Commentaires : Facebook et nos données personnelles : l'Allemagne imagine punir le géant pour extorsion d'informations

facebook
allemagne
autoritédelaconcurrence
Tags: #<Tag:0x00007f3d36326e30> #<Tag:0x00007f3d36326b60> #<Tag:0x00007f3d363269f8>

#1

Laisseriez-vous vos données personnelles à Facebook si le réseau social américain n’était pas dans une position de domination totale sur le marché des sites communautaires ? C’est la question que pose l’Office fédéral de lutte contre les cartels, l’équivalent de l’autorité de la concurrence française, en dressant au mois de mars une corrélation entre la position occupée par le géant du net et sa capacité à capter les données privées de ses utilisateurs. Ouverte au printemps, l’enquête des gendarmes de la…. Publié sur http://www.numerama.com/politique/272897-facebook-et-nos-donnees-personnelles-lallemagne-imagine-punir-le-geant-pour-extorsion-dinformations.html par Corentin Durand


#2

« Extorsion » est exagéré. Les informations sont librement livrées. Et elle peuvent l'être a minima (inutile de donner âge, adresse, téléphone, profession...)

Bien entendu, ce qui est échangé et avec qui ne peut y échapper puisqu'elles sont nécessaires pour remplir la fonctionnalité.


#3

Euh, librement non ! Je n'ai pas de compte FB, pourtant tous mes contacts qui en ont un et possèdent l'appli sur leur téléphone donnent à ce réseau mon nom et N° de téléphone par exemple, alimentant mon profil fantôme, idem s'ils ont partagé leur carnet d'adresses mail avec la mienne qui y figure...

Je n'ai rien demandé, rien fourni volontairement et FB a pourtant des infos sur moi (mes connexions à défaut de ma navigation web), je ne peux pas m'y opposer, si ce n'est pas de l'extorsion, qu'est-ce ?


#4

Oui tu as raison. Ces amis-là sont des plaies. La première fois que j’ai vu un ami saisir mon email sur le web, j’ai failli l’étrangler.

L’accès au carnet d’adresses, c’est une enculade sans nom. Seule l’appli de mail devrait y avoir accès.


#5

Une « peur de l’isolement social » forcerait la main aux utilisateurs de Facebook selon le régulateur allemand de la concurrence

Bah c'est pas grave, y'a plus de 4 milliards d' « isolés sociaux » qui vous attendent, viendez !


#6

Ce sont tes "amis" qui ont donné volontairement de l'information te concernant.

Tes connexions à quoi ?


#7

Comme n'importe qui peut développer une application de mail, n'importe quelle application peut donc avoir accès au carnet d'adresse.


#8

Pas s’il est crypté.

Les emails doivent être traitées comme des informations confidentielles, il faut se rentrer ça dans la tête. A cause des trop nombreux spams/scams/virus/phisings. Les gens qui les traitent à la légère ne méritent pas qu’on leur confie.

Je ne vois aucune raison de fournir son carnet d’emails à Facebook, mais je suis à l’écoute de toute explication.


#9

Connexions est un mauvais terme, je voulais parler de mes relations (les gens auxquels je suis connecté).

Oui, mes amis mais pas seulement : ma famille, mes collègues de travail, les e-commerçants… tout ça à mon insu et sans mon autorisation.

Je n’ai pas de compte et pourtant FB en sait beaucoup sur moi, notamment :

  • qui sont des membres de ma famille (pas de façon exhaustive ni avec les liens de parenté exacts, mais tout de même)

  • qui sont mes amis proches, mes contacts, les gens que je connais

  • où je travaille (croisement des N° pro / perso parfois ensemble dans le même annuaire de contact, mail privé / professionnel), qui sont mes collègues, les personnes avec qui je communique à l’extérieur dans ce cadre

  • les entreprises où je suis client

Etc… Ce qui est déjà énorme et permet un profilage. Alors dans le cas d’une carte de fidélité à un magasin, de ma banque, de Google (compte Android), de Microsoft (LinkedIn) ça ne me dérange pas dans la mesure où j’accepte de filer volontairement ces données, Facebook non…

Par exemple Apple, je n’ai jamais acheté aucun matériel de chez eux ni ouvert de compte Itunes ou autre, eh bien je ne reçois jamais de spam de leur part et je doute qu’ils aient un profil de moi.

Jusque là j’ai refusé d’installer Whatsapp sur mon mobile pro alors que ma boîte l’utilise (autre croisement de données de FB même si contesté par l’UE), mais ça ne durera peut-être pas !


#10

:scream: :point_right: chiffrer.info

Ça sert à retrouver sur le réseau social des contacts dont tu as l’e-mail.


#11

Ok.

J’étais dans l’état d’esprit où l’email n’est utilisé qu’une seule et unique fois au moment de l’inscription. Elle peut être jetée ensuite car Facebook n’a pas à m’écrire, et les discussion au sein de FB n’en ont pas l’usage.

Mais en effet, ça peut être pratique de demander à Facebook " as-tu jojo@ouanadou.fr en magasin? " Ecrire à jojo pour lui demander s’il est sur Facebook sera plus long. A supposer que jojo n’ait pas agi comme moi (adresse jetable).

La perméabilité inter-messageries, et la notion de carnet d’adresse centralisé qui contient tout, est un grand facteur de risque pour la vie privée. Elle permet de tout croiser.


#12

J’aimerai savoir comment tu es arrivé à la conclusion que Facebook connaît tout cela sur toi.


#13

Certains ont dans leur téléphone l’appli Facebook + mes deux contacts : N° pro et perso (donc FB sait que les 2 m’appartiennent), d’autres juste le pro associé à l’email, dont l’adresse donne le nom de mon employeur. Par extension les autres membres de FB ayant un mail avec le même domaine sont des collègues, ceux qui m’ont dans leur carnet d’adresse des contacts / partenaires pros…

Mon frère / père ont FB, avec leurs vrais noms, mon N° perso (peut-être juste associé au prénom), d’autres (amis…) aussi avec mon nom et prénom complet dans leur tél, donc ils “savent” avec qui j’ai le nom de famille en commun, les autres membres ayant souvent renseigné aussi les cases généalogiques, FB fait des recoupements de tout ça, c’est impressionnant le nombre d’infos qu’on peut collecter avec de simples (méta)-données !

http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2011/10/25/01007-20111025ARTFIG00540-les-etranges-profils-fantomes-de-facebook.php


Et ça c’est en n’étant pas inscrit, lorsqu’on y est, c’est une orgie de collecte de données privées qui est amassée…


#14

Ca veut dire quoi “ils le savent” ? On ne parle pas d’humains là, on parle d’ordinateurs. Imaginons que FB aient collecté ton nom, tes n°s de téléphone et ait fait des regroupements. C’est inscrit sur un disque dur. Mais tant que ce n’est pas lu et exploité, cela n’a aucune importance.
Je te prends en photo devant ta maison. Cette photo, je la stocke parmi les 5 millions de photos de mon disque dur et je n’irais plus jamais la lire. Quelle importance ?

Donc quels recoupements FB a t’il pu faire des données collectées à ton insu. Quelle influence concrète cela a t’il eu sur des emails qui te sont envoyés, des publicités qui te sont proposées, … ?


#15

Volontairement, j'en suis pas si sûr. Le nombre de personnes qui ne savent pas ce que ça engendre lorsqu'ils acceptent ces autorisations est extrêmement élevé, même dans le milieu informatique.


#16

Ça fout vraiment les boules, si je puis me permettre. Deux responsables à mon sens : les inconscients qui donnent accès à leurs contacts à n’importe qui ; et les logiciels qui ont favorisé ça. Facebook ne fait que profiter de ces failles.

Je finis réellement parano quand on me demande mon adresse email. Je ne donne que très rarement la vraie. Trop de gens font n’importe quoi.

Dans la même veine : je suis secrétaire d’une asso. Nous collectons les emails. Elles ne sont connues que de moi et je veille jalousement sur leur secret. J’utilise MAILMAN pour la diffusion. Le bureau change. Premier mail que je reçois : From secretaire@google.com, To : (cent adresses en clair). 100 personnes connaissent maintenant les adresses des 99 autres. On est a la merci du premier PC vérolé ou smartphone perdu. En plus d’être coupables de contravention à la loi Informatique & Libertés.

Les boules, vous dis-je.


#17

Sur le principe, ça me gêne déjà que FB collecte ainsi ces infos sur moi alors que je ne leur ai donné absolument aucun consentement...

Et peu importe que la base de données soit exploitée ou non, le simple fait qu'elle existe est une atteinte à ma vie privée.

Qui me dit qu'ils ne vendent pas ces donnés : ah, cette personne est cliente de la société X, mail vendu à son concurrent Y ?


#18

C’est ce que je suis en train d’expliquer. Ce n’est pas le stockage, mais l’exploitation des données qui pose problème.

C’est toute la complexité du débat : un numéro de téléphone que tu communiques à une personne est-elle de la vie privée ? Et si cette personne la redonne à une autre, qui est responsable ?

Surtout à la merci du premier utilisateur qui ne sait pas utiliser une messagerie.
Secrétaire également de mon club sportif, j’ai sensibilisé très fortement les 3 personnes qui ont accès au webmail des adhérents sur l’utilisation du cci.