Commentaires : Sur Netflix, vous ne voyez pas les mêmes bandes-annonces que votre voisin

svod
Netflix
Séries TV
Cinéma
Tags: #<Tag:0x00007f921211bda8> #<Tag:0x00007f921211bba0> #<Tag:0x00007f921211b998> #<Tag:0x00007f921211b740>

#1

Vous n’avez probablement pas vu la même bande-annonce pour la saison 2 de Sex Education que votre collègue, ami ou voisin. C’est ce qu’a confirmé Karine Pierre-Louis, product creative strategist chez Netflix pour la région Europe, Moyen-Orient et Afrique, au cours d’une table ronde organisée par la multinationale dans ses nouveaux locaux français, le 17 janvier 2020, à laquelle Numerama a assisté. « Il y a toujours un trailer officiel, et ensuite ça peut varier… On peut avoir cinq ou six….

Par Marie Turcan
Revenir à l’article


#2

Allons-y gaiment et allons jusqu’à l’adaptation du film, ou de la série, au spectateur !!!


#3

« une sorte d’objet protéiforme » c’est très exactement le but d’une personnalisation oui, la différence entre Apple (iOS) et Android par exemple (enfin, surtout iOS à l’époque, qui ne laissait absolument aucune marge de manœuvre / personnalisation à sa racine).

« De l’autre, certaines décisions des algorithmes peuvent laisser songeurs », ouai, jusqu’à que l’algorithme s’améliore quoi, et ne laisse plus songeur mais conquis.

« Il s’agissait d’un exemple très parlant du décalage entre l’intention première derrière le codage d’un algorithme (ici, proposer aux utilisateurs les contenus qu’ils sont le plus susceptibles d’apprécier) et le résultat »,
du coup vous répondez vous-même à vos doutes, il suffit de s’assurer, avec les mises à jours progressives, que l’intention 1ere est bien respectée :slight_smile:
Comme toute promesse, elle n’est belle que si elle est tenue !

J’aurais personnellement juste envie de dire « Waouh, ça promet ! », l’idée est vraiment à un niveau de sophistication supplémentaire, mais bien-sûr, il faut assurer derrière pour que tout soit exécuté à la hauteur du concept. Et arriver à l’idée première : nous faire venir aux meilleurs endroits, aux œuvres les plus adaptées. Sans nous perdre en chemin…


#4

Excellente idée !
Déjà, dans l’immortel chef d’œuvre « King Kong contre Godzilla », il paraît que la fin du film diffère entre la version diffusée aux USA (King Kong gagne) et celle diffusée au Japon (Godzilla gagne). Mais il semble que ce ne soit qu’une légende urbaine.


#5

“Mais cette personnalisation présente forcément des limites. D’une, cela retire une partie de la vision créatrice des artistes derrière les œuvres : plusieurs posters, plusieurs vignettes, plusieurs trailers… au bout du compte, le film ou la série peut prendre une toute autre dimension en fonction des abonnés, et donc devenir une sorte d’objet protéiforme pas forcément très cohérent.”

Les affiches et les Bandes Annonces différentes existe depuis bien longtemps au cinéma. Alors qu’avant on se limitait (faute de mieux) a des zones géographiques, ici, on pousse le concept jusqu’à l’individu c’est tout.