Commentaires : En perte de vitesse, Canal+ plaide pour une chronologie des médias qui l'arrange

cinéma
télévision
industriecinématographique
chronologiedesmédias
canalplus
Tags: #<Tag:0x00007f92117c2ec8> #<Tag:0x00007f92117c2d38> #<Tag:0x00007f92117c2ba8> #<Tag:0x00007f92117c2a18> #<Tag:0x00007f92117c28b0>

#1

La révision de la chronologie des médias peut-elle sauver Canal+, en perte de vitesse depuis plusieurs années ? En tout cas, Maxime Saada, le directeur général de la chaîne de télévision à péages, la demande. Dans une interview au Journal du Dimanche, le patron du groupe a fait part de son souhait d’une réforme de ce dispositif de manière à ce que la société bénéficie de conditions d’accès aux films beaucoup plus avantageuses. La chronologie des médias sert à organiser la diffusion…. Publié sur http://www.numerama.com/pop-culture/272302-canal-reclame-une-chronologie-des-medias-qui-lui-soit-plus-favorable.html par Julien Lausson


#2

La filière a toujours été avec nous.

en même temps c'était tout un temps un monopsone

Netflix, iTunes, SFR

SFR qui ne paye pas ses impôts en France ?


#3

Après 10 mois : diffusion sur des chaînes TV de cinéma payantes (comme Canal+) ;
Après 36 mois : sortie sur les services de SVOD payants comme Netflix ou CanalPlay ;

Sérieusement, c'est quoi la différence légale entre Canal et Netflix ? Ah, oui, Netflix diffuse des contenus à la demande et non planifiés ? Faudrait peut-être arrêter ces conneries...
La diffusion de films planifiée c'est un concept du siècle dernier... Mais dans tous les cas, je ne vois pas pourquoi Netflix doit attendre 3 ans là où Canal ne doit attendre "que" 10 mois...


#4

La télévision (programme établi à l\'avance) est morte. Il serait temps que canalpluche s\'en rende compte.


#5

Canal+ c'est le "Parti Socialiste" du numérique : Il n'y a plus personne mais ils y croient encore.


#6

L’exode des abonnés sera sans précédent à la rentrée avec la perte de 2 chaînes emblématiques 13e rue et SyfY, cela fait suite à la perte de Enews. Il y a déjà eu une forte hémorragie d’abonnés lorsque C+ a perdu l’exclu des chaînes discovery.
Je constate qu’il y a de moins en moins de chaînes interessantes mais le prix lui reste inchangé, ça commence à faire un peu beaucoup.

Nous devrions avoir un NRA-med dans le courant novembre date du renouvellement du contrat C+ et si SFR dégroupe le NRA-med et bien ça sera au revoir C+.

Il serait temps que C+ réagisse et de stopper la perte des chaines, avant de couler définitivement …


#7
  • pas sur... c'est une valeur ajoutée que de t'enlever le travail du choix et de te proposer un programme et surtout une attente. L'attente créé le désir... tu attends ta série du jeudi... tu attends le final de breaking bad. l'attente est primordiale. Gamin, j'attendais Goldorak le mardi soir dans récré A2. 50% au moins du plaisir et du souvenir c'est cette attente.

déja ça créé du lien social, le lendemain tu discutes de ce qui est passé à la télé la veille... chacun qui regarde sa série dans son coin en VOD, c'est pourri en fait.

ma gosse scotchée sur sa tablette à regarder des merdes sur youtube, c'est du jetable, du rien, ça occupe.... je constate que le truc qui la rend joyeuse c'est d'être vendredi et pouvoir regarder ko lantha sur TF1, et elle en parle avec ses copines après.

Quand elle sera grande c'est quoi le souvenir sympa qu'elle aura ? bah c'est son RDV télé et pas du tout les merdes de youtube ou de la VOD.

  • et puis les salles de cinéma, c'est quoi d'autre finalement qu'un programme imposé ? c'est loin d'être mort vu les chiffres....

#8

Les tarifs on été revu à la baisse il y a quelque mois et les chaînes que tu cites étaient dans un bouquet différent (canal sat) avant la réorganisation des offres sous la marque unique "Canal".


#9

C’est bien gentil le “c’était mieux avant” mais si tu peux avoir la suite de ta série sans avoir à attendre une semaine et bien tu n’attends pas une semaine. Les usages ont changés ; que ce soit mieux ou moins bien ne change rien.


#10

Sur Netflix, je suis plusieurs séries à la fois (entre 5 et 10) et je regarde un épisode par semaine.
L'avantage c'est de ne pas être contraint par l'horaire de diffusion (mais ça n'existe plus avec la télévision de rattrapage, et avant on enregistrait) et que c'est moi qui choisit le programme parmi un catalogue plus conséquent que ce que propose la TNT.
Mais le "binge watching", ça gâche le plaisir je trouve.


#11
  • c’est pas de la nostalgie," le programmé" c’est une méthode de consommation qui existe et qui perdurera à cause de ce dont j’ai parlé.

  • si les usages avaient vraiment changés, les chaines télé seraient en faillite depuis longtemps.


#12
  • oui par exemple avec Black Sails... T411 devenait une chaine TV ordinaire comme TF1... j'attendais le lundi soir, je savais que le lundi soir j'aurais l'épisode US diffusé le dimanche mais en VOST.

#13

Je ne pratique pas non plus le binge watching (faut bien dormir !). Mais je ne commence une série que quand je sais qu’elle est complète et pratique le 2 épisodes par soir (parfois 3 le week end) sans pauses d’une semaine.


#14

Les chaines de télé ne sont pas encore en faillite parce que tous les petits vieux ne sont pas encore morts ! :wink:)


#15

Sur wikipedia:

Les gens sont tellement habitué que la télé ne diffuse que 2 épisodes max (+1 "vieux" ensuite), que 2, c'est déja beaucoup......

Personnellement, je le classe en "matage de la saison complète durant le week end".

3-4 épisodes, c'est courant, sans forcement être "foufou". Déja y'a pas la pub, qui coupe tout, et c'est la durée d'un "grand" film.... On est loin de la boulimie, à regarder un max de truc rapidement.


#16
  • pourtant l'âge moyen du téléspectateur n'a augmenté que de 4 ans depuis 1992 (on passe de 46 ans à 50 ans aujourd'hui). C'est même étonnant que l'ère internet ait si peu influencé l'audience télé.

#17

Que ça soit canal+ canal ou canalsat tout ceci fait parti du même groupe et lorsqu'on s'abonne à canal+ généralement on s'abonne aussi à canalsat.


#18

Tu as des chiffres là-dessus ?


#19

Effectivement, SFR maintenant est dans le giron du groupe Luxembourgeois et le groupe refacture fortement SFR qui ne fait presque plus aucun bénéfice (mais en fait essuye maintenant des pertes compensées par des avantages fiscaux qu'on paye tous)... Cela sort de France, génère les revenus ailleurs où ils sont très peu fiscalisés (et même pas fiscalisés du tout puisque même le groupe luxembourgeois est pompé par son actionnaire principal qui met son argent en Israel et dans des paradis fiscaux).
C'est facile pour un groupe international de ne pas payer d'impots: il suffit de créer des holdings qui refacturent des services inexistants mais obligatoires à ses filiales.
L'autre façon c'est aussi de capter des marchés publics peu ou pas du tout ouvert pour obtenir des subventions d'équipement: SFR se fait une fortune sur le plan fibre déjà payé par les collectivités mais très en retard dans ses déploiements. SFR n'est pas seul malgré tout: Free aussi fait pareil et ne tient jamais aucun de ses engagements de déploiement en prétendant des difficultés venant des autres opérateurs dont il veut utiliser les infrastructures que les autres financent mais sans que Free veuille y participer (ni d'ailleurs que Free accepte de mettre à disposition les siennes dans les rares zones qu'il a déployées, Free bloquant aussi les propositions tierces sur les marchés publics que Free ne veut pas livrer).
On a un gros problème en France avec ces groupes qui prennent facilement l'argent, promettent beaucoup mais ne tiennent pas leurs promesses (que l'Etat n'oblige pas à tenir en reprenant les lots promis non fournis et en demandant des dédommagements financiers en plus de la perte des marchés et le remboursement des subventions obtenues abusivement des collectivités, ou la saisie directe des actifs)