Faisons de la VoIP

voip
telephone
Tags: #<Tag:0x00007f92117e1788> #<Tag:0x00007f92117e1580>

#1

Si vous avez sombré corps et âme dans la téléphonie mobile, ceci ne vous intéressera pas. Si vous utilisez encore le fixe, vous pouvez lire.

En regardant distraitement mes factures, je me rends compte que je lâche 13.20€/mois depuis des temps immémoriaux à l’opérateur histrionique. Diantre, me dis-je, cette gabegie doit cesser céans.

Après avoir vérifié que je peux porter mon précieux numéro mnémonique, je souscris un abo VoIP chez un opérateur bien connu du côté de Roubaix. Ne soyons pas radins, je m’offre VoIP Entreprise à 6€/mois.

Les postes seront un Gigaset C530IP (DECT) plus une passerelle Cisco SPA112 pour récupérer mon terminal d’audioconférence analogique. La liaison internet est fournie par une Freebox (oui ça fait deux comptes SIP, on nage dans l’opulence).

La configuration d’une ligne SIP n’est pas tous les jours un long fleuve tranquille. Certains téléphones comportent un “assistant de configuration” qui va télécharger les profils des opérateurs sur le réseau. Le mien s’est planté en écrivant sip.fai.fr au lieu de sip4.fai.fr.

Une autre méthode de configuration facile est le “code de configuration” que vous allez cuisiner sur la console de votre opérateur et que vous donnez à bouffer à votre téléphone. Je n’ai pas essayé, préférant botter le cul au plug & play et passer en manuel.

Victoire? Pas tout-à-fait. Il faut encore renseigner le numéro du répondeur réseau sur le téléphone. C’est nécessaire si vous voulez que vos combinés affichent les messages en attente. Ce numéro est le 3103 pour Orange (non) 888 (non plus), 123 pour OVH, **1 pour la Freephonie.

Quid du SVI (Serveur Vocal Intéractif), “composez le 2 pour laisser un message, composez le 3 si vous avez composé le 2 pour obtenir votre correspondant”. Bien pratique pour éconduire les fâcheux, et aussi pour hiérarchiser les appels.

Et bien c’est niet tant que vous n’avez qu’un numéro d’appel. Ça n’a pas beaucoup de sens de monter un SVI pour un seul poste (les combinés d’une base DECT ne sont pas adressables par le réseau, votre Gigaset n’est pas un PABX. Dommage hein ?)

Voila. Nous avons quitté le XXème siècle, il était temps. Le cornet analogique est une chose du passé et vous n’avez plus aucune excuse pour postillonner dedans. SIP est intégré dans la plupart des boxes. Le choix de postes IP est aujourd’hui satisfaisant, tant filaire que DECT (Siemens, Yealink, Grandstream, CISCO, ça commence vers les 30€). A noter enfin que les boxes récentes font aussi base DECT.

En conséquence de quoi, j’ai deux combinés C47H et une base OneDirect OD200 (DECT, 2 lignes analogiques) en surplus pour kineuveut.


#2

Chez OVH, y’a x adresses différentes possibles pour les lignes SIP… Les docs sont mal renseignées, suivant les cas, t’as du siptrunk.ovh.net, sip.ovh.net, sip4.ovh.fr, sip3.ovh.fr, sip.ovh.fr,… Le tout avec des IP à autoriser pour la registratoin du SIP, la encore, pas toujours indiqué, ainsi qu’un blocage par IP activé par défaut dans l’interface client, la encore, pas indiqué dans toutes leurs docs ^^


#3

En effet, la doc est assez calamiteuse.

Maintenant, je cherche combien de sessions SIP je peux ouvrir en même temps (c’est-à-dire combien de postes). As-tu la réponse à cette question ?


#4

Tu fais fort quand-même là. Il me semble qu’on était encore au Franc quand j’ai dégroupé ma ligne louée chez FT et je sais même plus combien ça coûtait. Donc aujourd’hui, ça ferait 13.20€/mois ? Bah vindiou, c’est toujours aussi impressionnant. Comment ça se fait que tu t’en rendes compte maintenant ? Difficile de croire que tu sois plus négligent que moi avec le fric…

Pour la VoIP, désolé mais j’suis complètement largué. Du coup, j’ai rien à foutre ici mais faut bien que je pollue ton thread avec une anecdote pour rigoler un peu. Mmmh, j’en ai une pour le fixe. Il me semblait avoir été un des derniers résistants de la téléphonie mobile, car peu avant que Free ne rentre dans la danse, je n’avais toujours pas de mobile perso alors que tous les Européens se baladaient déjà dans la rue avec leurs CLDC/MIDP 2.0 (pour lesquels j’ai tout de même développé, bordel indescriptible entre les constructeurs, j’ai même encore quelques modèles fournis par mon boss à l’époque mais sans carte SIM). Et donc, je n’avais que le fixe compris dans mon abonnement ADSL Free.

Bref, l’anecdote oui, j’y viens… Ça devait donc être en 2006 :

- Oui, Mr. Silenus, nous prenons votre commande. Vous pouvez me donner votre numéro ? Il n’apparaît pas sur mon écran.
- Ah oui, c’est vrai. Vous avez de quoi noter ? Donc 04.78…
- Vous n’avez pas plutôt un numéro de mobile ?
- Nan.
- Vous êtes sûr ?
- Évidemment que j’suis sûr, vous m’prenez pour un trou d’balle ?
- Non Monsieur, je ne me permettrais pas. Admettez tout de même que c’est bien étrange.
- Comment ça étrange ? 'Faut un numéro de mobile maintenant pour commander une putain de pizza ? Vous croyez peut-être que je veux me faire livrer au parc ?
- Le problème, c’est que sur mon champ de saisie il y a 06 au début et je ne peux pas le changer. Comment on fait ?
- Ben on fait pas, dites à votre boss de bazarder son logiciel pourrave, en attendant j’boufferai mes godasses !

Clic.

Faut pas me chercher quand j’ai faim…

Peu après, Free annonçait qu’il était sur le point de jeter son pavé dans la mare aux canards mobiles en 2007. Ce fut mon premier abonnement mobile et je suis fier d’avoir éternellement échappé aux escrocs tant décriés par la plèbe.

Pour ma ligne fixe de Free, il se trouve que mon fixe est HS depuis quelques années et je ne l’ai toujours pas remplacé. T’en as en rab ou j’ai mal compris ton dernier paragraphe (pourtant un des rares qu’il me semblait avoir pigé) ?


#5

Si par “sessions” tu veux dire nombre de postes (et non pas session d’un point de vue protocole), tu peux en mettre autant que tu veux… si tu configures un IPBX avec le compte SIP comme route (sur la machine sur laquelle il y a la registration / association)

Pour le nombre d’appel simultanés, c’est 1 par trunk en principe, et avec un débit suffisant (ça monte vite a plusieurs Mbs en upload si tu veux “juste” gérer les téléphones d’une PME, avec toutes les lignes possibles en même temps), ça dépend un peu les offres que t’as (personnellement, j’ai des packs de trunks, sans forfait, sans ADSL / internet, juste les trunk “nus” sur des IPBX)


#6

Ma ligne FT historique avec un numéro plein de zéros auquel je tiens absolument, qui fut RNIS puis analogique à nouveau. Je cherchais un moyen de porter ce numéro. Je l’ai trouvé.

Oui, j’entends ça tous les jours. Les gens attendent de toi une disponibilité immédiate. Ça fait partie de l’aliénation.

J’ai en rab deux combinés DECT et une base analogique.


#7

Ah ba non. Un test rapide avec un softphone montre que ce dernier a “pris” la session SIP du Gigaset. Ce dernier ne pouvait ni appeler ni sonner.

Je vois ça avec mon support asap.

Edit : je crois que j’ai loupé la condition SI tu configures un IPBX avec le compte SIP comme route


#8

C’est ça ^^

En faite, le protocol SIP implique une “association” (le “registred”)

Quand tu configures le compte SIP sur un poste, il informe ton opérateur que c’est à lui qu’il faut transférer les appels.

Donc tu peux avoir 1 seul poste “maitre” (et si c’est un IPBX, bah il peut avoir des dizaines de postes derrières, il faut en gros “routeur” vers ces autres postes)


#9

On reconnait là toute la sympathique et exquise courtoisie de cette personne qui n’hésite pas à agresser verbalement un employé qui n’y est pour rien.

Je crois que c’est dans la série “les demoiselles du téléphone” que l’on trouve une scène sur l’installation du téléphone dans les années 1920 et les gens qui refusent d’en avoir chez eux parce qu’ils trouvent incroyablement mal élevé que des gens puissent les joindre sans prévenir et en les dérangeant dans leur intimité. C’est exactement la même réflexion.

C’est pareil aujourd’hui : avoir un téléphone portable n’a rien à voir avec la disponibilité immédiate. Par exemple, mon smartphone est sur mode silencieux 95% du temps. Quand je suis au bureau, il est dans la poche de mon manteau et je ne le regarde donc qu’à midi et le soir en sortant du bureau. Le soir après 21h, il est de nouveau sur silencieux. La nuit, le téléphone reste à se recharger dans la cuisine (je ne l’amène jamais dans la chambre à coucher) et il est assez fréquent que le week-end, je l’oublie dans la cuisine. Le téléphone portable, c’est moi qui décide quand je vais le voir, c’est moi qui décide quand je veux qu’il sonne ou quand je ne veux pas être dérangé. Mes correspondants habituels sont au courant. Les autres, peut me chaut.

Je trouve d’ailleurs que c’est un grand progrès par rapport au téléphone fixe de pouvoir gérer ma disponibilité face aux appels téléphoniques.

Autre point : je connais 99% des gens qui peuvent m’appeler. Donc quand je vois un appel provenant d’un numéro qui n’est pas enregistré dans mon carnet d’adresse, je ne décroche pas. Si c’est important, la personne laissera un message.


#10

[quote=“Chitzitoune, post:8, topic:55766”]
Donc tu peux avoir 1 seul poste “maitre” (et si c’est un IPBX, bah il peut avoir des dizaines de postes derrières, il faut en gros “routeur” vers ces autres postes)[/quote]

Je viens de le comprendre un peu tard. Je pensais naïvement qu’on pouvait rajouter un poste IP dans la cuisine, le brancher sur ethernet et roule ma poule.

Pour faire ce truc qui était tout simple en analogique, je dois transformer mon terminal SIP en IPXB, ou bien comme vient de me l’annoncer OVH, prendre une seconde ligne SIP + un numéro de “groupage” (ils appellent ça “carte de visite”).

Autre solution putative : trouver un adaptateur DECT-poste analogique. Mon poste SIP reste le Gigaset, il a un “combiné” de plus.

Je sentais bien que ça allait pas se passer sans prise de tête.


#11

C’est exactement ça
(le numéro de “groupage” peut se faire dans l’espace client, en faite, un numéro unique est affiché à des correspondant, alors qu’en réalité, il y a plusieurs numéros géographiques / compte sip chez toi, par contre, chez OVH, faut forcement que le numéro soit chez eux…)

Y’a pas de “multi-prise” possible, comme en analogique (et parmi les téléphones dit “standard téléphonique”", à petit budget, c’est souvent très merdique, voir pas possible). Et gérer un serveur asterisk ou autre, c’est autrement moins abordable que brancher une prise ^^


#12

Je ne sais pas d’où je tiens ce fantasme que plusieurs téléphones allaient pouvoir ouvrir une session SIP sur le même serveur. Sans doute de ssh.

En fin de compte, la VoIP n’est pas adapté au particulier qui veut ajouter un poste dans la chambre de Mémé avec une multi-prise. Il faut qu’il reste dans le DECT IP (une base, 5 combinés, nickel, je viens de tester).

Hors de question que je renonce à ma VoiceStation analogique, c’est trop le confort.

Asterisk c’est non (marteau-pilon -> moustique).


#13

Car c’était possible en analogique, donc en ayant “mieux”, on s’attend toujours à que tout ce qu’on faisait soit aussi faisable :smiley:

Après, c’est pas un probleme de “session SIP” (au niveau protocole): tu peux en avoir des centaines en courre sur un seul compte SIP. Par contre, L’opérateur a besoin de savoir vers qui renvoyer les communications de ce compte SIP: qui est l’appareil associé (donc unique)

Comme c’est de la VOIP, faut plus voir ça comme un réseau IP: chaque machine à une adresse IP différente. Tu peux avoir plusieurs dispositifs derrière une IP “publique” unique pour les gens de l’extérieur qui veulent communiquer avec toi (genre ton modem routeur), mais à un identifiant ne peut correspondre qu’une seule destination (à elle de faire du “routage” entre les postes derrières si tu veux en utiliser plusieurs avec “en apparence” le même identifiant).

Et c’est juste hors de portée de la plupart des particuliers (et même pas mal d’entreprises… qui vont sous traiter leur réseau télécom)

Le DEC avec une multitude de satellites reste en effet souvent le plus “simple”, pratique et fonctionnel