Commentaires : Windows 7 : Microsoft prévient les professionnels qu'il est temps de migrer vers un OS plus récent

windows
Microsoft
Sécurité
système-dexploitatio
windows-10
windows-7
Tags: #<Tag:0x00007f921126fa48> #<Tag:0x00007f921126f7c8> #<Tag:0x00007f921126f598> #<Tag:0x00007f921126f188> #<Tag:0x00007f921126e9e0> #<Tag:0x00007f921126e7b0>

#1

Dans un peu moins de trois mois, Microsoft cessera le support étendu de Windows 7. Le problème, c’est qu’il y a encore un nombre non négligeable de personnes se servant de ce système d’exploitation. L’éditeur américain a beau avoir lancé deux autres produits depuis (Windows 8 en 2012 ou Windows 10 en 2015), quelques retardataires n’ont pas voulu ou pas pu migrer vers un OS plus récent. L’échéance du 14 janvier 2020 approchant, Microsoft a accentué depuis quelques mois son….

Par Julien Lausson
Revenir à l’article


#2

Je connais encore pas mal de gens sous XP, ceci dit.


#3

Ce dictat des éditeurs d’OS sur leurs utilisateurs va très mal se terminer. Tout le monde est excédé de ces trucs qui changent tous les quatre matins pour rien.


#4

Vu l’inertie au sein des grands groupes cela n’étonne guère…


#5

C’est vrai pour les fonctionnalités.
En revanche, pour les mises à jour de sécurité… L’enjeu n’est pas du tout le même.


#6

Le truc qu’il faut désactiver sur les parcs pour éviter les mauvaises surprises lors de chaque mise à jouir de Windows 10.


#7

Ce n’est pas de l’inertie, c’est un besoin de stabilité.

Récemment, une Windows update a cassé des logiciels .NET. On parle aussi d’une vague d’écrans orange due à des drivers graphiques incompatibles.

La responsabilité est peut-être du côté des développeurs de ces logiciels. Néanmoins, c’est pas un truc que tu corriges au pied levé entre 08h 09h30 du matin. Tu le fais sur une plate-forme de test et tu déploies quand tout les boulons ont été resserrés par ton upstream et toi-même.

Ça en dit long sur la façon dont est traité le grand-public, lui qui ne peut pas bloquer les mises-à-jour. On se tape complètement que Madame Michu soit privée de son logiciel préféré pendant 15 jours. Et ça, ça ne va pas.

Un OS respectueux de ses utilisateurs lui permet de n’installer et mettre à jour que ce dont il a besoin, et pas le cirque Pinder en version intégrale.