Commentaires : Facebook Marketplace : le Bon Coin du réseau social débarque en France

facebook
applicationmobile
venteenligne
Tags: #<Tag:0x00007f920aaa0cc8> #<Tag:0x00007f920aaa0610> #<Tag:0x00007f920aaa03b8>

#1

Le temps passe depuis la création de Facebook, en 2004, et le réseau social n’a jamais semblé aussi ambitieux. Alors que son patron et créateur est sur la voie de la Maison-Blanche, le site et son application ne cessent d’ajouter diverses fonctionnalités, comme récemment les stories, la géolocalisation de points d’accès Wi-Fi ou bien la commande de repas. En octobre 2016, c’est une autre fonctionnalité qui faisait son apparition aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande : le Marketplace.…. Publié sur http://www.numerama.com/business/282920-facebook-marketplace-le-le-bon-coin-du-reseau-social-debarque-en-france.html par Antoine Boudet


#2

Moi qui ne suis pas sur Facebook ça me fait royalement chier. Je vais faire comment pour trouver un appart ou des biens d’occasions si tout le monde migre?


#3

Ne t’inquiète pas, tout le monde ne va pas migrer du jour au lendemain. Pour l'instant, l'avantage reste à LeBonCoin (notoriété et confiance dans la plateforme).

J'attends de voir ce que ça va donner. Je reste convaincu que Facebook n'est pas vu par ses utilisateurs comme un espace où l'on parle argent et où en échange. Mais qui sait, cela va peut-être créer un nouvel usage ?


#4

Tout dépend des produits.

Par exemple, au vu de mon entourage qui s’en servent, les groupes de vente par “ville”, ça l’air de marché pas mal pour des habits, jouets, etc… d’enfants sur FB comparé à LBC. Le coté un peu “brocante”.

Pour des produits plus “importants”, par contre, pas top (meuble, voiture, maison, …)


#5

Oui, c’est ce que je pense aussi. J’espère que Facebook utilisera à bon escient son importante base de données pour recommander tel ou tel produit, à telle ou telle personne réellement concernée, dans telle ou telle ville (en fait, tout ce que leurs pubs payées ne font pas).

En fait, la seule question que je me pose, c’est : à part retenir l’utilisateur un peu plus longtemps sur la plateforme, où est-ce que Facebook est réellement gagnant dans l’histoire ? Vu qu’a priori il ne retiendra aucune commission sur les ventes, il va nous bourrer sa page de pubs inefficaces, c’est ça le concept ?


#6

Mais c’est fondamental pour facebook (comme pour google), c’est leur modèle économique: faut que les se servent de leurs services, restent sur leur réseau, … (avec du gratuit, pour à coté, les enfiler de pubs / tracking à revendre à des tiers)


#7

Donc “rien de nouveau sous le soleil”, si je comprends bien ? L’industrie du net est à ce point en panne d’innovations, même au niveau de leurs modèles économiques ?

Du coup, j’espère que la Marketplace de Facebook sera vraiment ergonomique parce-que sinon je vois pas bien pourquoi les utilisateurs de LeBonCoin migreraient…


#8

Si t'as regardé des annonces de poussettes, tu verras rapidement des pubs pour des marques de biberon. Comme tout, ils vont récupérer des données pour avoir plus d'informations sur toi.


#9

En théorie, oui. En réalité, non. En ce moment par exemple, je me tape beaucoup de post sponsorisés pour partir au Brésil. Alors que j’ai jamais eu et je n’ai toujours pas l’intention d’y aller, que même en dehors de Facebook je ne m’intéresse ni de près ni de loin au Brésil, que je dois avoir une contact Facebook qui habite au Brésil (mais j’interagis presque jamais avec elle), et je n’ai même pas visité de sites en rapport avec les voyages et les vacances. Et des exemples comme ça, je peux t’en sortir à la pelle.

Donc ok, ils vont avoir plein de nouvelles infos sur pleins de gens, qu’ils continueront à exploiter vraiment très mal (enfin, tant que ceux qui payent pour ça croient en l’efficacité de l’achat d’espace sur internet, tant mieux pour Facebook !).

Tu vois, j’avais pas vraiment d’avis sur le Marketplace de Facebook, mais plus j’y réfléchis et plus je pense qu’ils vont se prendre une tolle aussi monumentale que leur première expérience en la matière d’il y a quelque temps.