Commentaires : Découvrez l'affaire Amesys et la loi Renseignement en BD

renseignement
bandedessinée
amesys
jeanmarcmanach
Tags: #<Tag:0x00007f3d2aa419b0> #<Tag:0x00007f3d2aa41870> #<Tag:0x00007f3d2aa41730> #<Tag:0x00007f3d2aa415f0>

#1

Jean-Marc Manach est un journaliste incontournable pour qui s’intéresse aux sujets du renseignement et de la protection de la vie privée, dont il est devenu l’un des plus grands spécialistes en France. Il est en tout cas sans doute le journaliste le plus sérieux sur ce sujet. C’est donc avec une curiosité certaine que nous avons reçu sa bande-dessinée éditée par les éditions Futuropolis, « Grandes oreilles et bras cassés ». À travers les 120 pages illustrées par le coup de crayon de Nicoby, Manach raconte…. Publié sur http://www.numerama.com/pop-culture/128001-decouvrez-laffaire-amesys-loi-renseignement-bd.html par Guillaume Champeau


#2

Pieds Nickelés (on devine que l’expression aurait pu être celle du titre si elle n’avait pas posé un problème de droits)

En fait non, les pieds nickelés sont dans le domaine public depuis quelques années


#3

Arf... je ne voulais bien évidemment pas faire montre d'une quelconque condescendance avec Olivier, et je regrette que tu aies pu le penser.

Ce qui s'est passé, comme indiqué en intro, c'est que quand j'ai raconté cette enquête à aux fondateurs de La Revue Dessinée, la façon que j'avais eu d'enquêter les a fait marrer (le côté "bras cassés" & pieds nickelés des ingés d'Amesys, qui avaient laissé plein de traces sur le www). Et ce sont eux qui m'ont demandé de me mettre en scène, pour expliquer comment on avait fait pour enquêter.

Ensuite, c'est le dessinateur, Nicoby, qui m'a demandé d'écrire le scénario en privilégiant des scènes de discussion, afin que ce soit plus vivant, et pour vulgariser le côté technique ou administratif de notre enquête. D'où les scènes avec Olivier qui, de fait, nous ont permis d'expliquer aux lecteurs des choses qu'il eut été difficile de scénariser autrement, en mode BD.

De fait, Olivier était d'autant moins "ignorant" que c'est lui qui, suite à une info que j'avais reçue d'une gorge profonde, et à des tweets de Bluetouff, a commencé à enquêter sur cette affaire, et écrit les premiers articles d'OWNI sur Amesys, juste avant qu'il ne parte à Télérama, et que je ne reprenne le flambeau (la BD montre d'ailleurs que c'est lui qui avait contacté, le premier, la CIEEMG -en charge du contrôle de l'exportation des matériels de guerre téléphone- et Amesys). C'était donc une manière de rappeler son implication dans cette histoire...

@Penther1 : on n'en avait pas moins demandé l'autorisation aux ayant-droits des Pieds Nickelés, dans la mesure où s'ils sont bien dans le domaine public, ce ne serait pas le cas des œuvres ultérieures de Pellos qui appartiennent toujours à Ventillard.

PS @Guillaume : je note aussi que tu mets en tête la case où un ancien des services m'avait expliqué/confirmé que les fameuses "boîtes noires" feront bien du DPI, contrairement à ce qu'avait déclaré Cazeneuve, ça va toujours mieux en le disant.


#4

Ce sujet a été automatiquement fermé après 60 jours. Aucune réponse n’est permise dorénavant.