Commentaires : YOLO8 Faut-il tuer des animaux pour faire la coque d'un smartphone « du futur » ?

oneplus
Smartphone
tesla-model-3
surface-laptop
ces-2020
Tags: #<Tag:0x00007f920c2ecf98> #<Tag:0x00007f920c2ece58> #<Tag:0x00007f920c2ecd18> #<Tag:0x00007f920c2ecbd8> #<Tag:0x00007f920c2eca98>

#1

Le 2 septembre 2019, Tesla annonçait que ses Model 3 étaient désormais entièrement vegan : tout le cuir utilisé pour équiper les voitures du constructeur américain est un produit de synthèse n’utilisant pas d’animaux vivants pour accueillir le séant ou les mains des conductrices et des conducteurs. Pour Tesla, la protection du vivant et de l’environnement fait partie de son ADN — même s’il s’agit de répondre de manière terre à terre à la conscience écologique plus forte de ses clientes….

Par Julien Cadot
Revenir à l’article


#2

C’est donc mensonger et trompeur d’appeler cela du cuir

(tout comme le “cuir vegan” est un attrape couillon marketing)

Une vision écologiste et non consumériste n’est telle pas plutôt de ne pas gacher les ressources et donc de tout utiliser, sans perte, et de se servir y compris des peaux d’animaux existant plutot que des matériaux artificiels hautement polluant à produire ?


#3

est-ce que la tech de demain, inscrite dans un monde qui veut tout à la fois recycler, protéger et respecter le vivant (même pour préserver l’humain in fine), doit se mettre à utiliser des peaux d’animaux morts pour concevoir ses objets ? N’est-ce pas, au contraire, le vestige d’un passé où l’homme au centre du monde s’appropriait ses ressources sans réfléchir aux conséquences, considérant que la sensation d’une assise dans un siège de voiture méritait d’utiliser la peau d’un être vivant, tué pour ce besoin ?

Sentiment d’irréalité à lire ces clowneries.

Heu, et sinon, consommer à folle berne des ressources non-renouvelables en avoir un impact environnemental monstrueux en termes d’extraction de ressources du sol, et concevoir des produits conçus pour avoir une durée de vie courte et être non-réparables ou si peu, et dotés d’un design les rendant impropres à un recyclage digne de ce nom, tout ça c’est OK ?


#4

Pour Numerama, vous pouvez consommée (et le site vous y encourage) à acheter du matériel non renouvelable aux métaux rares extraites dans des conditions abominables mais ce qui compte c’est qu’il n’y a pas de cuir ( il n’y a pas de rituel magique ou le cadavre de l’animal nous donne du cuir)


#5

Il y a une grosse différence entre élever des animaux et les tuer afin d’utiliser la peau (vison, crocodile, etc …) et utiliser du cuir de vache qui de toute façon sera abattue pour la viande et qui deviendrait un déchet s’il n’était pas utilisé. Les éleveurs de mouton en savent quelques chose, la laine qui n’est plus vraiment utilisée pour les vêtements et l’argent que les éleveurs gagnaient avant en vendant la laine, ils sont quasiment obligés de payer car le prix qu’on leur en donne ne couvre même pas le coût du mec qui vient tondre.


#6

Je ne suis pas sûr que l’on mange les animaux utilisés pour faire du cuir. La question est vraiment ouverte.
Ce qui est sur c’est que l’élevage est une catastrophe écologique. On ne peut pas lutter contre le changement climatique en maintenant cette industrie à ce niveau. C’est impossible.

Regarder le cuir vegan est une peut-être une meilleure piste, il faudrait regarder l’ensemble du process. J’avais survolé un produit à base de déchets de pomme, cela semblait bien. Mais le diable est dans les détails…

L’article est quand même en roue libre.

Que représente le nombre d’animaux tués pour le cuir et les centaines de millions d’animaux morts en Australie par rapport au carnage pour l’alimentation ? Rien. Inutile de comparer animaux d’élevage et perte de bio diversité. Le constat est officiel, c’est l’élevage et la pèche qui sont les principaux responsables de la disparation de la vie sur terre – Rapport IPES 2018.

Un futur de la tech respectueux de l’environnement ? Alors que nous sommes (je suis dans le nous!) sur un site qui met en avant des services de streaming ? Qui a une rubrique « Vroom » avec des voitures individuelles ?


#7

Pour Tesla, la protection du vivant et de l’environnement fait partie de son ADN

C’est pour ça qu’ils produisent des batteries ?

UN DILEMME MORAL

Effectivement il y a un dilemme:
Souiller l’environnement en creusant des mines dans des régions préservées, en important des containers entiers de Chine (on voit ce qu’ils en pensent de l’environnement dans votre article !!) ou utiliser les peaux des animaux que nous mangeons ?

N’est-ce pas, au contraire, le vestige d’un passé où l’homme au centre du monde s’appropriait ses ressources sans réfléchir aux conséquences,

Par le passé, on était moins sur Terre et on ne glorifiait pas le libre échange.


#8

C’est le serpent qui se mord la queue, ca n’a aucun sens.

Et le probleme de la laine est un tout autre sujet.


#9

Le “cuir vegan”, ça n’existe pas, c’est du plastique tout simplement (et niveau écologie, c’est largement pire que de l’élevage…)

S’alimenter n’est pas un “carnage”, mais de la survie.

C’est le coté kikoo-rama, et assez représentatif du marketing à guignols sur les réseaux sociaux: On se donne bonne conscience avec des propos écolo à la con avec une fleur au fusil… tout en sur-consommant ces produits de “luxe” et technologies débridé. La pollution, c’est mal, alors pour pas polluer, je vais changer de smartphone tous les 6 mois pour en avoir un qui consomme moins et n’a pas été testé sur des animaux (et pas du tout remettre en cause le fait d’avoir un smartphone)


#10

les commentaires sont très intéressants, on est face à un paradoxe.

Le mieux serait encore de garder nos téléphones plus de 5 ans non ? ça serait déjà un début contre l’hyper consommation. 5 ans c’est une bonne période pour une véritable rupture technologique entre un modèle et un autre.
Parce que franchement… Les constructeurs ont beau nous faire croire qu’ils réinventent la roue tous les 6 mois… La vérité c’est qu’on s’en sortirait tous avec un Iphone 5 ou un Galaxy S4 (et tant pis pour instagram et le dernier capteur trucmuch).

Pour ce qui est de l’article, il est intéressant car il propose les alternatives, qui ont leurs point forts et faibles.

l’intégration nouvelle du cuir dans un secteur qui a toujours réussi à faire du luxe en y échappant

Par contre là je ne suis pas sur de savoir de quoi nous parlons en matière de téléphonie et de “luxe”. Car les véritables marques de luxe (donc pas OnePlus, Apple, Samsung…) utilisent déjà le cuir dans leurs produits hors de prix.


#11

Ecologie et high-tech, c’est un bel oxymore.

Ça tombe bien : le cuir c’est de l’animal mort…

:joy:

Ba oui, c’est vrai que les mines de cobalt et de lithium pour faire des batteries électriques, ça ne rejette que des bulles de savon arc-en-ciel. Sans compter que l’électricité nécessaire à la recharge de ces batteries est majoritairement produite dans le monde à partir de ressources fossiles (comme aux États-Unis, le premier marché de Tesla).

Je crois plutôt que c’est le foutage de gueule qui est dans l’ADN de Tesla.

Le fait est que l’Homme se différencie des autres animaux parce-qu’il est le seul à pouvoir transformer son environnement pour survivre (et pour se créer des conditions de vie confortables), là où les autres animaux ne font qu’utiliser les éléments environnants pour survivre. Remettre en cause le fait que l’Homme puisse transformer son environnement (donc le modifier voire le détruire/tuer pour créer quelque chose de nouveau), c’est juste remettre en cause la caractéristique fondamentale qui nous sépare du reste du monde animal. Et je suis même pas sûr que le plus perché des végans aille jusque-là.

Il n’y a que les végans qui adoptent cette perspective quand ils regardent une peau ou un steak. Le reste des gens voit juste du cuir et de la barbaque, pas un cadavre d’animal mort. Une indignation sélective assez hypocrite parce-que, quand il s’agit de textile par exemple, on n’entend pas le végan dénoncer les conditions monstrueuses de travail de gamins et de femmes bengalis qui se tuent littéralement à la tâche pour qu’il puisse porter un slip en coton. Là, on ne l’entend pas dire qu’il emballe ses kiwis dans des cadavres de gamines de 10 ans. Sans compter les graines qu’il bouffe qui viennent des 4 coins du monde par bateaux-cargos et par avion et qui déglinguent la biodiversité (et donc les animaux) autant si ce n’est plus qu’un siège de Tesla.

Est-ce que la high-tech peut faire sans cuir ? Oui, c’est évident.
Est-ce que les animaux morts dans les incendies en Australie ont quoi que ce soit à voir avec l’industrie des peaux ? Absolument pas.

D’un côté, on a des incendies, très probablement d’origine criminelle, dont l’un des dommages collatéraux est la mort d’animaux sauvages qui ne sont pas utilisés pour une quelconque forme de consommation. De l’autre côté, on a une industrie tout à fait légale et encadrée, qui élève spécialement des animaux domestiqués pour transformer in fine leur peau en cuir, en une sorte d’opération blanche (on n’a rien enlevé à la nature plus que ce que l’industrie a créé pour satisfaire ses attentes). Donc aucun rapport entre les deux situations.

Ah ouais, un peu comme une autre marque qui enferme tellement ses utilisateurs dans son éco-système qu’elle ne laisse le “choix” qu’entre faire réparer ses appareils dans des centres agréés pour les yeux de la tête ou… les détruire et en acheter d’autres :+1: Sans parler de sa désastreuse façon de “recycler” ses produits.

En ces heures où collectivement, nous contemplons avec amertume l’augmentation délirante des pollutions liées notamment à l’extraction de ressources nécessaires à la fabrication d’appareils high-tech et à leur fin de vie, il semble hypocrite de légitimer des marques comme Apple et Tesla dans un secteur qui a pourtant largement les moyens de produire mieux. N’est-il pas @numerama ?


#12

désolé mais c’est plus écologique de faire des objets en peau d’animaux que de les faire en plastique.

idem la fourrure… les coyotes sont des nuisibles abattus, faire des capuches de parka permet de valoriser un dechet au lieu de faire de la polluante fourrure en plastique.


#13

Si les peaux proviennent des animaux qui se retrouve dans notre assiette ça ne me pose pas vraiment de problème. Mais ça ne conviendra sûrement pas aux végétariens…


#14

J’aimerai bien aussi qu’on voit la différence de durée de vie entre du cuir standard et du cuir de synthèse, on verra bien aussi lequel des deux est le plus écologique !

Parce que s’il faut remplacer cette matière tous les deux ans, je pense qu’on tombe dans un gros contre-argument écologique ^^’


#15

Le cuir animal et la fourrure de lapin ne sont que des produits dérivés de l’abatage des animaux pour la viande… tant que l’on mange de la viande ?! …la question est faut-il manger de la viande…


#16

S’alimenter n’est pas un “carnage”, mais de la survie

Je ne savais pas que prendre sa nourriture au mini market était une situation de survie, ni que la consommation de produit animaux était une nécessité vitale.

Incroyable !

La il faut vite contacter une revue scientifique. Cette découverte ne peut pas rester confidentielle sur ce site, c’est trop énorme.

Sinon tu es un peu dur avec kikoo-rama, nous avons eu un tuto pour économiser le papier cadeau sur un écran LCD. Je ne vois pas comment on faire plus green.


#17

@ Malcom
Superbe réponse! Bravo!
+1


#18

l’intégration nouvelle du cuir dans un secteur qui a toujours réussi à faire du luxe en y échappant.

Le LG G4 utilisait bien du cuir non ?


#19

@ Malcom : à zut, je me suis trompé, même si je plussoie ta réponse,mon commentaire était pour la réponse de unMarxetcarepart


#20

Je suis pas du tout vegan, mais tu devrais essayer un truc qu’on appelle “fruits et légumes”, si tu penses qu’il n’y a que de la viande ou des graines à manger… ça va te changer la vie !