Commentaires : La gendarmerie arrête trois jeunes jeteurs d'oeufs grâce à Facebook

facebook
justice
gendarmerie
Tags: #<Tag:0x00007f3d28c2ffa8> #<Tag:0x00007f3d28c2fe68> #<Tag:0x00007f3d28c2fd28>

#1


Jeter des oeufs sur des façades d'immeubles, à travers des fenêtres ou dans des cages d'escaliers n'est pas seulement du gâchis, c'est aussi potentiellement un délit. Comme le notent Bien Public et Next Inpact, la gendarmerie de Quétigny (Côte-d'Or) a ainsi annoncé fièrement sur sa page Facebook qu'elle avait mis la main sur trois jeunes adolescents qui s'étaient filmés en train de commettre de tels actes d'incivilité, et avaient diffusé leurs vidéos.

"Il s'agissait pour eux de relever un défi lancer (sic) sur Facebook par leurs copains", écrivent les gendarmes qui reconnaissent volontiers que "bien entendu, ce ne sont pas des actes graves", mais qui rappellent qu'ils "provoquent l'exaspération de ceux qui en sont victimes".

Les trois suspects, tous mineurs, ont reconnu une dizaine de faits, et sont convoqués le 10 septembre prochain devant le délégué du procureur de la République, "pour les délits de dégradations en réunion".

La peine devrait rester minime, si la justice ne se contente pas d'un rappel à la loi. Selon l'article 322-1 du code pénal, "la dégradation ou la détérioration d'un bien appartenant à autrui est punie de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende, sauf s'il n'en est résulté qu'un dommage léger", ce qui est le cas d'un simple jet d'oeufs. Lorsqu'elle est commise par "plusieurs personnes agissant en qualité d'auteur ou de complice"; la peine peut être portée jusqu'à 5 ans de prison et 75 000 euros d'amende, mais là encore uniquement si les dommages causés ne sont pas légers.

"Les œufs devraient rester à leur place pour quelques temps !", conclue la gendarmerie, dont l'action a été saluée dans les commentaires. 

(illustration : CC Claire Alexander)

Lire la suite


#2

c'est une galère à virer.


#3

un jour j’ai reçu un œuf sur ma voiture ; la peinture en garde toujours la marque …


#4

Ah les cons. Facebook, décidément...


#5

Je trouve quand même que le retour de bâton est bien disproportionné par rapport à la gravité de l'acte....
De mon temps... si on se faisait gauler, c'était une tarte dans la yeule, ou un coup de pied au cul.
Voire, on se faisait ramener chez les parents qui nous foutait une avoinée, on ne dérangeait pas la maréchaussée pour si peu...

Et puis aussi, si on faisait une connerie, on était pas assez idiot pour aller le gueuler sur les toits, vidéo à l'appui ! Je dit ça, je dit rien.... hein...

Je suggère aux jeunes gens de maintenant, d'aller plus loin dans leur démarche :
Quand vous répondez à un défi facebook idiot qui implique d'enfreindre un peu la loi, filmez vous, diffusez la vidéo, collectez les preuves, et constituez-vous prisonnier, directement !
Ça évitera aux gendarmes de perdre leur temps à vous courir aprés, comme ça ils pourront se concentrer sur les véritables malandrins.


#6

CONCLUE ?


#7

Ho lala malheureux t'es en France, si une personne ayant reçu l’œuf avait poursuivis les gamin. Il serait à l'heure qu'il est en taule pour tentative d’enlèvement et possible séquestration.

Quand aux parents du gosse, si il lui foutent une tarte c'est direct le gamin remis aux services sociaux ou il sera placé dans une famille d'accueil alcoolique, cosanguine et pédophile ... des gens du nord quoi :o


#8

"défi facebook idiot"

Pléonasme ?


#9

Au moins ils ont mis leurs preuve a l'appui :mdr:c'est bien sa!
et de plus ils voulaient fairent le buzz ,c'est raté!


#10

Le soucis c'est que maintenant, les parents du gamins, au lieu d'en coller une à leur mioche, c'est sur les "victimes" qu'ils tapent / gueulent....

Ca peut parait disproportionné, mais au moins, y'a une réaction, faute de parents pour le faire.

Oui, c'est triste d'en arriver à la justice pour des actes qui peuvent paraitre si bénins, mais si les gens étaient moins cons niveau éducation / responsabilité, y'aura pas besoin d'en arriver la.


#11

Défis Facebook = montrer aux autres que l on est le plus con


#12

ou le plus mouton , au choix


#13

Je me demande à quel point la déclaration sur Facebook sert de preuve dans ce genre de dossier.

Exemple:
imaginons que Alain arrive à pirater la page facebook de son voisin Bernard.
Il publie dedans "moi aussi je vais lancer un œuf dans la cage d'escalier", puis il file dans la cage d'escalier pour lancer un œuf pour de vrai. Il revient et poste le film du méfait (vidéo en caméra subjective).
Il se déconnecte et attend de voir ce qui se passe.

La gendarmerie déboule, constate l'œuf écrasé, et arrête Bernard.
Il dira "j'ai rien fait".
Que se passera t'il ensuite?


#14

Que se passera t'il ensuite?

On appelle Jack Bauer et il torture le gamin pour lui soutirer la vérité.


#15

“ils voulaient faire le buzz ,c’est raté!”

Au contraire ! Sans ça, ils ne seraient jamais passés sur Numérama :rire: :bienvu:


#16

Qu'ils nettoient eux-même le mur et qu'ils en payent le prix avec leur argent de poche et puis basta.

A leur âge on a le droit de faire des conneries mais pas de se faire prendre.


#17

Allez, au gniouf


#18

Luke la main froide ?


#19

Oeuf corse


#20

En effet, ce sera sûrement plus cher que l’amende qu’ils ont reçue.
Faire venir une équipe pour construire l’échafaudage, repeindre la façade défigurée.
Oui, ils le méritent ! C’est facile de vandaliser, mais bien plus dur de réparer.

C’est bien ça l’idée ?