Commentaires : Souveraineté numérique : la France précise ses plans dans le cloud

stockage
Service public
Administration
France
Cloud Computing
ANSSI
Tags: #<Tag:0x00007f920a9f45e0> #<Tag:0x00007f920a9f4388> #<Tag:0x00007f920a9f4248> #<Tag:0x00007f920a9f3e60> #<Tag:0x00007f920a9f3d20> #<Tag:0x00007f920a9f3b68>

#1

L’on n’apprend que de ses erreurs, dit-on. C’est donc une très bonne leçon que l’État s’est vu infliger dans le domaine de l’informatique en nuage, ou cloud computing en bon anglais. Une leçon sur laquelle le gouvernement entend s’appuyer pour améliorer son utilisation des services de stockage à distance, avec différents niveaux d’exigence en fonction de la sensibilité des données qui seront manipulées. Trois solutions existeront : Le plus souple des trois est décrit comme un « cloud externe », dans lequel figureront….

Par Julien Lausson
Revenir à l’article


#2

« pour favoriser un cadre de compétition équitable entre les offres cloud et l’informatique traditionnelle ».

Quelqu’un a comprit cette phrase ?
Est-ce que le secrétaire d’Etat chargé du numérique considère encore, en 2018, que le “claouwd” n’est pas de l’informatique traditionnelle mais un concept où les données partent dans des petits nuages mystérieux quelque part dans les zinternets ?


#3

Dès qu’un document parle de “cloud”, tu peux considérer que c’est un document marketing / publicitaire / “à image”, et non technique.