Commentaires : Shadow : l'ordinateur dans le cloud réussit une levée de fonds de 51 millions d'euros

shadow
Cloud Computing
cloud-gaming
Tags: #<Tag:0x00007f920cfee868> #<Tag:0x00007f920cfee728> #<Tag:0x00007f920cfee5e8>

#21

Il y a toujours des pannes, malgré les redondances. Le redondances permettent d’éviter des pertes de données, mais ça m'étonnerait beaucoup qu’ils s'engagent sur une disponibilité du service de 100%.


#22

La redondance n'évite pas les pannes, au contraire, par nature, ça multiplie les risques d'en avoir.
C'est fait pour assurer une sécurité / fiabilité plus importante de ce qui stocké / hébergé, car on sait très bien qu'il y aura des pannes (le tout est de pas perdre de données quand ça arrive)


#23

euh… par définition la redondance c’est l’inverse de ce que tu dis: https://fr.wikipedia.org/wiki/Redondance_des_matériels


#24

T'as lu ton lien au moins ?

La redondance ne réduit pas les pannes, au contraire, t'as plus de chance d'en avoir (pour chaque élément)
Par contre, chaque panne a moins d'effet, car il n'y a plus d’élément "essentiel" unique, donc les pannes ne vont plus avoir le même impacte sur le système.

Exemple classique avec de la redondance de disques durs:
- Tu as 1 disque, t'as 1 chance sur 1 000 qu'il tombe en panne, sauf que si il tombe en panne, t'as 100% de perte
- Tu as 5 disques en raid, chacun des disques à 1 chance sur 1 000 de tomber en panne. Tu as plus de chance d'avoir au moins 1 disque qui tombe en panne comparé au premier exemple..... par contre, quand ça arrive, ça aucun impacte, 0% de perte, l'ensemble continue de fonctionner. Pour que ça merde, faut que 2 disques tombent en panne en même temps.


#25

Tu ne parle pas des mêmes pannes que moi et le lien. Je parle des pannes primaires (le système ne fonctionne plus), tu parles des pannes secondaires (un disque plante). La redondance réduit les pannes primaires , même si les pannes secondaires arrivent.


#26

Ça n’empêche pas qu’en cas de redondance, il faudra traiter x fois plus de pannes.


#27

pour subir x fois moins de pannes majeures :wink:


#28

Non, les probabilités ne fonctionnent pas comme ça mais peu importe, changer un disque dur, c’est le même travail, qu’il soit unique ou en redondance.
La différence se fait sur la disponibilité de la machine.


#29

En gestion de risque, on différencie les causes et les impacts.
Les causes sont liées à la vraisemblance, la probabilité de survenance des incidents.
Les impacts sont liés à la gravité des conséquences quand l'incident survient.

Il est évident que plus tu rajoutes de disques durs, plus tu augmentes la vraisemblance d'avoir une panne sur au moins un disque dur. Tu peux baisser cette vraisemblance avec des disques durs plus fiables, des disques SSD, une salle machine bien ventilée avec peu de chocs thermiques, .... Mais mathématiquement, quand tu as deux disques, il y a deux fois plus de chance qu'il y en ait un en panne que lorsque tu as seulement un disque.

Donc après, tu vas jouer sur la réduction de la gravité de l'impact en cas d'incident.
Tes disques sont montés sans redondance : gravité maximale de perte des informations sur le disque qui claque. Les infos sont irrémédiablement perdues.
Tes disques sont montés en RAID avec une tolérance de panne : tu as déjà baissé la gravité puisqu'il n'y a plus de perte de données si un disque tombe en panne. C'est suffisant si l'intervention pour remplacer le disque est "rapide".
Mais ça peut ne pas être suffisant (cas d'un matériel embarqué difficile d'accès) : dans ce cas, tu mets un RAID avec une tolérance à deux pannes. Voire même plus.
Chaque fois, cela a un coût : il faut juste estimer le coût occasionné par l'incident par rapport au coût de mise en place des solutions pour réduire la vraisemblance et/ou réduire la gravité.

C'est comme les checksums et autres CRC. Tu envoies 7 bits et si un bit est corrompu pendant la transmission, ton information est perdue. Tu rajoutes un bit de parité, donc d'un côté tu fiabilises (tu peux détecter qu'il y a eu une erreur), mais de l'autre tu rajoutes la possibilité que ce soit le bit de parité qui soit corrompu alors que les bits du message sont justes. Donc tu rajoutes d'autres bits qui vont corriger une erreur de transmission sur un bit (y compris sur ces bits de contrôle) et détecter qu'il y a deux erreurs. Par contre s'il y a trois erreurs de transmission, ton info est perdue.
Et quand tu es en liaison avec une sonde spatiale qui se trouve au-delà de Pluton, tu as un message qui contient tellement de redondance que tu peux te permettre de perdre 90% des bits d'information et de redondance : la redondance permettra de les retrouver.


#30

Chose que @televor n’a pas l’air de comprendre.

Plus de pannes, mais avec moins d’impact, c’est le principe de la redondance. Ca augmente la fiabilité globale, en augmentant en même temps le nombre de pannes (c’est pas forcement “évident”, mais très logique dès qu’on y pense quelques secondes)

La redondance ne vise à diminuer les pannes (c’est même l’effet inverse, ça demande plus de boulot pour en gérer un plus grand nombre), mais à augmenter la fiabilité et/ou les performances d’un tout.


#31

Tu en es toujours à mélanger panne secondaire (un disque plante) et primaire (aucune disponibilité)... cf Wikipedia "La redondance consiste à disposer plusieurs exemplaires d'un même équipement ou d'un même processus ou de tout autre élément participant à une solution électronique, mécanique ou industrielle. Selon les circonstances elle est utile :
pour augmenter la capacité totale ou les performances d'un système,
pour réduire le risque de panne,
pour combiner ces deux effets." Après si tu te sens capable d'argumenter le changement de l'utilisation générale du mot "panne", modifie la page Wikipedia... :wink:


#32

Je mélange rien du tout, tu mets juste dans le même panier les pannes et la disponibilité (avec ton primaire / secondaire), alors que ce sont 2 concepts différents

Il peut y avoir des pannes, sans que la disponibilité soit impacté (c’est le but principal de la redondance). Et si fallait “corriger” toutes les approximations ou erreur de wikipedia, j’aurais pas assez d’une vie… C’est bien pour avoir une “idée” de la chose, mais absolument pas pour en faire une vérité encyclopédique…


#33

Je confirme tu mélanges… N’hésite pas à modifier la page wikipedia ou le
dictionnaire comme tu es certain de ta définition personnelle d’une panne…


#34

Remplace "pannes" par "défaillances" si tu trouves que le vocabulaire est ambigu.
Dans tous les cas, comme l'explique @Chitzitoune, la redondance augmente la fiabilité mais aussi en contre partie le risque de défaillances et a donc un coût non négligeable (multiplication du matériel, entretient et réparations plus fréquents).


#35

Après wikipedia, l’internaute, vive les références techniques ^^

C’est très " vague", une panne, c’est pas forcement l’arrêt du fonctionnement d’une “machine”, mais de n’importe quel composant d’un tout.

La clim de ta voiture qui ne fonctionne plus, c’est une panne. Mais la disponibilité du systeme, du “service” (le transport via la voiture) est toujours OK, il est juste en mode “dégradé”.

Une alimentation électrique qui tombe, y’a surement une panne derrière. Si c’est redondé, alors il n’y aucun impact sur la disponibilité, ton service est toujours disponible, malgré la panne

etc…


#36

ah là là incorrigible et têtu malgré l’évidence…