Commentaires : J'ai dormi un mois avec un casque Dreem : je ne sais pas comment, mais ça marche

test
neurosciences
dreem
sommeil
rythm
Tags: #<Tag:0x00007f920b37d198> #<Tag:0x00007f920b37d058> #<Tag:0x00007f920b37cf18> #<Tag:0x00007f920b37cdb0> #<Tag:0x00007f920b37cc48>

#1

IntroductionCela fait un bout de temps que j’avais envie d’être augmenté. Comme beaucoup de personnes de notre temps, j’entends souvent parler de transhumanisme, ce courant de pensée qui repose sur l’améliorations des fonctions biologiques par la technologie et qui, dans ses plus grandes envolées, se prend à rêver d’immortalité. D’ailleurs, on compte très peu de modérés à ce sujet — les uns y voient une aliénation de l’homme par la machine, les autres l’alpha et l’oméga de l’humanité au futur. Les grandes…. Publié sur http://www.numerama.com/tech/218729-jai-dormi-un-mois-avec-un-casque-dreem-je-ne-sais-pas-comment-mais-ca-marche.html par Julien Cadot


#2

[…] j’ai l’impression que mon cerveau divague moins […]

J’ai l’impression de penser mieux […]

Bizarre, on n’a rien constaté de tel en lisant tes articles … (fallait que je la fasse dsl) :smiley:


#3

J’ai l’impression très nette et désagréable de me réveiller sans avoir dormi de la nuit, même si l’application m’affiche un score de 81 %.

les nuits ont été particulièrement bonnes, avec des scores avoisinant les 70 %.

Donc c’est bien du 100% pipeau…


#4

Je dois avouer que l'idée de porter un tel engin pour dormir ne m'enchante pas le moins du monde.

Mais en lisant l'article une multitude d'interrogations subsistent.
Si Rythm affirme ne pas entrer dans le champ du médical je ne vois pas bien l’intérêt d'un tel engin!
Si c'est juste pour avoir l'air idiot dans son lit il existe déjà les masques aux concombres!

Pourtant sur leur site ils s'amusent à employer des termes emprunts au milieu médical comme "épidémie mondiale" (bouuuu ça fait peur) ou "système immunitaire".

Plus sérieusement, sans aller jusqu’à parler d'addiction se pourrait-il que le port intensif du casque génère une certaine accoutumance à tel point que le fait de ne plus le porter aboutisse à de réelles insomnies.
J'imagine qu'il n'y a pas de tests cliniques puisqu'ils ne prétendent pas faire du médical....


#5

L’intérêt est pour eux:

Ils se "détachent" du médical, pour éviter d'avoir des comptes à rendre / réglementation strict.

Tout en mettant en avant au niveau marketing que quand même, c'est bien pour la santé, etc...

Technique habituelles des "escroqueries" marketing qui vendent du vent.


#6

Ca sent le bullshit à plein nez.
Et ça me fait penser aux vieille pubs des bagues-magiques-qui-font-du-bien dans Télé 7 jours…adapté à notre monde “connecté”.


#7

Je suis carrément sceptique.
- Déjà, stimuler le sommeil profond, c'est quoi ? Ca apporte quoi ? Ca change quoi, le sommeil profond ?
- Ca le stimule comment, mon gros sommeil profond ?
-Pour se souvenir de ses rêves, il suffit de se conditionner en se concentrant et en se donnant l'ordre que l'on se souviendra de ses rêves de la nuit le lendemain. Le premier jour on se souvient de bribes qui sont oubliées en quelques minutes, il faut les noter, en une semaine on se souvient de tous ses rêves. Remerciez moi, cette simple gymnastique vous fera économiser le prix d'un gadget visiblement très inconfortable...

PS: y'a vraiment des gens qui investissent dans ce genre de startup ?


#8

Du grand air, une heure de gym par jour (à la place de Netflix), une alimentation saine (= pas d’internet food).

Pas besoin de Dreem.


#9

C'est assez curieux, rythm semble éviter de s'étaler sur les fondements scientifiques derrière leur démarche, pourtant il y en a.

Sur le site de rythm ils publient un document type "publication scientifique", mais qui n'en a que la forme.
https://rythm.co/fr/science.html

On y trouve une référence à un papier très sérieux publié par des chercheurs italiens en 2014
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4211398

Le papier décrit effectivement comment influer sur la qualité réparatrice du sommeil grâce à l'utilisation d'ondes acoustiques, il est surtout question d'amélioration des capacités de mémorisation... Une étude de 2006 aurait prouvé le rapport de cause à effet.

En gros :

  • Des ondes basses fréquence, au sein de notre cerveau, interviennent dans un processus que j'ai du mal à comprendre (c'est des neurosciences...), elles auraient une incidence sur la capacité de mémorisation. Cette connaissance semble empirique.
  • Des études ont démontrés que l'on pouvait augmenter ces ondes, par la prises de médicaments, par l'injection de signaux électriques, et dernièrement, par l'utilisation d'ondes acoustiques, procédé bien plus "doux", qui parait sans risques
  • L'étude de 2016 indique qu'il faut atteindre un certain niveau acoustique pour que cela fonctionne, et que pour éviter de réveiller le sujet, il est utile de monitorer l'activité cérébrale pour ne l'appliquer qu'en période de sommeil profond
  • Il semblerait aussi qu'une utilisation prolongée d'un tel appareillage puisse entrainer (un peu) le cerveau

Ceci dit, Rythm indique bien dans son doc que si des tests ont montrés des résultats, il faut surtout amasser de grosses quantités de données pour établir des conclusions fiables

The preliminary results show the impact of audio stimulations on the number and amplitude of slow oscillations. As our current research initiatives mature, we are improving our learning algorithms and stimulation processes.
But beyond the modification of the structure of sleep, building a massive EEG data base with homogeneous data collected on the same people for a long period of time opens the possibility to early diagnostics of chronic diseases, personalized learning and even personalized treatments.

Je vous laisse faire les cobayes :smile:


#10

Oui enfin ils ont beau se détacher,si une autorité juge que ça relève du domaine médical...


#11

Vous avez été rémunéré combien pour faire un publi reportage pareil ?

L’article est bien résumé par le titre ceci dit.

“je sais pas comment ca marche, mais ca marche … enfin j’ai l’impression que ca marche. Enfin je sais plus trop, j’ai cru etre lobotomisé. Mais ca marche … je crois. Euhh…”

Journaliste, c’est pas le métier des gens qui sont supposer enquêter et justement ne pas publier de “je sais pas comment mais ca marche” ?


#12

Des ondes basses fréquence, au sein de notre cerveau, interviennent dans un processus que j’ai du mal à comprendre (c’est des neurosciences…), elles auraient une incidence sur la capacité de mémorisation. Cette connaissance semble empirique.

C’est comme un influx nerveux, il a sa fréquence et se propage; sauf que là la cible est l’hippocampe pour la mémoire.


#13

"- Mon cœur c’est quoi ce truc sur ta tête ?

  • C’est un casque que je teste pour Numerama !"
    :joy: :joy: :joy:

Je me pose aussi des questions quant à la potentiel addiction à cet engin… Il serait intéressant de le tester par exemple pendant un mois sans pause et de voir si le sommeil sans est difficile.

Concernant l’aspect dispositif médical (DM) il n’est pas choquant que l’entreprise commercialisant ce produit ne le certifie pas DM.
En effet, pour qu’un “device” puisse se targuer d’être un DM il doit être certifié comme tel. De plus, en cas de problème (décès d’une personne par exemple) si le matériel est certifié DM alors ça sent souvent le roussi pour l’entreprise le fabriquant.

Ainsi la plupart des “devices” de santé (type bracelet connecté) ne se certifie pas DM car ils peuvent faire ce qu’ils veulent (ne pas respecter la norme “DM”) et en cas de problème ils peuvent se dédouaner complétement.

Pour faire court le domaine médical c’est un peu comme l’avionique : il y a des normes et pour être certifié il faut les respecter.

Par rapport à l’article c’est dommage qu’il ne soit pas très scientifique mais l’auteur est honnête et nous l’avoue.
Après si ça vous a aidé à mieux dormir alors tant mieux pour vous :slight_smile:


#14

Elle est drôlement mignonne la nana de Julien sur la 2ème photo… Si Dreem est parvenu à le faire dormir profondément tant de nuits consécutives à côté d’un canon pareil, il me semble que ça devrait plutôt être le signe cet engin détériore profondément la santé…


#16

Ouais le storytelling on ne se laisse plus embarquer quand c’est pas subtil.

Et là c’est pas subtil.


#17

Bonjour,

Je suis un early buyer du bandeau dreem. J'ai le bandeau depuis août 2016. Je suis un client de dreem et ne fais pas partie de la société rythm.

En vous lisant, je comprends votre scepticisme, ceci dit, je voudrais partager mon expérience de ce bandeau.

Je dirais que j'en suis globalement très satisfait . Concernant, la stimulation du sommeil profond, je ne sais pas quoi en penser. C'est l'argument marketing principal de rythm mais pour moi l'intérêt principal de cet objet connecté n'est pas du tout là. Pour moi, ce qui est vraiment intéressant c'est l'analyse du sommeil en elle-même. Et là je peux vous dire que c'est extrêmement fiable de ce point de vue. Cela n'a absolument rien à voir avec les trackers habituels qui mesurent uniquement le mouvement du corps pendant le sommeil. Le bandeau est vraiment capable de distinguer les trois phases de sommeil : sommeil profond, léger et paradoxal. En particulier le sommeil profond. La preuve c'est que je n'ai pratiquement jamais entendu les stimulations en 130 nuits (deux ou trois fois max). Elles ne sont déclenchées qu'à certains moments du sommeil profond. C'est bien que le bandeau repère correctement les phases de sommeil profond.

Sans être un insomniaque, j'ai un sommeil de mauvaise qualité, j'ai souvent des réveils nocturnes. Depuis le port de ce bandeau, mon sommeil s'est grandement amélioré, je ne me réveille plus à 5 heures du matin (alors que je souhaite me lever à 7h), je dors entre 6 h 30 et 7 h 30 de manière pratiquement continue. Mon score est passé d'une cinquantaine de points à 82 points en quelques mois (pas à toutes les nuits mais régulièrement).

Le bandeau ne fait pas tout, mais il donne des indications précises sur mes nuits et cela favorise un comportement réflexif vis-à-vis des mauvaises habitudes que je peux avoir. Concrètement avant de me coucher, je sais ce qu'il y a de mieux à faire pour préparer sa nuit et ce qu'il vaut mieux éviter de faire. Je le savais déjà mais le bandeau donne des informations tangibles et on voit l'effet de notre stratégie sur le score. Par exemple, réduire la nicotine avant de dormir, faire du sport, se relaxer, se coucher et se lever à la même heure tous les jours me permettent d'avoir un score supérieur à 70. Encore une fois je le savais déjà mais l'intégrer dans ma vie quotidienne, c'était très difficile. Disons que ces efforts sont visibles de façon tangibles et c'est très motivant.

Encore une fois, je n'ai pas de point de vue sur les stimulations. Le bandeau me fait juste prendre conscience que bien dormir nécessite une préparation correcte. Et pour moi, ça représente beaucoup.

Je précise que je suis père de jumeaux et que mes nuits ont été difficiles, parfois je dors peu mais de mieux en mieux grâce à ma stratégie globale de sommeil dans laquelle, j'inclus le port de ce bandeau.

Bien à vous,

Trevor


#18

Merci pour ce retour.

Tant mieux si ce bandeau vous aide.

Personnellement, je trouve que ça coûte trop cher pour un résultat que l'on peut obtenir avec de bonnes habitudes et une tisane. Voir avec de l'homéopathie si l'on est bien réceptif à l'effet placebo.

Au mieux ce casque n'a pas d'effet sur le cerveau, au pire, les vibrations qu'il envoie ont des effets secondaires qui peuvent être très néfastes.


#19

Je comprends tout à fait que le prix puisse vous rebuter, surtout si vous avez un bon sommeil. Effectivement, mettre en place de bonnes habitudes c’est la base et c’est ce qu’il y a de plus efficace. Mais comme je disais dans mon post, c’est ce qu’il y a de plus dur à faire. Le fait de mesurer les conséquences à travers le score est très incitatif, motivant à mettre à place ces habitudes.

Là où je ne vous suis pas c’est lorsque vous dites que le bandeau envoie des vibrations.Il n’est pas question de vibrations. Il envoie des sons destinés à s’endormir, il ne vibre pas, ne masse pas, c’est l’équivalent d’un casque audio sauf que les bruits sont choisis pour leurs vertus endormantes (bruits blancs) et sont envoyées de façon synchronisées à l’oreille interne en fonction de certains moments de la phase de sommeil profond. Mais ce n’est pas plus dangereux que d’écouter de la musique pendant son sommeil!

En revanche, vous parlez de tisane comme moins non nofic, mais un spécialiste comme Charles M. Morin dans son livre “vaincre les ennemis du sommeil” s’est positionné contre l’aubépine et autre passiflore dont on ne connait pas les effets secondaires à long terme.

Enfin de compte, il faut bien comprendre que l’essentiel du bandeau est un éléctro-encéphalogramme, les EEG sont utilisés en clinique du sommeil. La différence c’est qu’on a là une version miniature d’un EEG… C’est inconfortable mais bien moins qu’un vrai eeg!

Cordialement,

Trevor


#20

Je préfère avoir un bon sommeil qu'un score dont on ne sait pas à quoi il correspond.
Cet article démontre que le score n'est pas forcément corrélé à la qualité du sommeil.

Cette manie de tout vouloir mesurer et quantifier, je ne trouve pas cela très sain comme habitude.

C'est quoi le son ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Son_(physique)

Sans étude scientifique sérieuse, on en sait rien.
C'est différent de la musique, car le mode de diffusion est via les os du crâne. De plus, écouter de la musique pendant son sommeil, c'est mauvaise nuit assurée...

J'ai ensuite parlé d’homéopathie, aucun effet secondaire avec un placebo.

C'est bien pour un diagnostique (comme l'apnée du sommeille, en le couplant à d'autres appareils), mais totalement inutile au quotidien.


#21

Merci pour votre réponse. Le score correspond à la mesure de la structure de votre sommeil réparti dans les 4 états : éveil, sommeils léger, profond et paradoxal. Les études sur le sommeil ont permis de montrer que si le sommeil profond et paradoxal ne sont pas en quantité suffisante, c'est néfaste pour la santé. L'eeg du bandeau permet de mesurer cela. Après il est vrai qu'on peut se sentir un peu fatigué le matin mais cela dépend aussi des autres nuits! Si on manquait de beaucoup de sommeil, une nuit avec un très bon score ne suffira pas pour se sentir reposé. Le bandeau ne mesure pas le bien être mais la qualité de la nuit passée! Cela dit, je respecte entièrement votre scepticisme vis-à-vis de la quantification de "tout." Et je comprends que vous trouviez cela malsain, c'est vrai que cela peut le devenir lorsque cela devient une obsession.

Oui le son est une vibration, je voulais être sûr que nous parlions de la même chose. Mais envoyer des sons n'est pas une technique invasive, sachant que le volume et la fréquence, vous vous en doutez ont été étudiés pour ne pas être nocifs. Enfin, je vois pas comment, la société rythm s'amuserait à envoyer des sons dangereux. Mais bon, c'est chacun son point de vue. Sachez cependant que la société rythm travaille en étroite collaboration avec des laboratoire de recherche français.

Quant au fait que les sons empêchent de dormir et de passer une bonne nuit, je me permets de vous rappeler que je ne les entends pratiquement jamais et que je dors beaucoup mieux qu'avant. C'est mon expérience, elle vaut ce qu'elle vaut mais elle est réelle et s'étale sur plusieurs mois.

Oui vous avez parlé d'homéopathie mais comme l'efficacité de l'homoépathie n'est pas démontrée, j'ai insisté sur les tisanes dont vous parliez qui peuvent avoir des effets secondaires.