Commentaires : Twitter ignore les menaces de Trump et cache un de ses tweets sur les émeutes aux États-Unis

Etats-Unis
Twitter
Liberté d'expression
donald-trump
réseaux-sociaux
Tags: #<Tag:0x00007f3d362f9598> #<Tag:0x00007f3d362f9458> #<Tag:0x00007f3d362f9318> #<Tag:0x00007f3d362f91d8> #<Tag:0x00007f3d362f9098>

#21

Il faut bien évidemment condamner les pillages, mais pas parler de “balles” en retour. C’est irresponsable. Et indigne d’un président.


#22

Qui parle d’interdire à la police de maintenir l’ordre? Personne dans ce fil de discussion.
Mais on ne maintient pas l’ordre par la violence, et avec des “balles”, c’est totalement irresponsable et déplacé.

Déjà, peut-être serait-il plus approprié de condamner fermement “l’attentat” commis par ce policier ; presser son genou de manière prolongé sur le cou d’un homme, c’est humain, ça?
Condamner cet acte serait déjà une bonne base pour maintenir l’ordre!


#23

Peut être est ils aussi bien de ne pas rentrer dans des affaires judiciaires non jugées de la part des politiques. Car pour l’instant à aucun moment les policiers n’ont été soutenus.

Quand à maintenir l’ordre lorsqu’il y a des pillages, des incendies volontaires et des meurtres car alors la police serait accusé d’avoir brutalisé des “manifestants”, on voit bien la limite actuelle.


#24

Attendre que la justice rende son verdict, c’est important, c’est sûr. C’est le propre d’une démocratie.
Mais un politique aussi important que Trump pourrait très bien laisser conclure la justice dans son verdict final tout en s’opposant à un acte de violence pareil.
C’est d’ailleurs ce que font plein d’autres personnalités politiques.
Mais non, cet homme préfère réagir avec violence : “les pillages seront immédiatement accueillis par les balles”.
Après, quelqu’un peut-il s’étonner qu’il y ait une émeute? Il met clairement de l’huile sur le feu.

Par ailleurs, les vidéos ne trompent pas : cela va être difficile de soutenir un policier qui maintient son genou sur sa victime pendant une durée de 8 mn et 46 secondes. Avec un homme qui se plaint de ne plus respirer et qui supplie les policiers de lui venir en aide.
D’ailleurs, les autres policiers ne réagissent même pas, c’est incroyable! Genre c’est normal de pratiquer l’étouffement pour maintenir l’ordre!
La femme de ce policier est en tout cas pleine de bon sens : elle soutient la famille de George Floyd et demande le divorce.


#25

Sans déconner ?


#26

Oui, sans déconner. C’est fou!


#27

Le feu est attisé de tout les côtes et par la presse qui adore ce genre de situations pour se sentir vivre et faire l’histoire.

Il rappelle juste une évidence dans un pays qui vit selon le second amendement. La population se défendra contre les pillards comme elle se défend habituellement contre les invasions de maison toute l’année.

Arrêtez de traduire une phrase selon ce que vous voulez entendre et de vouloir que Trump dise quelque chose pour derrière partir dans les mêmes délires car cela ne vous suffira pas.

Enfin, pensez bien que vous avez rendu la parole non libre avec des personnes qui ont très bien compris qu’ils se feront harceler si ce qui est dis ne vous convient pas. Par contre cette absence de parole posera un problème dans un futur procès pour le choix des jurés avec des personnes qui vont être possiblement révisés pour leur prise de position actuelle et des personnes qui ne se sont pas exprimés qui seront moins en faveur.

Il y a des éléments qui n’apparaissent pas sur la vidéo comme le moment où l’ambulance a été appelée car le maintien c’est jusqu’à l’arrivée de l’ambulance sur une personne qui a consommé des drogues qui agissent sur le système cardiaque et respiratoire en diminuant le rythme cardiaque et en diminuant la fréquence respiratoire.
Enfin la seconde drogue consommée qui est de la meth modifie aussi les conditions avec des personnes qui sont plutôt incontrôlables.

Le jugement ne se fera pas seulement sur une seule vidéo qui n’explique pas tout car les 8 minutes sont longues par rapport à certaines causes d’étranglement. Une pression sur la carotide entraîne une perte de conscience rapide en moins d’une minute et il n’y a pas de traces d’obstruction des voies aériennes supérieures qui là aussi fait perdre la conscience très rapidement.


#28

Le feu est attisé de tout les côtes

Non, le feu est attisé par ceux qui prônent la violence. Trump en est un exemple caractéristique.

Arrêtez de traduire une phrase selon ce que vous voulez entendre et de vouloir que Trump dise quelque chose pour derrière partir dans les mêmes délires car cela ne vous suffira pas.

Je ne traduis aucune phrase : c’est sur de nombreux autres articles. Exemple parmi tant d’autres : Jourmal de Montréal

Le jugement ne se fera pas seulement sur une seule vidéo qui n’explique pas tout

Oui, évidemment, pas uniquement avec une vidéo, car il y avait aussi une multitude de témoins.
D’ailleurs, les autopsies sont maintenant publiques.
2 autopsies concluent à l’homicide

Le premier constat qui évoquait en effet la présence de drogue dans son corps ne tient donc plus la route (non que ce constat soit faux mais il n’est pas la cause du décès).

Immobiliser une personne en bloquant son cou avec son genou, on est sérieux 2 secondes là? Ca ne choque que moi? Cet homme n’a rien à faire dans la police.


#29

Les clés d’étranglement ou encore le plaquage ventral, sont des techniques d’immobilisation classiques.
Des gestes qui immobilisent une personne, forcement, c’est “contraignant”, c’est pas des bisous / caresse, c’est le but de l’empêcher de se débattre.

Idéalement, “on” devrait pas en avoir besoin, comme idéalement, les gens devraient respecter la loi et pas résister à une interpellation, ni se montrer menaçant, ne pas etre drogué / sous amphet, etc…

A priori, c’est pas “simplement” le flic l’a tué ! C’est le cumuls de plusieurs éléments, en même temps qui ont fait que (typiquement, on appelle ça un accident pour chaque cause, qui n’aurait pas eu cet effet seul)


#30

Trump a beaucoup de défauts mais il n’est pas idiot. Il est Président des États-Unis et, à moins de considérer que tous les états-uniens soient des idiots, arriver à ce poste nécessité une intelligence politique.

Sa déclaration est un message politique qu’il ne faut pas analyser sous l’angle émotionnel. Parce que sous l’angle émotionnel, le jour où les émeutiers seront à ta porte, tu vas voir comment tu vas les réclamer, les tirs. Ce ne sont pas les admonestations fermes qui vont les arrêter.

N’oublions pas que c’est un pays de cow-boys armés.

Nous assistons ni plus ni moins à un épisode de guerre raciale. Parce qu’il faut pas me la faire avec l’expression d’une juste indignation. Tout cela emballe, fort maladroitement, une lutte de pouvoir.

Parce qu’au fond, toutes ces luttes nouvelles contre le mâle blanc hétérosexuel, quand on les dépouille des oripeaux humanistes qui donnent bonne conscience, c’est juste “pousse-toi de là que je m’y mette”. L’actualité n’est qu’un prétexte pour relancer la machine.

BLM, Adama … ils ne veulent pas justice. Quelle justice ? Ils sont morts, on ne peut pas les rescuciter. Ils veulent ta place, pis ta baraque et ton compte en banque, avec un poste de Ministre si possible. C’est aussi cru et simple que cela.

Tout le cinéma victimaire/répentance est de la poudre aux yeux. Il n’y a que “pousse-toi de là que je m’y mette”.


#31

Ca fait partie des possibilités enseignées aux policiers qui peuvent être utilisées selon les circonstances.

Oui les autopsies concluent à un arrêt cardiaque et comme indiquées elles ne préjugent en rien du résultat du jugement au final avec globalement une envie de laisser les choses aller jusqu’au jugement pour ne pas être désigné coupable par la foule en colère.

La coupure de la circulation de sang au niveau des artères en particulier de la carotide fait perdre connaissance en moins d’une minute. Et c’est là que la question des 8 minutes pose problème et de la question du caractère volontaire va poser problème.


#32

Rapport d’experts de la justice (demandé par le juge d’instruction, via des experts indépendants) => Le résultat nous convient pas car ça rend pas coupables les flics, on veut la justice (sisi) ! (et la justice, c’est notre expert à nous, qu’on a payé, qui dit qu’on a raison, et ceux de la justice ont tord. Ce sont des médecins charlatans aux ordres des juges rien que ça…)


#33

Les clés d’étranglement ou encore le plaquage ventral, sont des techniques d’immobilisation classiques.
Des gestes qui immobilisent une personne, forcement, c’est “contraignant”, c’est pas des bisous / caresse, c’est le but de l’empêcher de se débattre.
Idéalement, “on” devrait pas en avoir besoin, comme idéalement, les gens devraient respecter la loi et pas résister à une interpellation, ni se montrer menaçant, ne pas etre drogué / sous amphet, etc…

Je suis globalement d’accord avec toi. Les techniques de plaquage, cela me parle bien, encore faut-il les maîtriser correctement. Mais regarde le contexte :

  1. le mec est quand même déjà menotté

  2. il est maintenu au sol sur un organe vital pendant presque 9 mn

  3. et il lui supplie de le lâcher car il n’arrive plus à respirer

Ils sont 4 policiers, avec un homme menotté, au sol et non menaçant ; c’est légèrement disproportionné comme réaction!

A priori, c’est pas “simplement” le flic l’a tué ! C’est le cumuls de plusieurs éléments, en même temps qui ont fait que (typiquement, on appelle ça un accident pour chaque cause, qui n’aurait pas eu cet effet seul)

Ce que tu évoques, ce sont les premiers éléments évoqués. Mais si tu as lu mon lien sur les 2 autopsies, ce n’est pas la conclusion qui a été apportée. Je cite : “Les preuves soutiennent l’asphyxie comme cause du décès”.


#34
  • Un individu menotté n’est pas du tout immobilisé, il a juste les mains entravés, ça l’empêche pas de se barrer, être violent, etc… (ou alors faut en plus l’accrocher à quelque chose )
  • l’immobilisation dure le temps qu’il doit être immobilisé (tant qu’il n’est pas transféré dans une voiture, une fourgonnette; … ?), ça peut durer bien plus longtemps que ça, en principe, le pronostic vital n’est pas engagé (même si c’est loin d’être agréable comme situation). C’est pas un jeu: je t’es touché, t’as perdu, tu bouges plus.
  • être immobilisé, c’est plus que “déplaisant” on va dire. C’est aussi courant et normal de dire cela, que ça fait mal, etc… c’est pas pour autant que ça justifie l’arrêt de l’immobilisation. Et de façon très crue: une personne qui peut encore à parler arrive visiblement encore à respirer.

Oui, les premiers élements indiquent que ça serait l’asphyxie la cause du décès.
Et ce qui aurait causé l’asphyxie ce sont plusieurs facteurs et non “simplement” l’action du policier (sur une personne dans un autre état de santé, ça l’aurait pas fait)

En l’état actuel, ça fait très: plusieurs facteurs qui indépendamment ne causent pas d’asphyxie mortelle mais ensemble si… Typiquement le “pas de bol”, avec des conséquences désastreuses

Le fait que ces élements réunis aient conduit à … ne signifie pas qu’il y a une responsabilité des conséquences pour chaque élément indépendamment (ça c’est plus le boulot du juge de le faire, via les rapports des médecins légistes.sur la cause de la mort, et ce qui a conduit à cette cause: par exemple le flic a t il commis une faute dans sa pratique de l’immobilisation ?. Était il au courant de l’état de santé particulier de la personne et des risques accrus ? etc…)


#35

Trump a beaucoup de défauts mais il n’est pas idiot. Il est Président des États-Unis et, à moins de considérer que tous les états-uniens soient des idiots, arriver à ce poste nécessité une intelligence politique.

Je n’ai jamais dit qu’il était débile, on est d’accord sur ce point. J’affirme juste que c’est un provocateur et un impulsif à la limite de l’inconscience.

Sa déclaration est un message politique qu’il ne faut pas analyser sous l’angle émotionnel. Parce que sous l’angle émotionnel, le jour où les émeutiers seront à ta porte, tu vas voir comment tu vas les réclamer, les tirs. Ce ne sont pas les admonestations fermes qui vont les arrêter.

Sa déclaration est surtout un message politique à l’adresse de ses électeurs.
Sauf que les messages de ce genre, c’est à double tranchant : ça va dans le sens de ceux qui votent pour toi, mais ça rajoute de l’huile sur le feu. Ce qui est exactement ce qui est en train de se passer.

BLM, Adama … ils ne veulent pas justice. Quelle justice ? Ils sont morts, on ne peut pas les rescuciter.

La justice, c’est pourtant l’un des fondements de la démocratie. Tu me parlerais d’une dictature, je pourrais comprendre ton argument. Mais la justice est un mot tellement utilisé pour ce pays (que tu retrouves dans de multiples références - culturelles par exemple - aux Etats-unis)…

Cela fait plaisir d’avoir un retour de plus de 2 mots! :slight_smile:


#36

Il y a eu 6 expertises et elles se contredisent.

C’est comme pour la chloroquine. Les avis sont faits d’avance. Les pro brandissent les études pro, et les antis brandissent les études anti. Ça ne sert à rien. C’est du cinéma.

Tiens, j’apprends juste à l’instant que (je cite Pascal Praud) « les deux gendarmes qui sont intervenus dans l’interpellation d’Adama Traoré sont issus de ce qu’on appelle la diversité ».

Pof ! Fin de la démonstration.

Écoute Assa Traoré : « Cette France nous appartient ». Ecoute la LDNA, c’est encore plus explicite : « La France de de Gaulle n’est plus. Aujourd’hui la France c’est la France de la LDNA. » Le discours racialiste/indigéniste est là, juste en-dessous de l’indignation légitime.

Une fois que t’as compris ça, tout devient limpide. « Pousse-toi de là que je m’y mette ». Ne perds pas ton temps à essayer de démontrer que la police n’est pas coupable. Ça n’a aucune place dans l’équation.


#37

Ca fait partie des possibilités enseignées aux policiers qui peuvent être utilisées selon les circonstances.

Comme évoqué dans un post plus haut : près de 9 mn sur une personne menotté sur un organe vital, on ne peut pas dire que cela fait dans la dentelle. Ce qui est enseigné aux policiers, ce n’est pas cet extrême là.

Oui les autopsies concluent à un arrêt cardiaque et comme indiquées elles ne préjugent en rien du résultat du jugement au final avec globalement une envie de laisser les choses aller jusqu’au jugement pour ne pas être désigné coupable par la foule en colère.

Les 2 autopsies concluent à “l’asphyxie comme cause du décès et l’homicide comme circonstance de la mort” (cf mon lien plus haut). Ce n’est pas la foule qui juge en effet. On en reparle au jugement final.

La coupure de la circulation de sang au niveau des artères en particulier de la carotide fait perdre connaissance en moins d’une minute. Et c’est là que la question des 8 minutes pose problème et de la question du caractère volontaire va poser problème.

Si on rentre dans les détails, je n’évoque jamais le caractère volontaire de l’acte. Juste la disproportion de l’acte par rapport au danger de la situation (absent) : un homme menotté, au sol qui te supplie de le laisser respirer.

L’achat d’un neurone supplémentaire aurait peut-être permis à l’un de ces 4 policiers de l’attacher à un poteau par exemple. Et il n’y aurait jamais eu ce problème.


#38

En faite les études demandés par la justice vont dans le même sens, et celles demandées par la famille vont dans le sens opposé…

Qui est neutre, impartial, sans partie pris ? La justice ou les plaignants ?

Quand on “réclame” justice, c’est demander que la justice enquête, objectivement, et on accepte l’avis de la justice, on décide pas de son coté de qu’elle doit dire


#39

Telle quelle, on a:
mort causé par asphyxie, elle même causé par plusieurs facteurs: l’immobilisation et l’état de santé de la personne. On pourrait se tourner en première intention sur l’homicide involontaire mais j’ignore pour les états unis, pour arrivé à ça, il fait qu’il est “une maladresse, une imprudence, une inattention, une négligence ou un manquement à une obligation de prudence ou de sécurité prévue par la loi ou le règlement.”, chose qui est pas garantie du tout (même si je vois bien une chose niveau"inattention": le gars qui est asphyxié, il meure pas d’un coup de baguette magique, c’est “moyennement long”, et avant la mort, il est pas inconscient / sans réaction ?". Y’a bien aussi les violences ayant entrainé la mort sans intention de la donner, mais la encore, faudrait démontrer que le flic exerce une violence disproportionnée, et c’est pas gagné non plus (c’est une technique classique d’immobilisation)

L’homicide volontaire ou le crime raciste, il est quand même assez loin au vue des élements actuels…

Après, c’est de juge d’apprécier tout ça par rapports aux autres élements / propos / témoins / rapports, … mais il est quand même très erroné de prendre le raccourcit asphyxie -> démonstration que c’est un homicide de la part du flic (et encore plus volontaire et raciste)


#40

Tu ne veux pas comprendre qu’une pression de moins d’une minute sur cet organe vital suffit à faire perdre conscience alors que celle ci est présente pendant plus de 6 minutes. Une pression sur la carotide entraîne une perte de conscience très rapide.

En cas d’arrêt cardiaque, tu as un arrêt de la circulation de sang qui ne transmet plus d’oxygène. Ce qui est vu pas les pathologistes c’est l’arrêt cardiaque. Après tu as une question ici de la poule et de l’œuf. Un arrêt ventilatoire va entraîner un arrêt cardiaque et un arrêt cardiaque va entraîner un arrêt ventilatoire

Si tu es en arrêt cardiaque, il y a une diminution de l’oxygène transporté et alors une asphyxie qui apparaît. Le redresser alors ne changera rien à la situation voir au contraire peu l’aggraver en rajoutant du travail au cœur pour lutter en plus contre la gravité