Commentaires : Une panne a retardé 15 000 vols dans le ciel européen

avion
aéroport
Europe
aérien
Tags: #<Tag:0x00007f9214031f08> #<Tag:0x00007f9214031d50> #<Tag:0x00007f9214031b98> #<Tag:0x00007f9214031a08>

#1

Les drones ne sont pas les seuls à semer la zizanie dans les aéroports. Les défaillances électroniques peuvent aussi perturber le bon déroulement des vols, comme vient de le constater Eurocontrol, l’instance européenne chargée de la navigation aérienne en Europe. L’organisation intergouvernementale vient en effet d’annoncer avoir corrigé une erreur qui a entraîné un retard généralisé des vols en Europe. Le 3 avril 2018, Eurocontrol a présenté ses excuses pour cet incident : « Il y a eu un problème avec le système…. Publié sur https://www.numerama.com/tech/340667-une-panne-a-retarde-15-000-vols-dans-le-ciel-europeen.html par Nelly Lesage


#2

Toutes les circonstances extraordinaires ne permettent pas d’échapper au remboursement par défaut.
La cour de justice européenne a rappeler que seules les éventements extraordinaires qui ne sont pas inhérents à l’exercice normal de l’activité du transporteur aérien concerné ET échappent à sa maîtrise sont concernés par la possibilité de ne pas rembourser.

Hors, c’est bien un dysfonctionnement d’un système “inhérents à l’exercice normal de l’activité” des compagnies qui en est la source (même si elles n’en ont pas la maitrise). La gestion du contrôle aérien est bien une partie de l’activité, même si ça dépend de tiers…

(dans le même genre, la CJUE a déja considéré qu’un retard pour réparation d’un avion abimé par escalier roulant n’étant pas exonératoire, ça l’aurait été que si les dégâts étaient liés à des éventements sans rapport avec l’activité normal de transport de passagers: sabotage par exemple: dans le cas présent, pas de bol, ils précisent justement que c’est bien une merde de leur coté, et non une intrusion externe)