Greylistage, 300 000 téléphones bloqués par Free le mois dernier


#1

https://www.universfreebox.com/article/47357/Free-aurait-bloque-300-000-telephones-non-restitues-en-l-espace-d-un-mois

CitationSi Free prévenait jusqu’à présent qu’il pouvait bloquer le téléphone, l’opérateur de Xavier Niel n’avait jamais joint les paroles aux actes. Mais dès le soir d’Halloween, Free est passé à l’action en lançant une vaste opération de blacklistage, des plus drastiques. De quoi causer de vives réactions notamment chez les utilisateurs lésés, en particulier ceux qui ont racheté certains de ces smartphones non-restitués via le Bon Coin, mais aussi chez Easy Cash par exemple.
Au total, depuis le début du mois de novembre, “300.000 propriétaires de téléphone se retrouvent privés de l’utilisation de leur ligne”, a révélé ce week-end le JDD. Et de préciser que “la plupart” des mobiles bloqués “sont utilisés par des abonnés de SFR, d’Orange et de Bouygues Telecom qui n’en connaissent pas l’origine.” Si Free parle “d’ajustement technique”, Orange, SFR et Bouygues, alors dans l’obligation de procéder à ces coupures, ont été pris de court. « On gère au maximum quelques centaines de demandes de blacklistage par mois, on ne comprend pas pourquoi l’opération de Free a été aussi soudaine et volumineuse », rapporte l’un d’entre-eux dont le système informatique n’était visiblement pas adapté.


#2

Oui, et ? … 300000 téléphones, on imagine sans mal la hauteur du préjudice … Perso je paye rubis sur ongle mon petit abo depuis bien des années, moi …


#3

Non, intéressant de voir comment cette information a été très peu reprise.
De plus la question du greylistage est assez emmerdante car les opérateurs souvent utilisent le greylistage pour faire pression et ne passent pas par l’autorité judiciaire pour déclarer le vol. Cela empêche alors les personnes ayant achetés de bon droit en occasion de pouvoir eux aussi porter plainte.


#4

En terme de droit, ici Free est toujours propriétaire de ces mobiles, donc il en fait ce qu’il lui plait, non ? A charge à l’acheteur de déposer plainte auprès de son vendeur indélicat (pas simple)

Et en effet, ça a pas été vraiment repris…


#5

En terme de droit le propriétaire d’un logement qui se fait justice lui même en changeant les canons des serrures d’un logement qui lui appartient car le locataire est mauvais payeurs ou squatter serait condamné par la justice.

Que Free soit propriétaire des téléphones, c’est globalement à la justice de le dire. Et sur un contrat, ça peut être délicat selon le profil des acheteurs et les questions de courses à la vente des vendeurs. Les acheteurs étaient ils réellement capables de comprendre le contrat et les vendeurs de Free ont ils apporté une information adaptée au niveau de compréhension des acheteurs ou ont ils fait de la course à la vente en minimisant l’impact du contrat.

Free applique le greylistage en dehors de toute procédure légale. Les autres opérateurs font de même aussi à plus faible échelle.


#6

CGV Free …

Comparer un logement à un mobile faut oser … Tu crois qu’ils s’emmerdent les garagistes pour récupérer leur bien en leasing ?


#7

La question est moins de comparer un logement à un mobile que de comparer les méthodes qui consistent à se faire justice soit même en dehors de tout contexte judiciaire.

Après les Cgv, ok. Mais un juge regardera aussi la capacité du contractant à comprendre le contrat et les explications du vendeur suffisantes et adaptées au profil de l’acheteur. C’est bien pour cela que Free évite d’aller en justice pour éviter de voir des questions de clauses abusives et d’informations loyales des clients se poser.

Pour ce qui est des leasings au niveau automobile, les clients sont assez particulier à la base avec des objectifs de défiscalisation.


#8

Comme dans toutes les prestation, quand le client ne payent plus, le service est suspendu…

Rien à voir avec “se faire justice soit même”, c’est l’application d’un contrat privée de base, avec le respect des engagements des 2 cotés.

Y’a eu un gros laissé allé de Free, dans la plupart des cas, c’est en jours et non en années après le non paiement du service dû si le client se manifeste pas pour régler le probleme.

Et celui qui s’estime lésés de pas pouvoir profiter du téléphone sans payer, bah c’est à lui t’attaquer en justice si il le désire

Free se fait pas “justice” eux même en allant récupérer le mobile de force dans les mains des gens, ils se limitent à désactiver le service qui n’est plus payé depuis x temps.

La personne qui a racheté un téléphone volé fait du recel, c’est à elle de se retourner contre l’acheteur au niveau justice, et non au propriétaire original d’en subir les conséquences.


#9

Regarde la question du logement. Ne pas payer son loyer ne signifie pas que le propriétaire puisse expulser le locataire indélicat sans faire appel à la justice. Un bail est un contrat de droit privé entre deux personnes et il faut aller devant la justice pour faire valoir le contrat.

Enfin, pour le nouvel acheteur lésé, comment peut il porter plainte si Free comme les autres opérateurs qui font du greylistage ne passent pas par la justice pour régler le problème de la propriété du bien. La justice ne peut instruire la plainte pour le nouvel acheteur car cette question ne lui a pas été posée par l’opérateur qui n’a pas déposé plainte lui même.


#10

Encore une fois un logement Vs un mobile NON ! La législation n’est pas la même et pour cause …

Et l’acheteur final de bonne fois ne peut lui se retourner que contre son vendeur et en aucun cas contre Free !


#11

Le logement est là pour expliquer qu’un contrat n’empêche pas de passer par le cadre legal.

Or Free ne porte pas plainte pour vol (de toute façon, cela ne passerait pas le cadre judiciaire puisque l’on est sur du défaut de paiement ou de l’escroquerie qui ne permettent pas d’utiliser la procédure de black-listage en cas de vol).

En l’absence de plainte de vol de la part de Free, le vendeur n’a rien commis d’illégal pour les services de police. Ils ne peuvent alors prendre en charge un plainte de la part de l’acheteur puisque le mobile n’est pas volé pour la justice.


#12

Le logement est là pour expliquer qu’un contrat n’empêche pas de passer par le cadre legal.

Prend un autre exemple, tu t’enfonces là

Or Free ne porte pas plainte pour vol (de toute façon, cela ne passerait pas le cadre judiciaire puisque l’on est sur du défaut de paiement ou de l’escroquerie qui ne permettent pas d’utiliser la procédure de black-listage en cas de vol).

Tu devrais changer ton pseudo en bourpif… Tu penses que Free ne trouverai pas la juste appelation qui va bien pour un dépot de plainte ? :rofl::joy:

En l’absence de plainte de vol de la part de Free, le vendeur n’a rien commis d’illégal pour les services de police. Ils ne peuvent alors prendre en charge un plainte de la part de l’acheteur puisque le mobile n’est pas volé pour la justice.

Ah ??? Je viens d’acheter un phone à Mr Michu et celui-ci ne marche pas … Tu serais surpris des plaintes possibles que tu peux enregistrer dans un commissariat en insistant (une fois que tu as compris la difference entre main courante et plainte, sic) …


#13

Le juste intitulé de la plainte, c’est défaut de paiement ou escroquerie. Mais cela ne permet pas de déclencher la procédure de blacklistage par Free qui ne concerne que les vols.
Maintenant cela ne change en rien l’absence de plainte devant la justice de la part de Free avant la procédure de blacklistage.

Enfin, ton téléphone fonctionne, il n’est pas volé pour les services de police, il est juste black-listé par les opérateurs en dehors de toute procédure judiciaire.
Tu es sur un trou noir au niveau des possibilité de plainte pour les acheteurs de bonne foi .Et globalement; les seules plaintes possiblement recevable par la justice impliquent d’attaquer les opérateurs plutôt que le vendeur du fais de l’absence de plainte de la par des opérateurs.
Avec un petit PS, puisque le téléphone à été acheté souvent depuis plus de 6 à 9 mois voir 2,5 ans pour certains.


Commentaires : Freebox Delta : des abonnés de Free critiquent le coût de la migration vers la nouvelle box
#14

La “surprotection” du logement est lié à un besoin vitale… (tout comme les coupures d’eau / électricité)

Rien à voir avec un aboi mobile…

toute personne qui s’estime lesée peut porter plainte…
Sauf que dans le présent, le “plaignant” est coupable de recel… pas de bol pour lui
Se plaindre que t’as plus accès à un produit volé, ça marche pas bien…

C’est contre le vendeur a qui il l’a acheté qu’il doit se retourner…


#15

Il n’y a de recel que si l’acheteur est au courant de la provenance du bien, vas t’en prouver le contraire. Je doute que le vendeur indélicat l’ai précisé :smiley:


#16

C’est certain que lorsque les policiers et les gendarmes qui reçoivent les acheteurs disent qu’ils ne peuvent rien faire dans cette situation puisque le mobile n’est pas volé du fait de l’absence de dépôt de plainte des opérateurs, on peut faire tout ce que l’on veut en terme de dépôt de plainte.

Le conseil principal donné est la revente du mobile en dehors des territoires touchés par le blacklistage donné par les forces de l’ordre.