Commentaires : Waze et Coyote ne pourront bientôt plus dire où se trouve la police

transport
automobile
police
gendarmerie
waze
GPS
Tags: #<Tag:0x00007f3d29861330> #<Tag:0x00007f3d298611f0> #<Tag:0x00007f3d298610b0> #<Tag:0x00007f3d29860f70> #<Tag:0x00007f3d29860db8> #<Tag:0x00007f3d29860c78>

#1

À l’avenir, les automobilistes ne pourront plus connaître systématiquement la présence de forces de l’ordre dans les applications GPS comme Waze et Coyote. C’est en tout cas l’objectif d’un projet de loi actuellement examiné par le Conseil d’État et dont Le Parisien se fait l’écho, le 18 novembre. En principe, le texte doit être présenté au mois de décembre en Conseil des ministres. L’idée de restreindre les signalements indiquant où se trouve la police ou la gendarmerie est dans les….

Par Julien Lausson
Revenir à l’article


#2

Perso, ca ne me dérangerait pas que les contrôles radars ne soient plus du tout affichés… Quand on voit ceux qui profitent de cette fonction pour rouler à 200 à l’heure…


#3

À l’avenir, les automobilistes ne pourront plus signaler systématiquement la présence de forces de l’ordre dans les applications GPS comme Waze et Coyote.

Ce n’est pas tout à fait ça. Les signalements seront toujours possibles, mais les autorités auront la possibilité de demander à Waze et compagnie de les masquer sur une certaine zone pendant un certain temps.

Mais rien n’empêchera un signalement à l’extérieur de ces zones.


#4

HAHAHA.
Donc, définir une zone dans laquelle on peut signaler, mais où le signalement n’apparaît pas sur les autres comptes…

Donc, un simple bot, qui effectue un signalement via un compte, et vérifie sa présence via un autre pourrait cartographier toutes les zones mortes définies par la police.
Encore plus efficace, puisque autonome et ne nécessitant pas d’autres usagers pour fonctionner…

Ou alors Waze pourrait tout simplement implémenter une fonction permettant de signaler la zone avant et après…


#5

Tout les signaux seront coupés ou juste le signalement de policiers, parce que à ce compte là, je signalerai juste des “nids de poule” sur waze ^^


#6

Jusqu’à ce que quelqu’un pense à concevoir une application de signalement “pure” P2P… Plus de serveur central, plus moyen de bloquer l’information…


#7

plus moyen de bloquer l’information…

2 injonctions judiciaires (l’une à Apple, l’autre à Google) plus un down de site web et ton appli n’est plus distribuée…


#8

aisément contournable, au moins pour google


#9

Mais sur Android on peut installer une app sans passer par le store…


#10

Ca va tout de suite se savoir s’ils en profitent pour mettre un radar en même temps ! Et là les gens ne vont pas apprécier et ne jouerons plus le jeu (en signalant un animal mort à la place par exemple).


#11

en fait l’article est mal titré… c’est pas on ne pourra plus… c’est il devient illegal de …


#12

Dixit Élisabeth Borne que l’on interrogeait sur le sujet (France Info) c’est juste pour les alertes enlèvement.


#13

Si elle est distribuée aussi en P2P, je vois pas à qui ira l’injonction :slight_smile:


#14

Pas tout à fait : Il devient illégal pour une application . Je ne suis pas juriste, mais je pense que notre constitution ne permet pas d’interdire à des citoyens de communiquer, quelle que soit l’information qui circule. C’est bien pour cela qu’ils s’attaquent aux applications et pas aux personnes. Une application pure P2P qui ne ferait que transmettre des informations entre conducteurs ne peut être interdite.

Voir par exemple le cas des “fameux” appels de phare :
https://www.euro-assurance.com/actualites-assurance/controle-routier-les-appels-de-phares-c-est-legal-ou-pas.html

Je cite :

La loi n’a pas changé : elle n’interdit pas aux automobilistes de communiquer entre eux, même en cas de contrôle de police. En pleine journée, les conducteurs ont donc le droit d’utiliser leurs phares comme bon leur semble, faire des appels de phares ne pouvant constituer une infraction.

Utiliser une application plutôt que les phares ne change pas la loi.


#15

Tout est contournable au niveau technique; combien le feront (surtout avec une interdiction légale dans ce cas précis) ?


#16

communiquer, si c’est pour commettre un délit (même routier), ça s’appelle association de malfaiteurs et c’est 5 ans de prison.


#17

combien ont installé fortnite sur android ? sur ios c’est très difficile et peu le feront, mais android c’est possible


#18

Non.

Il sera toujours autorisé pour un conducteur d’appuyer sur le bouton “signaler un radar”, et personne ne débarquera chez toi si tu signale tous les képis que tu croises.

C’est la fin de l’article qui explique tout : les autorités demanderont à Waze et compagnie de masquer les signalements, sur une zone donnée ET pendant une période donnée (donc pas pour effacer définitivement le radar au coin de la rue).

En aucun cas les conducteurs ne seront impactés par cette loi.


#19

Fortnite est interdit ? On parle d’une appli P2P pour indiquer où sont les flics alors que les autorités ne le désirent pas.


#20

Pas du tout ; là, tu fais un “procès d’intention” : Comme l’explique bien mieux que moi un juriste spécialiste, en indiquant l’emplacement d’un contrôle, tu ne commets pas d’infraction ni de délit, tu incites au contraire les autres conducteurs à ne pas en commettre.

Voir : http://www.lefigaro.fr/automobile/2014/09/09/30002-20140909ARTFIG00029-l-appel-de-phares-est-il-autorise.php