Commentaires : Japan Expo : « Une bonne traduction d'anime ne se voit pas »

animation
traduction
japanexpo
Tags: #<Tag:0x00007f9212b190d0> #<Tag:0x00007f9212b18d38> #<Tag:0x00007f9212b18568>

#1

Tout les spectateurs de séries d’animation japonaises ont déjà croisé la route des sous-titres, que ce soit sur le web à travers le travail des équipes de fansub ou sur les plateformes de streaming légal (Crunchyroll, ADN, Netflix). Après le doublage des années 70/80, c’est même devenu l’une des manières considérée comme les plus « authentiques » de regarder la traduction d’un anime. Mais comment sont pensées ces traductions, qui se doivent de porter le récit dans une autre langue tout en restant très…. Publié sur http://www.numerama.com/pop-culture/274295-japan-expo-une-bonne-traduction-danime-ne-se-voit-pas.html par Antoine Boudet


#2

Pour avoir fait pas mal de fansub avec des team qui poussaient la qualité à son maximum, avant que les plateformes de streaming ne se démocratisent, il est clair qu’en plus de la traduction une bonne adaptation est indispensable.
Idem pour ce qui est du “QC” (Quality Check, qu’ils appellent apparemment “Simulation”), très important. Tellement qu’on en faisait 3 par 3 personnes différentes pour chaque épisode.

Ils ont fait pas mal d’effort sur l’édition (incrustation de la traduction sur des panneaux par exemple), mais ils pourraient pousser plus loin.
C’est déjà mieux qu’à l’époque des DVDs ^^’

La marge de progression pour moi est clairement du coté du timing, cad la synchronisation et la durée d’affichage des subs. Ils sont à des années lumières de ce que pouvaient faire certaines teams à l’époque, c’est un peu dommage.

Je suis abonné à Wakanim et Crunchyroll, et si au départ c’était pas foufou, on peut dire que ca va dans le bon sens.