Commentaires : Vivre dans l'espace n'est pas une bonne idée si vous tenez à votre cerveau

espace
cerveau
neurosciences
Etude
Santé
Tags: #<Tag:0x00007f920aa4c560> #<Tag:0x00007f920aa4c3d0> #<Tag:0x00007f920aa4c240> #<Tag:0x00007f920aa4b8b8> #<Tag:0x00007f920aa4b4f8>

#1

Avant de partir vivre quelque temps dans l’espace, la question que vous devriez vous poser est moins de savoir ce que vous emporteriez avec vous que de mesurer les incidences d’un tel voyage sur votre organisme. Si l’on sait déjà que les futurs explorateurs de Mars s’exposeront à un risque de cancer, sachez qu’un organe de votre corps risque tout particulièrement de ne pas aimer que vous quittiez l’atmosphère protectrice de la Terre : votre cerveau. Si l’on en croit les travaux…. Publié sur http://www.numerama.com/sciences/302979-vivre-dans-lespace-nest-pas-une-bonne-idee-si-vous-tenez-a-votre-cerveau.html par Nelly Lesage


#2

Vivre dans l’espace n’est pas une bonne idée si vous tenez à votre cerveau

Vivre sur Terre non plus malheureusement :confused:


#3

Il y a des facteurs qui semblent négligés : les capacités du corps humain à s’adapter et/ou se réparer. Il ne s’agit alors pas seulement de faire des IRM juste avant et après le retour d’astronautes sur le plancher des vaches, mais sur une période plus longue (mois, années ?).

En d’autres termes, le problème physiologique n’est pas nécessairement un problème intellectuel.


#4

Ben si on pars en voyage plusieurs années, on ne va pas avoir un vaisseau de merde où le seul moyen de déplacement est la nage. Il y aura nécessaire des zones à gravité artificielle.
Ensuite, le changement de forme du cerveau est une adaptation au milieu. Est-ce que les capacités des astronautes ont diminué? Est-ce qu’une IRM a été refaite après d’autres durées (1 mois, 6 mois, 1 an …) depuis leur retour?


#5

Du coup si Numerama considère qu'un rapetissement du cerveau signifie perte de capacités cognitives cela signifie-t'il que les hommes dont le cerveau est en moyenne plus gros et plus lourd que celui des femmes seraient plus intelligents que les femmes ?


#6

La solution ? La gravité artificielle.


#7

Donc c'est pas pour demain ni après-demain :wink:


#8

Bah. Le temps de voyage jusqu’à Mars de 6 mois, je crois ?

Y’a quand même une paire d’astronautes qui sont restés longtemps dans l’espace, et ils n’ont pas eu de grosses séquelles ! (7 astronautes, qui sont restés dans les 6 mois, je crois)


#9

Un peu plus, suivant le mode de propulsion et la position des deux planètes, mais c'est l'ordre de grandeur.

Plus que 7 mais en orbite terrestre, ce qui n'a rien à voir avec Mars.
Pour le phénomène de tassement, ça ne devrait pas changer grand chose mais il n'y a pas que ça.
En orbite basse, ils sont protégés par le champs magnétique terrestre et retournent sur Terre à la fin de la mission où ils sont accueillis par une équipe médicale.

Une mission Martienne, ça veux dire au moins 18 mois sans protections du champs magnétique terrestre.


#10

Oui, je sais que sorti des ceintures de Van Halen, les radiations seront un gros problème... Là je ne parlais que des effets sur le cerveau :wink:


#11

À ce sujet, cet article ne dis pas grand chose.
A priori, rien n’indique pour l’instant que sur des durées de quelques mois en apesanteur, les capacités cognitives des astronautes soient diminuées.
Ça ne semble pas être une préoccupation pour une éventuelle mission habitées sur Mars.


#12

Du coup, je me demande... Donald Trump aurait-il, à un moment donné, fait partie des programmes spatiaux de la NASA, dans sa jeunesse? Exigeons une déclassification poussée sur le sujet! :smiley:


#13

Ce sujet a été automatiquement fermé après 60 jours. Aucune réponse n’est permise dorénavant.