Commentaires : Tesla réactive les options de la Model S achetée d'occasion et amputée à distance

Voiture
Tesla
voiture-électrique
Tags: #<Tag:0x00007f920ccc7d88> #<Tag:0x00007f920ccc7c48> #<Tag:0x00007f920ccc7ab8>

#1

Mise à jour du 7 février 2020  : le propriétaire de la Model S d’occasion dont les fonctions avaient été coupées à distance par Tesla a affirmé que le service client avait fait machine arrière. Peut-être à la suite de la médiatisation de l’affaire ou d’une réelle mauvaise compréhension de la situation, Tesla a réactivé les fonctionnalités avancées de conduite autonome dans sa Model S. La marque a une avance considérable sur ses concurrents grâce à une excellente gestion des mises….

Par Maxime Claudel
Revenir à l’article


#2

“l’erreur serait alors de son côté et le constructeur aurait dû faire un geste commercial”
Euh… Il n’y a aucune obligation de faire un geste commercial.
Cependant on peut considérer que le précédent propriétaire a bénéficié d’un geste commercial puisqu’il n’a pas été retiré pour lui et il a pu bénéficier du service gratuitement.
Si le précédent propriétaire a cherché à faire une plus-value commerciale à la revente en plus d’avoir bénéficié gratuitement de quelque chose de payant, c’est son problème.
Si l’acheteur n’a pas cherché à vérifier qu’elles étaient les options réellement payées, sur la facture d’achat d’origine, c’est son problème.

Bref, il faudrait aussi rappeler que Jalopnik est relativement anti-Tesla…


#3

Il y a quand même un autre problème dans l’histoire.

  • Un client achète une Tesla neuve toutes options.
  • Tesla la récupère et la revend en modèle d’occasion.
  • Un revendeur l’achète.
  • Un client l’achète au revendeur.
  • Tesla supprime l’option.

Tesla avait au moins 3 occasions de vérifier son erreur avant que cela finisse entre les mains du client final lésé (les 3 premiers tirets).


#4

Le constructeur considère a priori que l’Autopilote est lié à un compte, pas à une voiture (comme le serait un abonnement)

Comme ça un utilisateur de Tesla qui la revend pour switcher sur une autre marque se retrouve avec une super option virtuelle a USD 8k qu’il risque de ne probablement pas réutiliser avant plusieurs années/voir jamais :sweat_smile:

Qu’en est-il réellement actuellement ? Si j’achète une Tesla d’occasion dont l’option auto-pilot a été achetée après l’achat de la Tesla par son ancien propriétaire, je ne pourrais pas bénéficier de cette fonction si je lie la voiture à mon compte Tesla ?


#5

On peut le voir autrement:

  • Un client achète un PC
  • XY le récupère pour reconditionnement et le revend
  • FNAC le rachète
  • Un client l’achète à la FNAC
  • Les licences expirent

La seule personne responsable de rien, c’est le 1er client.


#6

c’est le business model de tesla… c’est prix premium et en plus c’est vous le produit.


#7

Ce n’est pas exact, ils ne l’ont pas “récupérée” mais ils l’ont remboursée intégralement au premier acheteur, donc les options logicielles n’étaient plus payées.
Libre à eux de les laisser ou les désactiver pour la revente aux enchères.
L’info que le revendeur ne communique pas, c’est comment était décrite la voiture lors de la vente aux enchères, c’est le point le plus important puisque c’est sur cette base que le “contrat de vente” entre Tesla et le revendeur était établi.

Sans cette info, pourtant pas difficile à communiquer par le revendeur, on peut penser qu’il savait qu’il n’y avait pas officiellement ces options incluses dans la vente, mais que, voyant qu’elles étaient activées, il s’est dit que, pour faire une meilleure plus-value, il allait prétendre qu’elles étaient incluses…

De toute façon c’est bien simple :

  • le client peut se retourner contre le revendeur
  • puis, s’il a raison, le revendeur peut se retourner contre Tesla, si Tesla a indiqué que ces options étaient activées… Mais vu qu’il a plus tenté de faire un bad buzz via Jalopnik, quelque chose me dit qu’il n’est pas en possession d’un tel document… (Le sticker ne concernant que la vente initiale, ce n’est pas un document qui fait foi pour la revente d’occasion)

#8

encore un titre racoleur sans aucun fondement , le premier acheteur avait bricolé sa voiture , il l’a revend toujours bricolée, qu’il assume son acte malfaisant en remboursant le dernier acheteur lésé même si ce dernier n’a rien fait pour s’assurer de la réalité des options vendues et livrées.
Encore une fois Tesla n’y est pour rien mais ça fait toujours plaisir de cibler Tesla , la bête noire des pétroliers et des constructeurs automobiles avec des journalistes vivant en plus de leurs publicités , ce qu’à jamais fait Tesla…


#9

C’est aussi la question que je me pose.
Chaque “nouveau” client d’une seule et même voiture est obligé de racheter les options “a part” parce que c’est lié à un compte ?
Ou est-ce que le compte est revendu en même temps que la voiture ?
Ça devient compliqué ce bordel.


#10

Allez voir sur le site original (et pas ici). Dans les faits, le client final a un document décrivant la voiture qui indique que les options sont présentes. Il y a une photo d’écran du véhicule, lors de la vente, qui indique que l’option est présente.
Le vendeur (d’un site d’enchère) ayant fait l’inspection du véhicule et ayant vu l’option listée par le véhicule l’a indiqué, en toute bonne foi, sur sa fiche de vente.

Quand Tesla l’a enlevée, elle a commis une erreur qui ne peut se déporter ni sur le vendeur ni sur l’acheteur. En effet, ni l’un ni l’autre ne pouvait savoir, de bonne foi, les arrangements du propriétaire originel avec Tesla (et/ou le manque de paiement de ladite option ou son remboursement).

Il est donc tout à fait normal que Tesla rétablisse l’option pour le client final, vu qu’elle est responsable de négligence pour ne pas avoir retiré l’option avant de la présenter au vendeur intermédiaire.


#11

Pas totalement cette affaire mais un bon résumé des modifications que peut faire tesla.