Commentaires : La neutralité du net à l'épreuve des nouveaux forfaits d'Universal Mob

neutralitédunet
mobile
universal
Tags: #<Tag:0x00007f9218a3c058> #<Tag:0x00007f9218a53ca8> #<Tag:0x00007f9218a53a50>

#13

“l’internet mobile” n’est pas de l’internet! ce sont des réseaux IP privés avec une passerelle qui donne acces au WEB point. donc la neutralité du net n’a rien a voir dans ce débat HS!

Les opérateurs mobiles ne sont ici que des fournisseurs de services en lignes avec passerelle internet, sur leur réseau IP privé ils font ce que bon leurs semble.

Le seul cas ou on doit taper sur les doigts de ces prestataires c’est lorsque on désire utiliser un service externe a leur réseau IP et que la gestion du trafic en sortie, sur la passerelle, est effectuer de façon discriminatoire et non sur la base de critères neutres et purement techniques, c’est ICI que ce pose la question de la neutralité du net.


#14

[quote name='jbsorba' date='19/08/2010 - 16:14' timestamp='1282227298' post='1239426']"l'internet mobile" n'est pas de l'internet! ce sont des réseaux IP privés avec une passerelle qui donne acces au WEB point. donc la neutralité du net n'a rien a voir dans ce débat HS![/quote]

Le problème c'est que jusqu'à présent, les opérateurs vendaient de l'internet. Au moins avec cette offre les choses sont claires.


#15

[quote name='jbsorba' date='19/08/2010 - 16:14' timestamp='1282227298' post='1239426']"l'internet mobile" n'est pas de l'internet! ce sont des réseaux IP privés avec une passerelle qui donne acces au WEB point. donc la neutralité du net n'a rien a voir dans ce débat HS![/quote]
On ne peut pas mettre de côté le débat de la neutralité du net lorsque l'on parle d'un Internet tout filtré et tout cassé : c'est justement là qu'il prend toute son importance.

Si on accepte le fait que "ce n'est pas de l'Internet, faites ce que vous voulez", ils remplaceront le mot "internet" par un autre que leur service marketing inventeront, et tout restera filtré et tout cassé. Et il n'y aura aucun moyen d'avoir un "vrai" Internet (où tout est accessible).

D'ailleurs, comme l'a montré Numerama dans de récents articles, vu que certains opérateurs et fournisseurs de contenus ne peuvent pas porter atteinte (facilement/politiquement) à la neutralité du net, ils tentent de proposer des réseaux privés qu'ils favoriseront tout en laissant de côté Internet. En gros, "Internet, c'est nickel, mais nous on fait pas d'Internet, venez sur nos réseaux privés où on a tous les droits"... Et tous les services se trouveront EN DEHORS d'Internet.


#16

[quote name='Narann' date='19/08/2010 - 15:39' timestamp='1282225176' post='1239410']Vas y après ça pour faire émerger des concurrents à Facebook et Twitter... -_-'
[/quote]
C'est pas faux ça, si ils continuent a faire des abonnements comme ça, bientot le Net sera completement controlé et on aura le droit a 2/3 site :
Twitter + Faceboo (+ MySpace ?) + le portail du FAI ...
On va au crash ...


#17

[quote name=‘rom1v’ date=‘19/08/2010 - 16:07’ timestamp=‘1282226849’ post=‘1239423’][quote name=‘b@tou’ date=‘19/08/2010 - 15:45’ timestamp=‘1282225534’ post=‘1239414’]Il faudrait arrêter de s’offusquer systématiquement à propos de ces offres sans réfléchir un minimum aux notions que vous utilisez (c.f neutralité du net).

Si un jour Universal Mobile vend de l’Internet ou de l’Internet illimité tout en proposant un accès restreint et limité à Internet (pas de P2P, pas de FTP, pas de newsgroup, pas d’adresse IP publique, etc…), il faudrait s’en alarmer. Là, ils vendent un accès à Facebook, Twitter ou MSN. Comment pouvez-vous comparer Facebook & cie (services minitel 2.0) à Internet et donc l’étendre au concept de Neutralité du Net ? Vous faites l’amalgame entre “Internet mobile” et les sites “Facebook, MSN, Twitter”.

Les gens qui souscrivent à l’offre d’Universal Mobile achètent un accès à ces services, pas un accès à Internet.[/quote]
Si tu acceptes qu’on vende un accès “Internet” avec seulement une liste de sites autorisés, certes, ce n’est pas du vrai Internet, mais du Internet filtré par DPI au niveau du FAI. Et les gens souscrivent à cet “Internet filtré” en toute connaissance de cause. Mais ce n’est pas acceptable.

Pour un utilisateur lambda qui ne connaît pas Internet, si un opérateur lui propose un forfait mobile " Internet ", mais où l’option mail est à 2€/mois, l’option Twitter est à 1€/mois et l’option Facebook est à 1€/mois, ça pourrait lui paraître " logique " : plus il paie, plus il a accès à des services. Mais c’est évidemment inéquitable : l’opérateur a simplement mis en place un mécanisme qui permet de couper certains accès pour les revendre en plus en option, alors qu’aucune contrainte technique ni aucun investissement ne justifie cette facturation. Il s’agit ni plus ni moins d’une segmentation artificielle permettant de vendre plusieurs fois la même chose aux utilisateurs, cette pratique étant facilitée par l’ignorance d’une majorité de la population sur le fonctionnement d’Internet.

Un des points essentiels de la neutralité est de favoriser l’innovation : n’importe qui peut mettre à disposition son propre service, qui, s’il est intéressant, attirera de plus en plus d’utilisateurs. Si de nombreux “accès” limitent à des sites existants, il y a une sorte de concurrence déloyale entre ceux qui ont des contrats commerciaux avec les opérateurs et ceux qui n’en ont pas. Par exemple, si un concurrent de Facebook ou MSN est proposé, de nombreuses personnes ne pourront même pas s’y intéresser parce que leur opérateur ne leur propose QUE tel ou tel site/service.

Alors, oui, ce n’est pas du vrai Internet, mais si cette pratique se généralise, plus personne n’aura du vrai Internet. la place, tout ce qui sera disponible sera ça : http://www.numerama…ttach/5RrWm.png[/quote]

Cela ne me pose pas de problème que certains utilisent Internet comme un minitel 2.0 en allant seulement sur FaceBook, YouTube et Live Messenger tant que j’ai la possibilité, moi, d’utiliser le réseau Internet dans sa globalité. Tu sais comme moi, que la majorité des gens n’utilisent pas Internet, ils utilisent juste quelques sites du “world wide web”.

Pour moi, il ne faut pas interdire l’existence de ces “services” (surtout qu’Universal Mobile ne vend pas de “l’Internet mobile”) mais éduquer la population sur ce qu’est vraiment Internet pour que les gens ne souscrivent naturellement pas à ce genre d’offres.

Cela me choque beaucoup plus quand les opérateurs de téléphonie mobile vendent de l’“Internet illimité” alors que 1/ ce n’est pas Internet et 2/ ce n’est pas illimité. Là, il y a de quoi s’indigner pour publicité mensongère.

La clé est l’éducation. De la même manière qu’ouvrir les gens sur la réalité d’Internet, il faut ouvrir les gens sur l’importance des logiciels et formats libres. L’idée est que le citoyen devienne acteur libre de sa propre vie et non un mouton de Panurge. Cela est vrai pour la vie de la Cité, la politique, etc.


#18

[quote name='b@tou' date='19/08/2010 - 16:12' timestamp='1282227177' post='1239424']
On se moque d'où proviennent ces services. Je préfère voir les choses sous l'angle du Droit. On ne peut reprocher à Universal Mobile de ne pas vendre d'Internet car jamais ils ne mentionnent ce mot "Internet" sur leur brochure. C'est vous qui voyiez de l'Internet là où il n'y en a pas.[/quote]

Ok mais alors, il faudra etre tres strict et ne pas avoir peur de les sanctionner tres tres fort pour publicité mensongere si ils venaient a le faire. Il faudrait aussi leur imposer la presence de mention légale visible (genre paquet de cigarettes): "Attention ce forfait ne donne pas acces a Internet."

Par contre il faudra etre tres tres clair aussi des que le mot Internet apparait, aucune restriction n'est alors possible, ok ? hormis des parametres techniques de connexion entre l'operateur et l'abonné : debit, volume, etc... et cela sans aucune discrimination d'aucune sorte en fonction des services "Internet" utilisés.

Maintenant, un probleme se pose a moi, de plus en plus de site sont en fait des Mash-up... agregeant les informations, services venant de plusieurs sites, comment ces forfaits gerent-il ça ? quand est-on dans le forfait quand est on en dehors ?


#19

Moi ça me pose un problème : ça va tuer l’innovation qui est permise justement grâce à ce qu’est Internet aujourd’hui.

Il y a 10 ans, tout le monde utilisait AltaVista comme moteur de recherche. Si tous les accès Internet “moins cher” ne permettait d’accéder qu’à AltaVista comme moteur de recherche, Google n’aurait jamais vu le jour. C’est la même chose avec Facebook, Twitter… qui n’ont pu exister que parce qu’Internet est ce qu’il est aujourd’hui… Ce serait dommage que ce soient les dernières innovations qui auront eu lieu sur Internet, uniquement parce qu’entre 2008 et 2010, beaucoup utilisent ces services (argument “Madame Michu”) !


#20

[quote name=‘rom1v’ date=‘19/08/2010 - 16:29’ timestamp=‘1282228158’ post=‘1239433’]
D’ailleurs, comme l’a montré Numerama dans de récents articles, vu que certains opérateurs et fournisseurs de contenus ne peuvent pas porter atteinte (facilement/politiquement) à la neutralité du net, ils tentent de proposer des réseaux privés qu’ils favoriseront tout en laissant de côté Internet. En gros, “Internet, c’est nickel, mais nous on fait pas d’Internet, venez sur nos réseaux privés où on a tous les droits”… Et tous les services se trouveront EN DEHORS d’Internet.[/quote]

je suis d’accord avec toi, mais par le passé ça c’est déjà produit cf> AOL, MSNetwork, … ça ne fonctionne pas, le modele s’écroule de lui meme, tout réseau privé est forcement trop petit en comparaison du reseau global et cela va manquer au gens, et freiner l’innovation à l’interieur de ce reseau et finir par le tuer. Enfin cela est possible si on a une concurrence saine, car le voisin proposera toujours un peu plus que l’autre, et ainsi de suite.


#21

[quote name=‘The F0x’ date=‘19/08/2010 - 16:40’ timestamp=‘1282228836’ post=‘1239440’]

Pas si TOUTES les offres disponibles ont les mêmes restrictions (cf les opérateurs mobiles actuellement).


#22

Moi ça me pose un problème : ça va tuer l’innovation qui est permise justement grâce à ce qu’est Internet aujourd’hui.

Il y a 10 ans, tout le monde utilisait AltaVista comme moteur de recherche. Si tous les accès Internet “moins cher” ne permettait d’accéder qu’à AltaVista comme moteur de recherche, Google n’aurait jamais vu le jour. C’est la même chose avec Facebook, Twitter… qui n’ont pu exister que parce qu’Internet est ce qu’il est aujourd’hui… Ce serait dommage que ce soient les dernières innovations qui auront eu lieu sur Internet, uniquement parce qu’entre 2008 et 2010, beaucoup utilisent ces services (argument “Madame Michu”) ![/quote]

Je te rejoins complètement sur la gravité de l’offre actuelle “Internet mobile” et les conséquences gravissimes sur l’innovation. Toutefois, je ne fais juste pas l’amalgame entre l’offre d’Universal Mobile et celle d’Orange ou SFR.

Si on concentre nos efforts sur l’éducation de Mme Michu, les opérateurs arrêteront de nous prendre pour des cons et ce genre d’offre tendra naturellement à disparaître.

Les opérateurs arrêteront ce genre d’offre seulement de 2 manières. 1/ Par la force de la loi. 2/ Par un refus des gens d’utiliser ce genre de services. Travaillons sur ces deux leviers.


#23

[quote name='The F0x' date='19/08/2010 - 16:33' timestamp='1282228380' post='1239437'][quote name='b@tou' date='19/08/2010 - 16:12' timestamp='1282227177' post='1239424']
On se moque d'où proviennent ces services. Je préfère voir les choses sous l'angle du Droit. On ne peut reprocher à Universal Mobile de ne pas vendre d'Internet car jamais ils ne mentionnent ce mot "Internet" sur leur brochure. C'est vous qui voyiez de l'Internet là où il n'y en a pas.[/quote]

Ok mais alors, il faudra etre tres strict et ne pas avoir peur de les sanctionner tres tres fort pour publicité mensongere si ils venaient a le faire. Il faudrait aussi leur imposer la presence de mention légale visible (genre paquet de cigarettes): "Attention ce forfait ne donne pas acces a Internet."

Par contre il faudra etre tres tres clair aussi des que le mot Internet apparait, aucune restriction n'est alors possible, ok ? hormis des parametres techniques de connexion entre l'operateur et l'abonné : debit, volume, etc... et cela sans aucune discrimination d'aucune sorte en fonction des services "Internet" utilisés.

Maintenant, un probleme se pose a moi, de plus en plus de site sont en fait des Mash-up... agregeant les informations, services venant de plusieurs sites, comment ces forfaits gerent-il ça ? quand est-on dans le forfait quand est on en dehors ?[/quote]

Il faudrait les sanctionner pour publicité mensongère ou non respect de la neutralité du net mais tu sais tout comme moi, que les opérateurs ont une certaine impunité à ce niveau-là. C'est tout le débat actuel sur la neutralité des réseaux et la proposition de loi de Christian Paul pour contraindre les opérateurs à respecter certaines mesures.

Pour les sites agrégeant les informations d'autres sites, je suppose qu'il suffit, pour ce type de forfaits, de n'autoriser le trafic provenant seulement de tel ou tel nom de domaine pour empêcher l'affichage des agrégats d'informations.


#24

[quote name='rom1v' date='19/08/2010 - 16:46' timestamp='1282229164' post='1239442']
Pas si TOUTES les offres disponibles ont les mêmes restrictions (cf les opérateurs mobiles actuellement).[/quote]

Justement c'est la qu'intervient la concurence, il faut ouvrir, ouvrir, ouvrir, la concurence.

En fait il faudrait rendre public l'infrastructure globale de connexion et les operateurs paierait pour y acceder et offrir leur services, sur un marché comme l'europe (+/- 500 000 000 de personnes) tu as peu de chances dans ce cas d'avoir une entente entre tous les operateurs. Ou alors si on ne rends pas l'infrastrucutre publique il faut separer les métiers, si tu fait de l'infra tu ne peux pas vendre de la communication.


#25

[quote name='b@tou' date='19/08/2010 - 16:53' timestamp='1282229637' post='1239446']
Il faudrait les sanctionner pour publicité mensongère ou non respect de la neutralité du net mais tu sais tout comme moi, que les opérateurs ont une certaine impunité à ce niveau-là. [/quote]

Justement je ne connais pas trop la jurisprudence sur ces cas, les associations de consomateurs ont-elles deja attaquer les operateurs pour ça ? Si elles ne l'ont pas fait, il faudrait leur suggérer, et ou voir leur raison pourquoi elles ne le font pas.


#26

L’offre de M6 Mobile (citée dans l’article) c’est un filtrage par liste noire (on a tout le reste, mais il faut payer pour avoir ce qui est dans la liste noire), Universal c’est un filtrage par liste blanche (il faut payer pour avoir ce qui est dans la liste blanche, tout le reste est Interdit). Aucune des deux offres n’est acceptable.

Et l’argument pour ne pas respecter la neutralité du net avec leur service (qui se trouve, lui, sur Internet), c’est un peu “un Internet qui ne respecte pas la neutralité, ce n’est plus de l’Internet, donc pas besoin de respecter la neutralité, puisque la neutralité c’est pour Internet…” :shifty:


#27

[quote name='The F0x' date='19/08/2010 - 16:58' timestamp='1282229899' post='1239449'][quote name='b@tou' date='19/08/2010 - 16:53' timestamp='1282229637' post='1239446']
Il faudrait les sanctionner pour publicité mensongère ou non respect de la neutralité du net mais tu sais tout comme moi, que les opérateurs ont une certaine impunité à ce niveau-là. [/quote]

Justement je ne connais pas trop la jurisprudence sur ces cas, les associations de consomateurs ont-elles deja attaquer les operateurs pour ça ? Si elles ne l'ont pas fait, il faudrait leur suggérer, et ou voir leur raison pourquoi elles ne le font pas.[/quote]

Pour le peu de choses que je sais, UFC-Que-Choisir a réalisé une enquête et saisi les pouvoirs publics sur ce sujet en juillet 2010 : http://www.quechoisir.org/communiques/Les-fausses-belles-promesses-de-l-Internet-illimite/E5C08E9E9F312E78C125775300339925.htm

Le code des Postes et Communications impose déjà un respect de la neutralité vis-à-vis des opérateurs. Sur la jurisprudence, j'en ai aucune idée.


#28

alors il faut remettre en question le principe des abonnements illimités et augmenter la facturation du service rendu. C’était notamment la position de Benjamin Bayart, président de FDN, qui rappelait lors du colloque que si “quelque chose coûte cher à produire, ça doit coûter cher à vendre”

Tout ce que je pensais est résumé dans cette citation, en effet l’Internet fixe peut rester illimité tout en respectant la neutralité des réseau du au fait que le coup de la bande passante est moins chère. Par contre ça n’est pas la même chose au niveau de la bande passante pour les téléphones mobiles, elle coute plus chère voir très chère selon les régions, donc certains opérateurs ne se privent pas de porter atteinte à la neutralité des réseau car ce type de forfait “illimité” pour Facebook, Twitter etc attirent beaucoup de client qui ne savent pas ce qu’est la neutralité d’Internet de plus le gouvernement à fait un rapport qui n’explique pas vraiment ce que c’est que la neutralité des réseau. Mais bon ça ne m’étonne les puissants on plus de place dans ce pays et les petits il leurs reste un espace minuscule qui se rétréci.


#29

Pour le peu de choses que je sais, UFC-Que-Choisir a réalisé une enquête et saisi les pouvoirs publics sur ce sujet en juillet 2010 : http://www.quechoisi...

Le code des Postes et Communications impose déjà un respect de la neutralité vis-à-vis des opérateurs. Sur la jurisprudence, j'en ai aucune idée.

Oui c'est ici.

Mais le terme neutralité n'est pas défini, d'où le débat actuel.


#30

Et on continue de nous prendre pour des truffes!


#31

je suis contraint d’utiliser un tunnel via OpenVPN pour recuperer mes mails sans être surtaxé… Merci Orange :(


#32

en même temps, s'il y a des imbéciles pour adhérer à de telles offres, qu'y peut-on?