Commentaires : Seriez-vous prêts à payer pour éviter la publicité sur les sites d'actualité ?

journalisme
médias
Mozilla
Publicité
Presse
Tags: #<Tag:0x00007f920c166b60> #<Tag:0x00007f920c1669a8> #<Tag:0x00007f920c1667f0> #<Tag:0x00007f920c1665e8> #<Tag:0x00007f920c166368>

#21

Je veux bien l’article de loi qui interdit la pub sur un site.
Et si tu as un lien pour les énormes panneaux d’affichage sur l’espace public, je suis preneur aussi.


#22

T’es gentil, mais si tu penses une seule seconde que dépendre d’annonceurs peut ne pas avoir d’incidence sur la ligne éditoriale, c’est que tu es bien naïf, tes attaques contre ma personne n’y changeront rien.

(un exemple parmi des milliers : https://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2005/10/07/un-reportage-de-capital-censure_696925_3236.html)


#23

Intrusif ne veut pas forcement dire illégal (tout comme le démarchage téléphonique par exemple…)
(et que ça soit sur les sites internets ou les panneaux d’affichage publique, elle est réglementée)


#24

Ça ne sert manifestement a rien de discuter avec toi, je vais m’arrêter :slight_smile:

Le propriétaire d’un site est chez lui, il est en droit de mettre de la pub, tu es en droit de ne pas visiter.
Personne en fais intrusion chez toi, tu visite un site.
Par analogie, tu visite un parc safari, les singes ne font pas intrusion sur ton véhicule, c’est bien toi qui visite le parc. Il vont peut être chier sur le capot et tordre tes essuie-glace, ça ne sera toujours pas une intrusion.

Si ça ne vous convient pas, libre a vous de ne pas venir dans le parc, ou d’en trouver un sans singe.


#25

D’un point de vue légal, le propriétaire peut en mettre (mais pas n’importe comment), et si le site est ouvert au public, le visiteur n’a aucune contrepartie à donner au site et le droit de ne pas l’afficher.

Le flux de données ne “reste” pas au main du propriétaire, il est envoyé à et chez l’utilisateur. Le coté intrusif, il est la.

Ou libre d’envoyer chier la pub, tout en profitant du site, qui ne sont en aucun cas “liés” / soumis à contrepartie


#26

Oui tu peux envoyé chier la pub, avec un adblocker. Ce que je fais, ce que tout le monde fait.
Ce qui a poussé les annonceurs a camoufler leur pub, dans du contenu (portant la mention publipostage/contenu sponsorisé, dans le meilleur des cas).
On a même passer ce cap, les influenceurs youtube pouvant être assimilé a des pubs de forme humaines.

MAIS

Si un site, avec du contenu intéressant et de qualité, propose des pubs non intrusives (a mon sens, pas forcement au tien, on est d’accord pour ne pas être d’accord la dessus), car c’est son modèle économique, il a choisit de ne pas faire payer les users mais plutôt une régie pub et par extension des marques et des annonceurs, alors je ne vois pas le problème.
Il a une filiation avec une régie pub qui n’a aucun poids sur la rédaction.
Si la régie ne sent plus pisser et exige des contre parties, genre encensement d’une marque plutôt qu’une autre ou autre contenu sponsorisé déguisé sous couvert de représailles, le changement vers une autre régie est simple et facile, et il y’en a profusion.
EN attendant, tu sais que chaque fois que tu cliques sur une pub, tu génère de l’argent pour que ton media puisse continuer en toute indépendance.

Alors que si il se repose uniquement sur les abo, il lui suffira d’écrire un article comme quoi (c’est un exemple) Android/apple/MS (rayer la mention inutile) c’est de la merde pour perdre des abonnés, a qui le contenu ne plaira pas.
Alors la redaction fera quoi a ton avis ? Dans ta logique de chantage permanent, elle écrira un joli article sur comment Android/apple/MS (rayer la mention inutile) c’est de la boulette histoire de corriger le tir, même si elle est convaincue du contraire, et voila le serpent qui se mord la queue.

La seule façon de ne pas avoir ce problème est une rédaction forte détachée du financement, quelque soit le financement. L’autre pomme me dira que c’est naïf, mais il a la tête dans le cul :slight_smile:

bisous


#27

On a bien vu, aucun site internet ne se permettrait de faire des articles glorifiant des produits de ces annonceurs; et aucun site internet vivant de la pub ne se gêne pour balancer sur une marque qui fait partie de ses annonceurs… A ben non, ils baissent tous leur froc, pour avoir des vraies enquêtes indépendantes il faut se réfugier vers des sites / media sans pub (Le Canard Enchainé, Mediapart, NextINpact).

Mais bon oui c’est sûr ça mérite clairement de m’insulter, hein ?


#28

Je t’invite a relire ta 1er réaction a mon encontre.
Je ne vois pas pourquoi je prendrai des gants avec un mongolien avéré.

Si le public puni ne consulte plus le site en question,soit le site disparaît soit il change de ligne éditoriale et arrête de se prostiputer pour que les gens reviennent.

C’est bien beau de se retrancher derrière des loi, dire que rien n’est possible, mais in fine, c’est nous qui créons notre monde chaque jour.

Donc pour avoir un bon média web financer par les pubs il faudrait que les gens se responsabilisent et condamne (en les privant de visite) les sites fautifs. C’est aussi simple que ca.

Et c’est applicable a tout pan de la société.
Les gens ne veulent plus de plastique dans les océans ? Qu’ils arrêtent d’en acheter, et demain les industriels n’en vendent plus/fabrique plus.
Il faut responsabilisé le grand public plutôt que d’essayer désespérément d’adapter les lois pour contraindre les abuseurs. Sinon on ne s’en sortira jamais.


#29

Ben oui c’est le cas hein ? Je veux dire plus personne ne regarde TF1 mais Arte, plus personne ne lit Le Figaro mais le Canard Enchaîné hein ?

Et s’ils sont tous fautifs on fait quoi ?

Ben oui, tu fais comment pour ne rien acheter en plastique ? Tu as les équivalents au même prix uniquement en matériaux recyclables ? Le pc sur lequel tu commentes est en bois ?

Surtout continue de ne pas réfléchir et d’insulter tout le monde, tu iras loin ! La plupart des trisomiques 21 ont une plus grande capacité de réflexion que toi, tu en es conscient au moins ?


#30

C’est sur que il ne faudrait surtout pas que tu remette en question ton monde.
Continue d’acheter du plastique fabriqué a base de pétrole, il n’existe aucune alternative.
Ah, on me fais signe que si.
Bref, avec des “comment tu fais” des “on a toujours fait comme ca” et des “c’est impossible”, on ne progressera jamais.

C’est chiant tout ces déficient neuronaux qui ne comprennent rien :slight_smile: qui viennent donner l’avis de quelqu’un d’autre car il ne sont pas foutu de réfléchir.

Je vous fais quand meme des bisous a tout les deux !


#31

En bref tu ne réponds à aucune de mes questions. Joli HS.


#32

Mec, je pourrai te répondre tout la journée, que ça ne changerai rien. Tu ne comprend pas grand chose et omet le reste. Ça ne laisse pas beaucoup de place a ta réflexion. Ça dois pas être simple je compatit.
PI : J’ai répondu a tes questions dans ma réponse… précédant ta question…


#33

Ce qui est illégal par contre

Le probleme est la: tu es bien naif… y’a forcement une dépendance : la régie de pub devient le donneur d’ordre, c’est lui qui paye le contenu, et non l’usager. Le but devient: faire plaisir à la régie pub. Donc le contenu est forcement impacté

Si y’a régie publicitaire, y’a pas indépendance

La nous somme d’accord.

Que ça soit la pub, un mécène ou même l’état, qui finance, tu es dépendant de lui pour le financement.
Si tu veux une situation où le contenu destiné un public donné est fait en indépendance de tiers… bah il faut que ça soit ce public qui finance. C’est lui qui finance, le contenu qui est lui est destiné (l’autre solution, c’est… service qui n’est pas “professionnel”, mais amateur, dans le sens “noble”, pas péjoratif, qui ne permet pas d’en vivre. Des tas de site amateur, en financement personnel, le proprio qui paye de sa poche les couts, ont une qualité très supérieure à certains sites pros)

Dès que c’est un tiers qui finance un produit, il n’est plus destiné à toi, mais à faire plaisir aux tiers, pour qu’il continue de payer / plus.


#34

Tu vas te faire traiter de mongole dans 3 2 1…


#35

Dit il depuis son ordinateur qui contient des composants toxiques minés par des gamins africains pui assemblés par des gamins chinois.


#36

Non les gars, c’est vous qui etes completement dans le deni.

On peut tres bien ne pas etre dependant de sa regie pub.
Il en existe des centaines, passer de l’une a l’autre est tres simple techniquement.

Peut être que ça impacte un peu les revenus, mais il faut savoir choisir, rester libre et indépendant, quitte a gagner moins, ou se prostiputer.
Si le public en plus sanctionne celui qui se prostipute, c’est win-win.

Vous êtes aussi bien “naifs” de croire que de simple loi (ou pire, la mise en place d’un abo) peuvent réguler ce genre de chose.
Vous connaissez les chiffres de l’evasion fiscale ou pas ?


#37

Le choix de rester libre et indépendant, c’est celui de ne pas passer par la pub (entre autre)

Peu importe ta méthode de financement, tu es dépende d’elle dans un contexte pro.

Donc soit:

  • tu as un financement via des tiers (que ça soit la pub, un mécénat, du sponsoring, des subventions,etc …) et tu es dépendant de ces tiers., tu dois leur faire plaisir (et la c’est plus le contenu qui compte, mais généralement la quantité de gens à qui diffuser la “bonne parole” de celui qui paye)
  • tu as un financement via les usagers (et tu dépends… des usagers, et non plus de tiers, ça permet d’être dans un système de dépendance “clos”, lecteurs / rédacteurs, rien à foutre des tiers, et donc le contenu doit être de qualité et original pour intéresser assez les lecteurs et qu’ils soient prêt à payer)
  • tu t’en fous d’avoir une activité professionnelle, tu le fais comme amateur, tu te finances via une activité tiers, un autre boulot, etc… sans impact sur le contenu car t’es ton argent perso, et celui qui te paye le fait pour une autre tache, en ignorant tout de cette activité annexe

#38

Techniquement, oui, ce n’est qu’une ligne de code à remplacer. Mais…

… concrètement, quand tu es un site web et que tu as quelques salariés (imaginons Numerama), faire varier tes revenus à la baisse rien qu’à cause d’un changement de régie ça peut vouloir dire licenciements. Parce-qu’évidemment en valeur absolue ce ne sont que quelques euros, mais à la fin de l’année c’est un ou plusieurs salaires annuels qui s’évapore(nt). Sans compter la perte de revenus liée aux visiteurs qui vont se barrer ou qui vont passer beaucoup moins de temps sur ton site parce-que les pop-up de Ad6Media sont plus intrusives que les bannières de Google. C’est tout ça, et encore bien d’autres paramètres qu’il faut prendre en compte avant de prendre ou de changer de régie pub ; ce n’est pas “aussi simple que ça.”

De plus, tu fais dans le wishful thinking avec ton discours sur “il faut savoir rester libre et indépendant, quitte à gagner moins”. Dans un monde idéal, cette question ne se poserait même pas si tes revenus étaient assurés. Mais aujourd’hui, faut bien payer ton loyer (autant celui de ta boite que celui de ton appart perso), ta bouffe, tes sorties, ton matos, tes factures, etc. La liberté et l’indépendance ont un prix exorbitant comparé au fait d’être attaché à des annonceurs, et personne ne peut vivre durablement sans gagner suffisamment pour pouvoir renouveler sa propre force de travail dans les meilleures conditions (genre juste bouffer à tous les repas, avoir un toit sur la tête et se vêtir, la base des bases). Donc clairement, quand tu as ton site, tu y réfléchis à deux fois avant de pourrir la nouvelle Citroën quand tu sais que la marque aux chevrons te rapporte masse de pognon tous les mois grâce aux encarts qu’elle fait tourner sur tes pages. C’est juste du bon sens. Tu ne peux pas être dépendant financièrement et indépendant éditorialement sur le long terme : au bout du 10e article à charge, la marque va disparaître comme par magie du pool d’annonceurs qui acceptent de tourner sur ton site parce-que les marques sont pas connes au point de faire apparaître leurs pubs juste à côté d’articles qui les démontent (là encore, c’est de la simple logique).

Bien-sûr que c’est plus compliqué que ça. C’est un débat qui est même bien plus large que le seul domaine d’Internet, des médias et des annonceurs seulement. Mais il est clair aujourd’hui que le “tout publicité” arrive au bout de son modèle (adblocker, blocker d’adblocker, blocker de blocker d’adblocker…). Un abonnement peut être un palliatif en attendant un modèle plus robuste et peut au moins avoir le mérite de faire le ménage parmi les sites poubelles (parce-qu’honnêtement, je vois pas qui serait prêt à payer un abonnement de 10 balles par mois pour consulter Konbini ou Buzzfeed).

HS. L’évasion fiscale n’empêche pas les médias d’être financés. Elle empêche le Trésor public de toucher sa juste part de la plus-value créée par le travail à l’intérieur des entreprises. BFM est le champion de l’évasion fiscale pourtant ça n’empêche pas la chaîne d’être toujours là 14 ans après sa création.


#39

Quand je parlai d’avasion fiscale, ce n’etait pas un HS mais une analogie.
Les loi anti evasion fiscale existe, mais en pratique, il suffit d’un comptable un peu au courant et creatif, et hop.

Pour les pubs c’est pareil, Obligé de mettre une mention “publipostage”, mon cul, chaque jour je vois la preuve du contraire, et personne ne fera appliquée la loi.
Pour les rares a se faire pincer, une ptite amende et ca repart.
Bref, compter sur les lois plutôt que de croire que l’humanité peut evoluer et enfin casser le cercle vicieux de l’auto-explotation, ca me parait tout aussi naif.

Dans le meme genre, pensez que les gens ne s’abonneront pas a des trucs de merde quand tout les bouquets de chaines sont payant, que Hanouna est probalement l’emission la plus regardé en france (on est loin de thinkerview) que des millions de personne sont pretes a bousillé leur smic pour voir du foot, excuse moi de penser que tu es completement dans l’erreur.


#40

OK je vois ce que tu veux dire.

Je pense que c’est peu probable que ça arrive en France. Après, j’en sais rien. Personnellement, ayant travaillé dans des agences de pub parisiennes, on a jamais joué à ça, tout était réglo et je pense que les concurrents pareil. Mais évidemment il doit bien exister des moutons noirs.

Non, je crois pas que la loi pourrait changer quoi que ce soit. D’ailleurs, personne n’aurait idée de faire passer une loi interdisant la pub sur Internet sans un avoir un modèle économique derrière. Ça veut pas dire qu’il faut se résigner à la pub non-plus parce-que ce n’est pas le seul business model existant et viable. Je dis juste que :

  1. L’abonnement pour les sites merdiques, c’est même pas la peine d’y penser : c’est pas viable sur le long terme ;
  2. L’abonnement pour les contenus de qualité ça peut marcher mais il y aura forcément une limite au bout d’un moment. La limite étant le revenu disponible des gens, qui ne vont pas pouvoir dépenser 5€ voire même 1€ pour chaque site de qualité qu’ils veulent visiter régulièrement. Ça risque donc de créer de grandes inégalités pour l’accès du contenu : si t’es riche, t’auras plein de sources d’infos possibles / si t’es pauvre tu n’auras le droit qu’à quelques sites.
  3. Faut élargir la perspective : c’est au niveau national voire internationale qu’il faut réfléchir au financement des contenus sur Internet, sans pour autant confier la responsabilité aux États qui pourraient faire du chantage en coupant ou privilégiant tels ou tels acteurs. Alors oui, la tâche est ardue mais rien n’est impossible. On a des modèles viables dans d’autres secteurs d’activité qu’on a collectivement réussi à faire émerger et dont on pourrait s’inspirer.

Hanouna c’est gratos. La merde, c’est toujours gratos et donc statistiquement le gratuit attire plus de monde que le payant ; c’est même fait pour. Demain, tu mets C8 payant, je pense qu’ils vont perdre une bonne partie de leur audience.
Pour le foot, là on voit que les gens payent parce-que ça les intéresse. Ceux qui payent pour le foot ne payent pas pour le basket ou le patinage artistique. Les clubs et les chaînes de foot vivent grâce aux abonnements (et à la pub d’ailleurs), mais pendant ce temps-là d’autres secteurs sportifs et artistiques pâtissent de cette hégémonie et de cette asymétrie économique. Et c’est grandement dommageable pour la diversité des sources culturelles, et c’est sûrement ce qui se passera aussi avec le “tout abonnement” sur Internet si un jour ça devient le modèle économique dominant…