La nouvelle régulation du net vue par la Quadrature


#1

La Quadrature du Net, 14 Novembre 2018.

Il y a deux mois, la Commission européenne a publié sa proposition de règlement « censure antiterroriste ». Nous le dénoncions, expliquant que ce projet aura pour effet de détruire l’ensemble du Web décentralisé. Depuis, nous avons rencontré les ministères français en charge du dossier : nos craintes se sont amplifiées.

Quand nous avons dit aux ministères que leur texte détruirait l’ensemble du Web décentralisé, ne laissant qu’une poignée de géants en maîtres, on nous a laissé comprendre que, oui, justement, c’était bien le but.

Tranquillement, nos interlocuteurs nous ont expliqué que Google-Youtube et d’autres multinationales numériques avaient convaincu le gouvernement que la radicalisation terroriste était facilitée par les petites et moyennes plateformes, et qu’il fallait donc laisser la régulation du Web aux seuls géants prétendument capables de la gérer.

Dans ce dossier, la menace terroriste est instrumentalisée pour transformer le Web en GAFAMinitel, pour acter la fusion de l’État et des géants du Net, et ainsi consacrer la surveillance généralisée et la censure automatisée de nos échanges en ligne.

Commentaire perso #1 : Quand on sait que les auteurs d’attentats ne se sont pas radicalisés sur internet mais en prison ou dans les mosquées (dixit Le Monde), on est fondé à se demander si c’est bien le terrorisme qui est visé, ou la mise en place d’un outil de contrôle social bien plus large.

Commentaire perso #2 : Vue l’imbécilité des algos qui ne comprennent pas l’ironie ou le second degré ni même la citation, les filtres de censure préventive nous conduisent gentiment au Goulag. Mais c’est pour notre bien.

Commentaire perso #3 : Au fait Numerama, elles en sont où les boîtes noires?

Commentaire perso #4 : Ce serait ingrat de reprocher leur créativité fiscale à ces entreprises qui nous rendent tant de service. Attendons-nous à des exercices de grand-écart entre vertu outragée et relations incestueuses.

Commentaire perso #5 et dernier : Si vous pensez que je défends les terroristes, achetez-vous un cerveau, quoi !