Donald Trump sera destitué, mais quand ?

etats-unis
donaldtrump
Tags: #<Tag:0x00007f9217c2ad70> #<Tag:0x00007f9217c2ab40>

#1


#2

Pardon, mais : ce sont des âneries.

Nous retombons dans la même "bulle" que lors des mois précédant l'élection, où personne n'aurait parié un kopeck - pardon, un cent - sur la victoire de Donald Trump.

Les supporters de Trump existent toujours. Ses électeurs aussi.
Mais on ne les trouve pas dans la presse que nous lisons, dans les sites web que nous visitons.

C'est une cécité médiatique, où l'on ne voit que ce l'on veut voir.

Trump a été élu, fait en partie ce qu'il a promis, et ses électeurs bichent.


#3

Il a été élu, et en plus, et il met en pratique ce qu'il avait dit dans son programme (ça peut surprendre, surtout en France ^^)

On peut ne pas être d'accord avec sa vision des choses, mais pour l'instant, il est largement plus dans le respect de la démocratie que la plupart des "pleureuses" médiatiques qui cherchent tout et n'importe quoi à critiquer car c'est pas lui qu'ils voulaient.....

Y'en a vraiment qui vivent dans le déni....


#4


#5
  • le déni c’est ne pas se rendre compte que 40% d’opinion favorable au moment de l’investiture, c’est totalement ahurissant aux USA, et qu’il y a un vrai problème…
  • c’est comme le brexit, on vote-proteste et on se rend compte que zut… c’est passé et on voudrait bien re-voter siouplé…

#6
  • 40% d’opinion favorable à jour 1 ! tu te rends compte ? Hollande faisait 60% à jour 1.

#7

Oui oui, le vote contestaire, en faite, non, personne n'en voulaient pas, c'est pas possible....

On parlait de déni c'est ça ? :sweat_smile:

C'est le même raisonnement débile qui refuse d'admettre que le "vrai probleme", c'est pas que des gens votent pour lui, mais pourquoi ça arrive, et la, ce sont surtout les autres politiques qui ont leur part de responsabilité, avec une politique et un train de vie déconnecté des citoyens (un peu comme le FN qui carbure en France.... mais non bien sur, si ça explose les scores, c'est par contestation, bien sur, absolument pas car en face, y'a personnes qui causent des sujets qui "touchent" les citoyens lambda)


#8

Que ce soit Trump aux USA ou la famille Le Pen et ses acolytes en France, on ne peut pas dire qu’ils soient proche du peuple par le train de vie.
Au contraire, ils sont encore plus déconnectés du quotidien de leur concitoyens que ne l’est la moyenne des élus.

Donc faire reporter la responsabilité du vote sur les autres c’est bien pratique mais ça ne tient pas trop la route.
Une fois dans l’isoloir, on est seul pour mettre le bulletin dans l’enveloppe. À chacun de prendre ses responsabilités.


#9

J'ai pas dit qu'ils étaient proches (pour moi, ils sont dans le même "moule" même)

Par contre, ils parlent de sujets que les autres évitent, voir nient, alors que pour les citoyens, y'a effectivement à dire / faire.

Qu'un millionnaire parle de pauvreté, des difficultés de la vie, etc... qu'il n'a jamais connu, ça peut faire rire jaune.... mais c'est toujours "moins pire" qu'un millionnaire qui dit que non, tout va bien, y'a aucune raison de se plaindre, et ceux qui le font, c'est rien que des "méchants".

Si on prend le cas de la France / FN, par exemple, la gauche a complétement laissé tombé les classes sociales "basses" (et notamment la classe ouvrière). Le FN, qui était pas du tout un parti qui les attirait massivement historiquement comparé à la gauche, les a capté en parlant de sujets qui les concernent, pendant que les autres les snobent totalement.

C'est du "racolage" politique, du populisme. Mais c'est le principe de la démocratie: c'est le choix du plus grand nombre.

Et quand un gars comme Trump arrive au pouvoir, et en plus met en œuvre les idées qu'ils avaient annoncé, on est exactement dans le respect démocratie (en France, on a souvent entendu des promesses / discours de campagnes, mais rarement vu leurs applications...)


#10

Le peuple s’est trompé parce qu’il est un peu bête. On va lui expliquer, et il va revoter dans le bon sens.


#11

Trump a raconté tout et son contraire en mentant comme un arracheur de dents. Maintenant qu’il est au pouvoir les gens et surtout les sénateurs de son parti avec les élections dans moins d’un an, sont effarés par la portée de ses actions .


#12

A mon avis, beaucoup de politiques, y compris dans son camps, l'ont pris pour un charlot gesticulant, avec des propos "chocs", qui les mettraient jamais en pratique. Au début "contre" lui, et au fur à mesure qu'il gagnait des voix, se sont mis derrière "pour gagner".

Et maintenant, ils découvrent que c'est pas du flan / discussion de comptoirs.


#13

J'y vois surtout un désaveu du système médiatico-politique avec ses intellectuels qui donnent le la. Lorsqu'on manipule l'opinion et qu'on diabolise l'opposition, on n'est plus dans le contexte "peuple souverain". Le peuple (forcément bête) se rebiffe après avoir été trop empapaouté par son élite (forcément éclairée). Le parallèle avec ce qui se passe en Europe n'est pas fortuit.

Après tout, si on peut faire acheter des idioties aux gens en leur lavant le cerveau, on devrait pouvoir lui faire voter ce qu'on veut en utilisant les mêmes techniques, non ? Un joli cadrage, de belles couleurs et un slogan qui tape, c'est emballé.

La " com " a été trop orgueilleuse. L'élite auto-proclamée n'a pas pu mener le peuple par le bout du nez. Un clown a été élu. C'est une catastrophe.


#14
  • ben 40% favorable je jour de l'investiture, en est la preuve. On refait le vote demain, il perd largement.
  • tu expliques donc que par exemple l'election d'un certain A.H en 1933 n'est pas le vrai problème et que c'est la faute du train de vie des politiques d'avant ? et que le gentil peuple n'est en rien responsable de son vote anti musulman / juif / latino autre au choix ?

#15
  • euh… personne n’a besoin de diaboliser Trump, il suffit de laisser parler le gars tout seul comme un grand. Objectivement, si un redneck de l’arizona trouve cool ce que trump dit, c’est la faute d’aucune elite intellectuelle, c’est juste un demeuré de redneck.

#16
  • pas besoin de lui expliquer quoi que ce soit… 40% à jour 1.

#17

Trump a gagné les élections avec moins de deux millions de voies qu’ Hillary Clinton.


#18

Oui, voila. Mais en démocratie, les demeurés de bouseux votent. Et s'il y a une majorité de demeurés de bouseux, tu as un président demeuré de bouseux.

Il faudrait que seuls les gens éclairés votent. C'est-à-dire toi, moi, et quelques gens triés sur leur intelligence.


#19
  • oui il y a en plus le problème du système electoral…

#20
  • ben, ça eviterait des trucs embêtants comme la 2ème guerre mondiale par exemple.
  • On sait très bien que le vote raciste est totalement corrélé au niveau d’étude par exemple. Avoir le bac pour voter, ça met le FN a 5%.