Commentaires : Ubuntu 17.10, une nouvelle histoire pour la distribution Linux la plus populaire

linux
canonical
Tags: #<Tag:0x00007f920ccb9b98> #<Tag:0x00007f920ccb99b8>

#21

Quand tu as une connexion internet à faible débit, voir pas de connexion internet du tout, c'est mieux de pouvoir choisir une image avec directement l’environnement que tu souhaites.


#22

Bah voyons avec tous le bardât installé par buntu :rolling_eyes:

Exact… Debian le permet aussi… mais avec des paquets beaucoup plus anciens. :wink:

Ta Debian tu la règle sur les dépots qui vont bien, non …


#23

est-ce que ça rentre dans #balancetonporc ? :slight_smile:


#24

Cet article de Numerama est un peu faux par rapport à la réalité.

En particulier la phrase suivante :
"L’anniversaire est également le rendez-vous d’une nouvelle version de la distribution la plus populaire du monde, la 17.10, qui a ainsi rejoint les serveurs de téléchargement du monde entier. Mais là encore, l’ambiance n’était pas à la fête."

=> Au contraire, c'est avec les précédentes versions qu' il n'y avait plus d'emballement pour la sortie des versions et Unity était très critiqué par la communauté.
Justement sur les réseaux sociaux on peux voir que cette nouvelle version globalement plais à une majorité d'utilisateur d'Ubuntu et beaucoup sont content du passage à Gnome Shell plutôt que rester sous Unity qui n'emballait pas grand monde.

Avec cette version 17.10 c'est justement un changement positif pour la distribution aui repart avec un environnement "standard" et non quelque chose spécifique à Canonical qui faisait polémique.

Je trouve dommage la position du rédacteur de Numema qui n'a clairement pas tout compris.


#25

Tu n’a pas bien suivi l’actualité du développement RyDroid, ils avaient lancé un sondage pour savoir ce qu’ils voulaient avec Gnome Shell comme extension et “dash to dock” à été très largement plébicité.
Cf : https://insights.ubuntu.com/2017/06/12/ubuntu-desktop-gnome-extensions-poll-results/

A noté qu’ils ont fait aussi un autre sondage pour la 18.04 concernant cette fois-ci les applications à mettre par défaut.

Canonical écoute donc la communauté, les choix ne sont pas aléatoire.


#26

Merci pour la source.

Tu n’a pas bien suivi l’actualité du développement

Je ne prétends pas suivre avec attention l’actualité autour d’Ubuntu. Je n’utilise plus cette distribution depuis plusieurs années (au profit de Debian GNU/Linux et Trisquel GNU/Linux), je suis donc peu l’actualité d’Ubuntu. Je n’aime pas les “affirmations gratuites”, donc je suis toujours à l’affût d’une ou plusieurs sources.


#27

Pour info, avant même qu’on ne songe à déplacer dash to dock, il y avait déjà moyen de paramétrer KDE afin qu’il ressemble à Unity (et se comporte comme lui):

Moi je dis, vive le choix. :slight_smile:


#28

J’ai installé la dernière version en virtualisation sur mon Mac grâce à vmware. Des années après rien n’a changé et je comprends pourquoi Linux/Ubuntu est encore cantonné aux barbus soixante huitards.
L’interface est une affaire de goût mais cet aspect “carton” ne fait pas sérieux. C’est enfantin et visuellement pas très beau selon moi.
Quant à l’installation j’ai retrouvé le Windows des années 90 avec des lignes de code au démarrage. Quelle horreur ! Des termes abscons qui effraient l’utilisateur lambda, c’est pas cela e séduire les new users.
J’ai voulu installer les vmware tools. C’est peut-être spécifique à cet éditeur mais ok fait utiliser des lignes de commande pour installer l’application. Je ne maîtrise pas le terminal et j’ai perdu plus de deux heures pour comprendre l’installation de cette application.
Bref, si Linux/Ubuntu veut être réservé à une élite : qu’ils gardent cette stratégie elle est parfaite.
S’ils veulent séduire le plus grand monde il va falloir se remettre en cause au niveau de l’expérience utilisateur.


#29

Le marché actuel des linux, c'est pas du tout les barbus soixante huitards, mais au contraire, des profils assez technique et compétant: c'est plutôt les serveurs, l'embarqué, les développeurs, tout ce qui est systeme / réseau, télécom, etc....

J'ignore pour cette version précise d'Ubuntu, je doute qu'il est fait un retour an arrière, mais la plupart des distributions actuelles (orienté grand public et pas que) propose des installations graphiques, sans aucune lignes de code à taper (juste un nom d'utilisateur et un mot de passe...., le reste, ça peut se faire en clickodrome, suivant, suivant, ..... si vraiment on s'en fout)
Par contre, souvent y'a l'option pour aussi voir la version "complete", voir même du verbose de l'installation.

Dans les menus de la VM, suffit de cliquer sur "installer VMware Tools", et t'as l'image, comme si tu avais mis un CD ou une clé USB avec le script d'installation à lancer....
C'est long 2 heures ^^


#30

La stratégie de Cannonical n’a jamais été de de réserver Ubuntu à une élite, mais au contraire de rendre Debian plus accessible.
Après, il y a des distribution très accessibles au grand public comme Linux Mint qui est dérivé d’Ubuntu (installation sans ligne de code si on ne cherche pas à les voir), il a une multitude d’environnement graphique, Gnome, KDE, Mate, Cinnamon etc. n’ont pas cet aspect cartoon et qui sont disponible aussi sur Ubuntu.

Je pense que le pari est quand même réussi en grande partie pour Cannonical. Le plus gros problème étant aujourd’hui le support du matériel et la pré-installation en usine, il est difficile d’égaler les constructeurs de PC qui intègrent tout les pilotes nécessaires à leur image windows.

Mais lorsqu’un constructeur fait pareil avec GNU/Linux, ça fonctionne bien commercialement aujourd’hui (voir Chromebook et Dell). Cannonical a certainement trop négligé ce point.


#31

On parle de la démocratisation de Linux depuis des années et il faut observer que c’est un échec à l’heure actuelle. Les utilisations dont tu mentionnes sont une goutte d’eau quant au potentiel, immense, que peut nourrir Linux/Ubuntu.

Tu parles de personnalisation, c’est bien. Néanmoins quand tu dois séduire des new users tu dois les séduire visuellement et de ce côté là, de mon point de vue, le contrat n’est pas rempli.

Je viens de windows et mac et pour moi, rien n’est plus simple qu’un double clic sur une application pour l’installer. Rien n’est plus user friendly que cela.
Pour vmware relis les consignes d’installation et tu verras que cela ne se fair pas en double cliquant sur l’icône. Je maintiens ce point qui est d’ailleurs mentionné dans les fichiers textes accompagnant le logiciel.


#32

Faut voire ce qu’on entend pas “démocratisation”:

En part de marché, oui, c’est un échec, ça reste très bas, sous les quelques % de PDC sur les PC fixes par exemple.

En “utilisable par le grand public”, des tas de distributions ont par contre fait un bon énorme en avant. L’époque de la ligne de commande obligatoire est terminée dans la majorité des cas. C’est fini de devoir monter son Pc en fonction du matos qui “fonctionne” avec, … Même l’installation, ça se fait comme un windows, en clickodrome, / par défaut, suivant, suivant… ha je dois choisir un nom d’utilsateur, et zou, c’est fait.

Y’a encore du boulot à faire, notamment au niveau de certains matériels dont le support est exotique et la ligne de commande encore obligatoire, mais c’est relativement rare.

Un double click pour installer une appli ?
T’as ça aussi avec les gestionnaires de paquets, t’as qu’à choisir dans la liste et cliquer.
Suivant les distributions, t’as qu’à cliquer sur le paquet que tu télécharges n’importe où
Sur le fond / fonctionnement, c’est exactement pareil que de cliquer sur un exe / msi, ou autre que sur un .deb, .rpm,…

La dernière fois que je l’ai installé comme ça, et c’était pas si vieux, y’avait qu’à cliquez sur “install vwmare tools” dans le menu graphique, et lancer le script (exactement comme tu lances un exe / setup sous windows)


#33

Depuis vmware fusion 7 tu as un menu qui effectivement te permet d’installer les tools. Cela a pour effet de monter un disque sur le bureau. A partir de de la il faut extraire l’écran dossier. Une fois que c’est fait, tu as un pls qu’il nécessite d’installer un gcc (de mémoire) et que donc de passer par le terminal. Bref, c’est peut être un cas isolé mais cela ne m’a pas semblé aussi intuitif et simple que sur Mac et Windows.


#34

Certaines critiques de ton premier message sont pertinentes, néanmoins l'installation peu intuitive des Vmware Tools sous Ubuntu n'est pas forcément imputable à la distribution mais à Vmware et on peut argumenter qu'installer des machines virtuelles commence à être une utilisation avancée où l'utilisation de la ligne de commande est élémentaire.


#35

Virtualbox ne nécessite pas de lignes de commande (c’est une fois à l’intérieur de Linux qu’on découvre les joies du terminal, mais si on est sur Mac on l’a découvert bien avant). Et l’écran de démarrage de Ubuntu et ses dérivés est masqué par un logo. C’est en mode serveur que la console défile.

Je ne me risquerai pas dans une comparaison vmware/virtualbox. Le second me donne satisfaction.


#36

Ce sujet a été automatiquement fermé après 60 jours. Aucune réponse n’est permise dorénavant.