Commentaires : Facebook : la reconnaissance faciale pour déverrouiller son compte ?

facebook
réseausocial
reconnaissancefaciale
biométrie
Tags: #<Tag:0x00007f3d26980bd8> #<Tag:0x00007f3d26980a98> #<Tag:0x00007f3d26980930> #<Tag:0x00007f3d269807c8>

#1

Facebook entretient avec la technologie de reconnaissance faciale des relations compliquées. En 2016, le réseau social a été attaqué en justice aux États-Unis par trois plaignants, qui estimaient qu’un outil de l’entreprise employant cette technologie faisait fi du consentement des plaignants. Autant dire que les moindres efforts du réseau social dans ce domaine devraient désormais être surveillés de près. Or, il semblerait que Facebook ait bel et bien de nouvelles ambitions pour cette technologie sur sa plateforme. Une complément à…. Publié sur http://www.numerama.com/tech/294452-facebook-la-reconnaissance-faciale-pour-deverrouiller-son-compte.html par Nelly Lesage


#2

l’outil n’échappera probablement pas à d’inévitables questions éthiques,

Tu m'étonnes. Avoir mes données biométriques stockées sur des serveurs de tiers (et d'une) potentiellement piratables (et de deux)...

J'imagine les titres de demain : "253 millions de profils biométriques piratés suite à la compromission du site XXX". Bonjour le fun.


#3

C'est déjà le cas aujourd'hui.
Facebook fait de la reconnaissance faciale sur les photo des utilisateurs.
En Europe, ils n'ont pas le droit de proposer de service basé là-dessus aux utilisateur, mais ça m'étonnerait qu'il ne fassent pas quand même de reconnaissances faciale pour usage interne.

Après, si on a une base de photo avec les identités associées, il n'est pas très compliquer de constituer sa propre base aujourd'hui. Pas besoin de voler les données biométriques de Facebook, les profils public peuvent suffire. Mais pour en faire quel usage ?


#4

C'est vrai.

Je ne parlais pas nécessairement de facebook. Néanmoins, la base facebook a l'avantage d'être très grosse.

Encore faut-il être sûr que la photo représente bien le propriétaire du compte, ce qui est loin d'être toujours le cas. Une base biométrique officielle est quand même plus fiable.

Usurpation d'identité ? Si l'identification biométrique se généralise et que ces données fuitent, comment savoir si le visage identifié par la webcam est un vrai visage ou une impression 3D ? De même pour les empreintes digitales imitées à partir de colle et de silicone.
Si ces données biométriques sont utilisées par exemple dans les transactions financières, cela peut devenir assez intéressant.