Commentaires : Shadow : nos impressions sur l'ordinateur dans le cloud après un mois de test

shadow
Ordinateur de bureau
Cloud Computing
cloud-gaming
Tags: #<Tag:0x00007f920be7a078> #<Tag:0x00007f920be79ee8> #<Tag:0x00007f920be79d58> #<Tag:0x00007f920be79c18>

#1

Il y a quelques mois, nous nous rendions dans les bureaux de Shadow avec une vague idée de ce que nous allions y voir. On nous avait parlé d’un ordinateur de gamer dans le cloud, capable de faire passer notre bonne vieille tour pour de l’histoire ancienne. Bien entendu, nous étions sceptiques : quel joueur ne le serait pas ? Et puis la démonstration a eu lieu et Shadow nous a plusieurs fois laissés bouche bée. Nous avons joué à des jeux multijoueur….

Par Julien Cadot
Revenir à l’article


#2

Ca ma surtout l air d etre pas grand chose derrière...
Et les soucis et zones d ombre semblent représenter une grosse part de la difficulté du projet.
Bref je suis assez pessimiste là dessus, j'espère me tromper


#3

Je suis plus optimiste que toi, les services de Google distants fonctionnent bien (traitement de texte et tableur) et d'autres proposent des outils de retouche d'images plutôt corrects. On arrive bien à faire tourner un OS dans un émulateur, alors pourquoi pas dans le cloud...

Je pense même que c'est l'avenir. Et tu verras, un jour nous n'aurons plus rien chez nous et on se connectera au cloud avec un câble qu'on se branche sur la nuque. :smile:


#4

Berk.
Déjà que la tribu de zombies menottés à leurs blaireauphones me désespère… alors… soupirs…


#5

Cool, des popup publicitaires envoyés directement dans le cerveau...


#6

Le truc, c'est que tous les joueurs n'ont pas la possibilité d'avoir une connexion fibre, même en ville, même en région parisienne...


#7

Si le monsieur aime bien relever les défis (et j’aime cet état d’esprit) je me propose de tester sa solution sur simu auto exigente avec volant ffb, voir également en VR pour corser encore un peu plus ce défi.

Curieux de voir si j’arriverais faire les mêmes chronos étant donné l’importance de la faible latence dans le retour ffb.


#8

:smile:


#9

Oui y a des services clouds fonctionnels et pratiques.
Mais pour du jv, on parle quand meme d assez grosses ressources nécessaires, de grandes exigences en résultat, et de pics d utilisation importants…
grosses ressources => gros couts, besoin de mutualiser
grandes exigences de résultat => proximité requise, pas vraiment de possibilité de profiter du décallage entre les fuseaux horaires pour mutualiser
pics d’utilisation => difficulté a mutualiser en gardant une disponibilité “parfaite”


#10

c'est sur, et quand tu dois déjà avoir une connection fibre pour profiter du service, les 100mo/s pour le téléchargement des jeux sont tout de suite moins impressionnants vu que c'est une vitesse que tu approches déjà


#11

Pfffft, le cloud. A bannir car solution du passé (centralisation des serveurs comme il y a 40 ans !), non fiabilité, technique de riche (fibre à 500 Mo pour vraiment en profiter.


#12

C’est quand même balèze de faire des comparaisons avec 1976 sur le sujet ^^
Trop de centralisation c’est mal, je suis d’accord, mais mutualiser de la puissance de calcul c’est plutôt positif (économiquement, écologiquement), et moderne.


#13

L'idée peut être intéressante mais ne convient pas pour Internet. Car je le rappel Internet c'est au départ du décentralisé. Je préfère avoir tout chez moi (serveur d'e-mail, serveur de données (photo), etc.).
J'encourage les idées comme Framasoft (décentralisation, revenir au source)

Chez moi même si internet tombe (et ici les serveur où est stocké la machine), j'ai toujours mes données et je peux toujours jouer, travailler, etc.


#14

…pour les amener tous, et dans les ténèbres, les lier.


#15

Sans nier les avantages d’un auto-hébergement, il est quand même plus probable que tu perdes tes données chez toi plutôt que celles chez Google.


#16

Oui et non. Réplication, sauvegarde chez des amis (oui internet permet de faire cela), etc. Google n'est pas mon ami et je ne suis pas un produit.
A noter que les données chez Google ne vous appartienne plus.


#17

Pas vrai. J’ai bien plus confiance en moi qu’en Google pour la sauvegarde des données. Mais bon, je suis informaticien.


#18

Donc, a priori, pas connaisseur in matière de fiabilité et maîtrise des risques.

Pour atteindre la même fiabilité qu'un système de stockage professionnel, cela demande un gros investissement pour un particulier et obligatoirement de prévoir un site de stockage hors domicile.


#19

Je crois qu'on a déjà eu ce débat sur la fiabilité des sauvegardes, et des logiciels de synchronisation utilisant des protocoles de mutualisation P2P VS cloud, et je rejoins le propos de Wykaaa quand c'est bien fait.... Dois je ajouter que je suis aussi de la partie et que nos points de vues sont donc divergents. Cela n'engage en rien la fiabilité et la maîtrise de risques d'un miroir bien organisé, doublonné sur plusieurs copies simultanément : bien au contraire, ça en facilite non seulement la pérennité (voir modèle d'origine à la freenet) et l'accès par la mutualisation des bandes passantes.


#20

Mutualiser de la puissance de calcul ce n’est pas du Cloud c’est du “Grid computing” qui peut être très utile, par exemple pour faire mouliner des simulations climatiques qui requièrent d’énormes quantités de calcul. Ce n’est pas du tout la même chose. Le Cloud concerne surtout la sauvegarde et la préservation des données dans un espace partagé entre les équipements d’un même compte. Moi, je ne confie pas mes données à n’importe qui… et je continue à penser que cette technologie est d’arrière-garde et qu’il y a 40 ans on faisait du Cloud sans le savoir (je travaillait à l’époque dans une grande banque avec des gros IBM 370 et des armoires entières de cartouches de bande d’une capacité de 512K chacune et qu’un bras robot aller prendre et remettre dans son logement en fonction des besoins. C’était avant les bases de données…).