Commentaires : Services publics : et si tous les smartphones étaient désormais vendus avec une app du gouvernement ?

Smartphone
Service public
Administration
France
application mobile
Tablette
Tags: #<Tag:0x00007f920c204478> #<Tag:0x00007f920c204338> #<Tag:0x00007f920c2041f8> #<Tag:0x00007f920c2040b8> #<Tag:0x00007f920cd0ff98> #<Tag:0x00007f920cd0fe58>

#1

Votre prochain smartphone Samsung ou votre futur iPhone pourrait-il être livré avec une application mobile préinstallée du gouvernement ? C’est exactement ce que propose une députée de la République en marche, Catherine Osson. Pour l’élue du Nord, les fabricants de téléphones portables doivent être contraints à faire figurer par défaut une application dédiée aux services publics. À l’origine de cette proposition se trouve l’idée de mieux aider la population à réaliser ses formalités administratives, mais aussi à mieux comprendre l’organisation du….

Par Julien Lausson
Revenir à l’article


#2

Je préfèrerais un site web qui fonctionne bien plutôt que des app natives qui n’auraient pas d’intérêt particulier. Mais dans le fond, ça ne suffira pas à intéresser les citoyens au fonctionnement du service public en général… Bon problème, mauvaise solution ?


#3

Y’a ça en chine avec WeChat, tout (absolument tout) passe par l’app


#4

Avec quoi comme droits d’accès par l’application.

Il risque d’y avoir la géolocalisation, les contacts, les messages, le micros et la vidéo.

Autant un site, tu y va si tu en a besoin, autant une application d’État installée de force sans connaitre les contours des services accessibles par l’application, c’est limite.


#5

Avec la confiance des citoyens dans l’État au plus bas, je pense que Catherine Osson peut se rouler sa proposition en nems.


#6

D’où l’idée de créer une déclinaison mobile, sous la forme d’une application pour Android et iOS, du site vie-publique.fr.

Je ne connaissais pas ce site… Bookmarqué !
Par contre je connais https://www.service-public.fr/


#7

DÉ-BILE !

Encore une qui vit dans les années 70 et pense qu’on peut faire la pub du gouvernement avec des obligations.
Et bien sûr pas de géolocalisation ni surveillance quelconque… :smiley:


#8

c’est quoi les sites .gouv.fr qui marchent mal ?

l’intégralité de ce que j’ai pu utiliser fonctionne très bien… impots, caf, ameli, service permis de conduire/retrait de point/amende, service des passeports etc

ils sont nickels…


#9

Peut-être que si on réduisait drastiquement la bureaucratie dont se servent les gouvernements successifs pour placer leur potes, les citoyens connaîtraient un peu mieux l’organisation administrative du pays. Ça pourrait même les inciter à s’y intéresser et à y participer activement. Mais j’imagine que ça, ce serait l’effet pervers, non ?

Peut-être que s’il n’y avait pas 10 formulaires à remplir avec les mêmes informations qu’il faut refiler à 10 administrations différentes pour n’obtenir qu’un “examen d’autorisation à la possibilité que…”, les citoyens connaîtraient mieux les formalités administratives…

Ouais comme les fonctionnaires dans les services publics et leurs annexes, avant, y a très longtemps, quand on coupait pas dans les effectifs à coups de machette. Ceux qui aidaient Yvette, 72 ans, à remplir ses formulaires de pension de réversion et qui n’utilisera certainement pas votre app-à-la-con.

S’ils sont développés par les mêmes qui codent les sites administratifs, avec des interfaces utilisateurs pourries et des boutons qui ne redirigent vers rien (ou des liens morts), c’est clair que ça va donner envie d’en savoir plus…

Sans compter les risques de flicage et de backdoors gouvernementales.

Le fameux pansement technologique sur la jambe de bois. Cocoricot ! :chicken:


#10

Je n’ai pas été clair, je voulais dire que plutôt que de nouvelles apps natives qui n’apporteraient rien de plus, je me contenterais bien volontiers de services directement sur leur site. Je suis d’accord actuellement ça marche bien (j’ai jeté un œil sur mobile ça a l’air correct aussi). Je pensais plus aux nouveaux outils que propose la député ; par exemple, le site vie-publique.fr n’est pas “responsive” (càd s’adapte aux petits écrans)…


#11

J’ai eu récemment à utiliser l’annuaire des fonctionnaires des collectivités locales de mon département, j’ai halluciné devant le nombre de directeurs, sous-directeurs, chargés de mission à ci et ça dans le mille-feuille des conseils généraux et régionaux.

Evidemment, c’est une brochure richement illustrée à feuilleter à l’écran, sans possibilité de recherche, ça c’est pour le côté qualité des services en ligne des administrations.


#12

ah oui ok, tout à fait d’accord.


#13

Non mais ils veulent pas non plus notre géolocalisation, nos mots de passe, nos comptes de réseaux sociaux (comme aux USA), et notre solde bancaire ?
Celui qui ne connait pas les services publics n’ira pas les chercher sur son smartphone !