Commentaires : Fedora 25 : une nouvelle version entre avant-gardisme et guerres de chapelles

linux
ubuntu
fedora
canonical
Tags: #<Tag:0x00007f920cc4fc98> #<Tag:0x00007f920cc4f950> #<Tag:0x00007f920cc4f6f8> #<Tag:0x00007f920cc4f3d8>

#1

Fedora, la distribution communautaire qui sert à la fois de bac à sable et de vitrine technologique pour RedHat Linux, livre ce mardi sa vingt-cinquième version. Traditionnellement, la distribution intègre les dernières versions et l’avant garde du logiciel libre, une volonté d’être à la pointe des développements qui sert à la fois de démonstration du futur et en même temps de circuit de test. Group Photo from Flock 2016 in Kraków. Photo CC-BY-SA by Joe Brockmeier A photo posted by…. Publié sur http://www.numerama.com/tech/210643-fedora-25-une-nouvelle-version-entre-avant-gardisme-et-guerres-de-chapelles.html par Corentin Durand


#2

les systèmes d’exploitation sont désormais considérés comme ennuyeux.

Wot ?


#3

Étonnant de recommander Fedora.
Je pensais plutôt que les libristes déçus d'Ubuntu se tourneraient (ou retourneraient) vers une distribution telle que Debian, en excluant les dépôts non libre, dont le noyau est entièrement libre.

Il ne faut pas voir les choses comme cela.
C'est au contraire une grande chance d'avoir du choix entre excellentes solutions logicielles.
Et ça n'interdit pas d'intégrer 2 ou plus solutions dans une même distribution.

Par exemple, on peut utiliser apt-get et aptitude sur sans distinction sur pas mal de distribution à base Debian.

Ce sera pareil avec Docker, Snaps, Flatpak, et AppImage. Les plus performants seront intégrés d'office dans les distributions les plus populaires, les autres resteront marginaux.


#4

C’est vrai, mais, je ne sais pas si du point de vue de l’utilisateur final, et en particulier des nouveaux entrants, des transfuges du monde pas libre, ce n’est pas source de confusion.

Ce n’est jamais simple de faire passer quelqu’un du monde pas libre au monde libre, et nos petites divergences n’aident pas, loin de là.
Personnellement, quand je présente une distri linux, je passe sous silence tout l’historique : que mint est un fork d’ubuntu, lui même fork de Debian, gna, gna gna…

J’essaie d’aller au plus simple et le plus “user friendly”.
Donc, Mint.:-/
Et sinon, lubuntu sur les petites bécanes.

Fedora, j’ai jamais testé…


#5

les systèmes d’exploitation sont désormais considérés comme ennuyeux

C’est presque mon rêve de devenir développeur noyau linux alors pour certains les noyaux sont loins d’être ennuyeux.

Après le chemin est quand même pas très simple pour y parvenir alors c’est peut-être pour ça que le développement noyau n’attire plus…

Même si je reste sceptique face à cette assertion.


#6

Par rapport aux divisions j'utilise 2 distributions : Fedora (KDE) et Kubuntu

J'aime bien les deux, les différences ne sont pas non plus énormes (la différence majeure reste pour moi apt/dnf).

J'aurai un micro faible pour Fedora car les paquets KDE sont plus souvent mis à jour que sur Kubuntu (si on exclue les backports).


#7

Ce sujet a été automatiquement fermé après 60 jours. Aucune réponse n’est permise dorénavant.