n'a jamais été "vendue" comme telle (peut-être du fait des grands réseaux établis) et elle a, parallèlement, à souffrir de la concurrence d'une offre analogique déjà pléthorique, ainsi que d'une possibilité 3G+webradios qui se développe, pas seulement chez les geeks.

Ajoutons que le passage à la TNT, c'était changer 1 ou 2 appareils par foyer. Si je compte bien, entre la maison et les voitures, je dois avoir une bonne demi-douzaine de radios...


#11

[quote name=“zguvus” date=“03/07/2012 - 11:52” timestamp=“1341309138” post=“1498723”]

[quote name=“Mehmnoch” date=“03/07/2012 - 11:43” timestamp=“1341308592” post=“1498712”]Jamais compris l’interêt de la RNT.

  • Dégradation de la qualité du signal (il est échantillonné)
  • Comme avec la TNT, si y’a une perte au niveau de la zone de reception => le son est coupé, et pas juste dégradé comme en analogique
  • Ré-équiper l’ensemble des foyers et du parc automobile avec des tuner adequats…

C’etait mort né.[/quote]
C’est la même chose avec la tnt pourtant.[/quote]
Mais ton antenne TNT ne se balade pas comme avec la RNT.
La TNT il suffit de bien regler l’antenne et ca ne bouge plus (normalement).


#12

Parfait!

Quant aux crétins incompétents et fossilisés qui ont contribué à enclencher cet anachronisme très couteux de plus (CSA, hauts fonctionnaires divers, ...),

il serait temps qu'en France revienne un peu une corrélation entre qualité et carrière!

Et ceux dont je parle, dont la carrière est le seul projet, devraient voir leur carrière "légèrement" freinée par les français.
Puisqu'à l'évidence la République au lieu de freiner ces gens là, les promeut, les protège.

Mince, pile poil dans le sujet, comment il s'appelle déjà le fils de catin récompensé dans cette affaire JBG...?


#13

[quote name=‘obcd’ date=‘03/07/2012 - 12:03’ timestamp=‘1341309800’ post=‘1498732’]… et je trouve que c’est une bonne chose:
La radio FM ne consomme pas tant d’espace spectral que cela (~23MHz) dans une bande basse où le nombre de bit par mégahertz est de toute façon limité, donc pas très utile pour d’autres usages.

Or, actuellement, on peux recevoir, mais surtout, émettre, en FM, avec des techniques simples et qui sont abondamment diffusé dans tous les magazines d’électronique depuis 25 ans - un ado de 15 ans peux fabriquer une radio FM en un week-end, que pratiquement tous les postes radio dans un rayon d’un kilomètre pourra capter, et avec une poignée de composants récupérés.
(Exemple parmi de nombreux autres: http://www.electronics-lab.com/projects/rf/001/index.html )

Il est a mon avis, et la dernière guerre l’a prouvée, de garder un espace de liberté de ce genre. D’ailleurs, actuellement, il est toujours possible de placer une antenne radio sur le toit de son immeuble: Il faut en informer le syndic, et s’engager à payer tous les frais afférents, mais légalement un syndic d’immeuble, ni qui que ce soit, n’a PAS le DROIT d’interdire de placer une antenne sur un toit.
(La licence radio-amateur est nécessaire pour émettre sur certains canaux à des puissances importantes, c’est tout).

Les “radio numériques” ont surtout pour but essentiel de nous faire racheter du matériel, établir de nouvelles barrières à l’entrée sur ce marché, et tenter de créer une nouvelledynamique artificielle sur un marché stagnant.
Autant pour la TV, on peux comprendre l’intérêt de récupérer pour d’autres usage le très large spectre qui était utilisé en analogique (“fréquences en or”), autant en radio ça n’est pas du tout le cas.[/quote]

Tu as tout dis.


#14

Eh bien, le CSA qui n’arrive pas à s’occuper de la radio numérique veut s’occuper du web. àa donne une idée…

Sinon, la radio numérique aurait pu avoir des avantages si la chose avait été correctement gérée. Surtout pour ce qui utilise aujourd’hui la modulation d’amplitude. Gains de qualité et de portée, facilité d’utilisation, métadonnées…

Mais ça a été la bagarre au niveau des formats (personne n’a pensé à Vorbis…) et l’ajout des “fonctionnalités” comme pouvoir interdire l’enregistrement par l’utilisateur sur son appareil. Avec en prime les radios établies qui n’ont pas voulu d’une nouvelle concurrence comme TF1 qui refusait la TNT, et les radios associatives qui ont eu peur des coûts de la transition. Le CSA n’a pas réussi à régler les problèmes, loin s’en faut. Résultat, tout le monde perd.


#15

[quote name='Mehmnoch' date='03/07/2012 - 11:43' timestamp='1341308592' post='1498712']Jamais compris l'interêt de la RNT.
[/quote]

Les deux intérêts principaux de la RNT sont :
- Une meilleure qualité audio (la FM ça équivaut à du 33Khz en terme de fréquence d'échantillonnage)
- Et surtout, surtout, beaucoup plus de radios disponibles sur une zone donnée, la compression numérique permettant de faire passer plusieurs canaux là où l'analogique en consommait un entier. C'est d'ailleurs pour ça que les radios indépendantes sont intéressées par la RNT : elles savent qu'avec la RNT elles pourront construire des réseaux nationaux, alors que sur la FM leurs demandes de fréquences leurs sont refusées à 90%, faute de fréquences disponibles.


#16

l’intérêt c’est juste pour notre santé car si on ne sait pas quels sont les dégâts, il est connu que les ondes influent sur le corps !!!


#17

[quote name=‘guildem’ date=‘03/07/2012 - 12:03’ timestamp=‘1341309832’ post=‘1498733’]“le CSA a opté pour la norme T-DMB au détriment du DAB+”

–> il me semble qu’en plus, c’est la norme DAB+ qui est implémentée dans tous les autoradio de haute et moyenne gamme depuis des années non ?

“De plus, le modèle économique de la RNT ne serait pas viable.”

–> des détails sur cette information ? sur le modèle économique décidé ?[/quote]

  • La norme DAB+ est la norme adoptée par tous les pays européens, sauf la France. Le T-DMB est une norme coréenne initialement prévue pour la télévision mobile. Les récepteurs radio T-DMB commencent à peine à être prêts et sont encore très coûteux par rapport au DAB+.

Ce qu’il faut comprendre c’est que le T-DMB a été décidé sur pression des grands groupes, qui y voyaient là un moyen d’écarter la concurrence, d’une part parce que ça coûte plus cher à diffuser que du DAB+ (ça élimine les petits), et d’autre part parce que ça peut diffuser moins de radios sur une même plage de fréquences que le DAB+. Or c’est la hantise des grands groupes en ce qui concerne la RNT : ça crée plus de concurrence. Non pas tant entre eux (entre eux ils s’en foutent, d’ailleurs les directeurs passent régulièrement d’une radio à l’autre, on parle de mercato radio), mais face à des nouveaux entrants et à des petits qui veulent grossir (et là ça leur va plus du tout). Ils ont donc tout fait pour la limiter.

Sauf qu’aujourd’hui ils se rendent compte que déjà le DAB+ c’est compliqué à rentabiliser mais le T-DMB c’est limite mission impossible, et ils se disent au passage que réclamer qu’on reprenne tout à zéro en prenant plutôt le DAB+, ce serait une bonne occasion de retarder la sortie de la RNT de quelques années, maintenant pendant autant de temps leur monopole sur la FM.

Quant aux politiques et au CSA, ils ont bien conscience que le choix du T-DMB était une immense connerie, alors ils cherchent un moyen de se tirer de ce bourbier sans se déjuger ni admettre ouvertement qu’ils ont fait preuve d’une incompétence totale.

  • Le modèle économique est toujours le même : financement par la publicité ou par la redevance (ou par les subventions). Le problème vient de la publicité : dans les pays où la RNT existe depuis des années, le taux d’équipement reste faible (de mémoire c’est de l’ordre de 20% au Royaume-Uni qui a été parmi les premiers en Europe à se lancer), donc relativement peu d’auditeurs, donc un mal fou à avoir des marchés publicitaires suffisants pour ceux qui ne sont pas sur la FM, et pour les groupes déjà présents en FM, le gain en auditeurs serait trop faible pour rentabiliser les investissements (ou alors ça rentabilise, mais ça ne rapporte pas vraiment de bénéfices, ça couvre juste les pertes)

Mais en fait ça dépend vachement des situations : pour un grand groupe déjà présent en FM en national, la RNT n’apporte pas grand chose : les auditeurs qui écoutent en numérique auraient probablement écouté en FM de toute façon, donc ça fait juste un déplacement d’auditeurs, pas un gain. Pour les nouveaux entrants, ça peut être difficile de se lancer d’autant que les coûts d’entrée et de diffusion sont plus chers que sur la FM.
En revanche pour les stations qui rêvent de devenir un réseau national mais qui ne peuvent pas sur la FM faute de place (là je pense à des radios comme Ouï FM), la RNT représente potentiellement une chance unique.


#18

[quote name='ipfix' date='03/07/2012 - 13:15' timestamp='1341314100' post='1498775']l'intérêt c'est juste pour notre santé car si on ne sait pas quels sont les dégâts, il est connu que les ondes influent sur le corps !!![/quote]

Ha ben oui, c'est vrai, parce que la FM ça marche pas du tout avec des ondes, bien-sûr... -_-


#19

:D


#20

l'intérêt c'est juste pour notre santé car si on ne sait pas quels sont les dégâts, il est connu que les ondes influent sur le corps !!!

Perso je prefererai 1000 fois avoir un emetteur FM (88 /108 Mhz) d'un kilo à 100 metres de chez moi qu'une antenne relais téléphonie mobile qui me crache que 40 W certes , mais 40W de micro-ondes ,

et des emetteurs FM sur le térritoire il doit y en avoir 2000 à tout peter alors que les antennes téléphonie mobile ça doit etre au moins 10 X plus alors la santé des gens ...je pense que c'est le dernier de leurs soucis :)