Commentaires : YOLO8 Faut-il tuer des animaux pour faire la coque d'un smartphone « du futur » ?

oneplus
Smartphone
tesla-model-3
surface-laptop
ces-2020
Tags: #<Tag:0x00007feeeee09a68> #<Tag:0x00007feeeee09720> #<Tag:0x00007feeeee09338> #<Tag:0x00007feeeee08fc8> #<Tag:0x00007feeeee08de8>

#91

Oui, jamais dit le contraire, ça l’est en fait pour tous les aliments. Et pas que. La balance commerciale de la France et de la plupart des pays européens est déficitaire, ce qui veut dire qu’on importe plus qu’on exporte, qu’on consomme tout un tas de trucs fabriqués à l’autre bout du monde dans des conditions environnementales déplorables qui bousillent l’environnement et donc in fine l’habitat animal. Choses que tu consommes toi aussi.

Alors sauve la planète et les zanimo, go dans une grotte à poil ! :slightly_smiling_face:

Contrairement à toi, je suis tout à fait conscient que mon mode de vie ne sauve rien n’y personne. Tout simplement parce-que le mode de production dominant sur la planète c’est le capitalisme et qu’il n’y a pas de consommation qui puisse être éthique dans le capitalisme.

Tu veux aller jusqu’au bout de la chaîne du soja ? Ton soja il est emballé dans quoi ? Du plastique ? Pas très bon pour la planète donc pas plus pour les nanimaux. Dans du carton ? Le carton est une tannée écologique dans le recyclage industriel parce-que ça demande énormément d’énergie (énergie qui est elle-même issue de l’extraction de ressources qui bousillent des forêts entières plein de zanimaux). Et sur ton emballage, y a quoi ? Des inscriptions à l’encre industrielle, ultra nocive pour l’environnement (notamment pour les cours d’eau pleins de poissons) et qui limite voire empêche le recyclage. Et on pourrait dérouler la liste comme ça jusqu’à l’infime particule qui compose tout ce qui t’entoure et qui contribue à la mort lente mais sûre de l’éco-système et de la vie qu’il abrite.

Entendons-nous bien : je ne suis absolument pas partisan du statut quo, bien au contraire. Il faut changer, c’est clair et net. Mais ça ne se fait pas à l’échelle individuelle, et certainement pas en croyant que les industriels arrêtent de produire juste parce-que Jean-Vegan arrête d’acheter du steak Charal. Rien que le fait de porter des jeans (fabriqués à l’autre bout de la planète et traités avec des teintures chimiques ultra toxiques rejetées directement dans les rivières voisines des usines de production) ou faire fonctionner Internet sur ton mobile ou sur ton ordinateur pour écrire tes commentaires est destructeur…

Alors on peut jouer au ptit colibri moralisateur, le fait est que c’est totalement hypocrite de culpabiliser les autres alors qu’on vit tous dans un seul et même système de production qui se fiche éperdument des actions individuelles et qui ne va pas mettre en danger ses propres intérêts économiques pour les beaux yeux de 3 pélos arrogants qui le boycottent. Dommage que les végans n’aient pas encore compris ça et qu’ils préfèrent passer plus de temps à gagner la bataille morale plutôt que d’essayer de gagner la guerre politique. Chacun ses priorités visiblement…


#92

Les laisser rentables pour les personnes qui font ces chasses. Pour ce qui est des ragondins, si ces chasses n’étaient pas indemnisées très souvent, personne ne le ferait.
Enfin, arrête de croire que la nature est équilibrée. Naturellement tu as dans plein de situations des systèmes qui existent avec des croissance déséquilibrées. Par contre la nature accepte la régulation par la famine bien avant la croyance que tu auras toujours suffisamment de prédateurs pour assurer la régulation.


#93

Ha mais je ne crois rien du tout, je constate.
Constat : on a éliminé tous les prédateurs.
Simple.


#94

ah oui bah moi quand je rentre chez moi le soir à la campagne au crepuscule, je croise 10 lapins et une biche, quasi à chaque fois… des mecs les relachent devant ma bagnole ?


#95

Essaie de lire et de comprendre ce que les gens écrivent, tu peux y arriver.


#96

mais putain cette définition est exactement la mienne… c’est quoi les mots que tu ne comprends pas
dans cette définition ?

l’espèce n’est pas un critère pertinent pour décider de la manière dont on la traite…

DONC on doit autant sauver les moustiques que les koala.


#97

ben oui, ça s’appelle le loup et l’ours.

et aujourd’hui avec une poignée de loups en France, certains se font encore tirer dessus parce qu’ils ont tué quelques moutons.


#98

Du tout, il y a une solution à tout :

Pour le lait, on trouvera bien quelqu’un pour nous vendre un lait végétal.


#99

Oui, mais à quel prix! Quand on voit ce que donne le lait d’amande, comment cela impacte la Californie, tous ces efforts pour recréer quelque chose qui existe à la base, tout cela dans un but purement éthique, et parfois loin d’être écologique (cf une vidéo des pigeons sur du Faux Gras avec de l’huile de palme).

Pour les insectes, Peter Singer, qu’on pourrait appeler un des piliers du véganisme, avouait n’avoir aucune souci pour écraser un moustique. Ce qui m’a paru étonnant, car le moustique, comme toute autre forme de vie, ne pique pas pour nous faire chier, mais pour faire va descendance…

Ce qui faut avouer, c’est qu’il y a beaucoup de “Cherry Picking” dans de nombreux avis lus ici.


#100

L’ensemble de mon message était à visée ironique.


#101

Merci d’eviter le procés d’intention. Tu as attaqué le soja comme un etandard aux salops de vegan. C’etait une connerie sans nom. Tu peux tourner ça autour du plastique qui l’emballe, aux autres aliments ou essayer de croire que j’ai pas conscience du monde dans lequel je vie (sachant que pour le coup bah… je suis pas vegan)… mais en attendant, tu as raconté de la merde, ensuite tu as essayé d’appuyer ta merde en faisant du cherry picking dans les chiffres et tu te retrouve le nez dans la merde a essayer de te raccorcher aux branches.
Je suis bien moins un moralisateur que tu es un manipulateur qui preche ses préjugés.


#102

mais la chasse et l’abattage de nuisibles suffit largement à faire des coques de téléphone et des capuches de parka.

C’est faux… l’ecrasante majorité provienne d’elevage dédié.

et oui… donc supprimer l’elevage c’est fabriquer combien de tonne d’engrais chimique ?

J’ai grandi en campagne entouré d’elevage. L’engrais “naturelle” a base de bouse de vache a littéralement grillé la terre sur des centaines d’hectares au point que certains champs sont laissé en friche depuis de nombreuses années pour esperer pouvoir y faire repousser quelque chose.
Comparer l’humanité d’il y a 10000 ans et celle d’aujourd’hui est complétement conne.
Prenez votre appel a la nature et mettez le la ou je pense.

donc ils sont spécistes…
Non, ils sont au dela du besoin ideologie parfaite avec une conception du terrain. Reprocher aux gens de ne pas suivre une idéologie fantasmé c’est… boarf je vous laisse deviner ma pensée…
C’est le même délire avec “mais les plantes souffre arrêtez de les manger salops de vegans!”, le fameux “cri de la carotte”.


#103

n’importe quoi… ya rien à dire d’autre devant autant de bêtise…

alors là c’est la phrase de l’année !!

je suis pas illogique , je suis au delà du besoin idéologique parfait.

merci, vraiment merci… c’est tellement excellent… :brain:


#104

Bon, je sais pas trop à qui tu réponds, vu que tu ne me cites pas tout en répondant à mon commentaire. Mais allons-y :

Et je le maintiens : le soja c’est aussi la plus grosse culture OGM du monde. Bien qu’on ne sache toujours pas bien les effets que les OGM ont sur les organismes qui les ingèrent (je ne suis pas fondamentalement contre, personnellement) en revanche on en sait déjà suffisamment au sujet de leur impact sur l’environnement (spoiler alert : à l’échelle industrielle actuelle, ils le défoncent). Alors si on est végan et un minimum cohérent, on évite de bouffer des trucs qui détruisent les éco-systèmes a.k.a la maison dé zanimaux.

Mesurer l’impact global d’un produit n’est pas « se raccrocher aux branches. » Les végans ont la fâcheuse tendance à appuyer leurs biais de confirmation en ne cherry-pickant (justement) que les études qui vont dans leur sens, sans prendre en compte le fait que le soja (ou tout autre produit, alimentaire ou non), ça n’arrive pas dans la biocoop comme par magie. Et, face à l’embarassante réalité, ils se retrouvent à adopter la rhétorique du moins pire (“ok mais X effet néfaste c’est toujours moins que ceux associés à la viande !”). Sauf qu’on ne fait pas un concours de bite : les éco-systèmes dont les ptits nanimo s’en tapent de savoir que Jean-Végan est plus moral que Kévin Le Carnivore : quand ils se font raser par des tractopelles, quelle que soit la cause, le résultat est le même.

Il n’est pas question de manipulation. Si tu n’es pas capable de regarder la triste réalité de notre mode de production en face, en prenant également en compte tous les input et les output — et pas seulement ceux qui te font plaisir — j’y peux rien. Certes, c’est beaucoup moins bandant que les gros titres des vidéos Youtube et des blogs végans qui cherchent à se rassurer, mais c’est comme ça que l’économie de marché fonctionne, désolé (là encore, j’y suis pour rien).


#105

l’espèce n’est pas un critère pertinent pour décider de la manière dont on la traite…

Ou alors, il existe peut être d’autres critères pertinents pour décider de la manière dont on la traite ? Par exemple le fait qu’ils soient nuisibles ?

DONC on doit autant sauver les moustiques que les koala.

Cette proposition ne découle d’aucun lien logique avec la précédente.


#106

Euh, faudrait peut-être pas oublier que l’on ne tue pas des animaux pour en récupérer le cuir, mais on récupère le cuir des animaux tués pour d’autres raisons comme la viande.
Ne pas utiliser le cuir des animaux déjà morts ne va donc pas diminuer la quantité d’animaux tués.

N’est-ce pas, au contraire, le vestige d’un passé où l’homme au centre du monde s’appropriait ses ressources sans réfléchir aux conséquences

Euh, j’ai envie de dire, ça remonte même jusqu’au début de l’humanité. Et ce n’était pas sans réfléchir aux conséquences, mais pour survivre.


#107

alors on a d’autres critères pertinents, par exemple le fait que l’animal soit utile pour faire des hamburgers et
des sac-à-main.

la théorie de l’antispécisme s’effondre.

Et en quoi les abeilles tuées sur le pare-brise, étaient de nuisibles ?
c’est juste que malgrès la belle théorie ça vous emmerde de marcher à pied.

c’est aussi ridicule de se dire musulman, de pas manger de porc… mais de piccoler et fumer.


#108

Alors ça arrive de mal s’exprimer.
Mais par contre vous avez pas répondu a la suite…

Et pour l’engrais naturelle qui crame tout, vous n’avez a priori aucune idée des dégats que peut faire du lisier quand il est géré avec le cul … mais c’est naturelle, l’excés de nitrate c’est pas bien grave hein ? Entre les champignons qui sont plus consommable dans le coin a cause de l’excés de nitrate et les champs qui une fois retourné laissent apparaitre les plantes vieille d’un ans qui n’ont toujours pas disparu…
C’est vrai, je dis de la merde, le constater de mes yeux sur 10 ans c’est des anneries :smiley:


#109

non c’est pas grave, la nocivité du nitrate est un mythe… les media ont bourré le crâne des gens avec ça pendant 30 ans…

http://www.institut-environnement.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=64:lesnitratesethommelemythedeleurtoxicitebusoniste&catid=35:lesnitratesno3&Itemid=2

et des dizaines d’autres liens au sérieux indiscutable.

google : mythe nitrate


#110

Ah bah ouai tu as lut nitrate, donc tu as arreté la lecture la, et tu es aller chercher un truc sur la pollution de l’eau.

Bon par contre les champs uniquement traité au nitrate qui sont plus capable d’éliminer les plantes retourné un ans avant et des champignons qui font 5 fois la taille habituelle c’est normale.
Alors je vais te donner un indice, c’est la dosequi fait le poison. utilisé a l’excès, le lisier ça te flingue la terre comme le reste, même si c’est uniquement composé de merde de vache.