Commentaires : Confronté aux trolls et aux menaces de mort, le réalisateur de Death Note quitte Twitter

netflix
cyberharcèlement
Tags: #<Tag:0x00007f920c3b33f0> #<Tag:0x00007f920c3b32b0>

#1

Une chose est sûre : l’adaptation hollywoodienne de Death Note a eu le droit à un accueil glacial de la part de la critique mais surtout des fans du manga original de Tsugumi Ōba et Takeshi Obata. Véritable best-seller dans sa version papier, l’intrigue met en scène un lycéen, Light, qui se retrouve en possession d’un carnet — le fameux Death Note — permettant de tuer la personne de son choix en y écrivant son nom, à condition d’avoir déjà vu son…. Publié sur http://www.numerama.com/pop-culture/289537-confronte-aux-trolls-et-aux-menaces-de-mort-le-realisateur-de-death-note-quitte-twitter.html par Antoine Boudet


#2

On lui reproche quoi ?


#3

Au vue de l’article, y’a ni troll ni menace de mort, mais des gars avec des avis négatifs, au pire “grossier”, et visiblement aucun “cyberharcèlement” (x personnes qui viennent te dire que tu fais de la merde ce n’est pas du harcèlement, ça le devient si une seule le fait x fois par contre ^^)

Dire qu’on aimerait mettre son nom dans le death note, c’est de l’humour pourtant flagrant, au vue de la série concernée…


#4

Merci à numerama de fournir le lien vers la menace de mort. Sauf à faire ouvertement un clicbait.


#5

Attends. Il a du toucher à un totem pour que Twitter piaille.


#6

Rotten Tomatoes — site critique de référence aux États-Unis

Je sais qu'il ne faut pas juger un livre à sa couverture mais la traduction du nom du site me fait penser que ce site n'est pas là pour récolter des avis objectifs mais plutôt les avis des gens n'ayant pas du tout aimé un média.
Me trompé-je ?


#7

Les 40%, ce sont des critiques professionnels ou de blogs externes.
Le public du site a mis une moyenne de 20%…


#8

Je peux me tromper Eiffel, mais je crois que Rotten Tomatoes fonctionne comme un aggrégateur d'opinions de sources multiples (ça a un nom, méta-machin, je ne m'en souviens plus, désolé).

Donc, derrière un nom marrant, une simple mesure pondérée des opinions d'un peu partout.


#9

D’avoir échoué à faire tenir en une heure et demie les 19 heures de l’anime ou les 12 volumes du manga.

Outre que c’était impossible et qu’il fallait obligatoirement simplifier à la tronçonneuse, d’autres choix plus arbitraires, relevant de l’originalité et de l’inspiration de créateurs, ont fait mal.

Remplacer un caucasien malingre zarbi par un acteur inspiré de Samuel say it again motherfucker Jackson (pas le même acteur, mais c’est l’idée, je te laisse googler tout ça), faire d’un ado génie maléfique aux nerfs d’acier un semi-emo trop nerveux, etcetera.
Dire que ça a été mal perçu, ça serait une litote ^^


#10

Il y a metacritic aussi, basé sur le même principe.