Commentaires : Riposte graduée : la Hadopi envoie de moins en moins de mails d'avertissement

P2P
Piratage
BitTorrent
Hadopi
droit-dauteur
Tags: #<Tag:0x00007f920b127678> #<Tag:0x00007f920b127538> #<Tag:0x00007f920b1273f8> #<Tag:0x00007f920b1272b8> #<Tag:0x00007f920b127178>

#1

619 687. Tel est le nombre de mises en garde que la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi) a envoyé en 2019 aux internautes suspectés de s’adonner à du téléchargement illicite de contenus culturels. C’est presque deux fois moins que le nombre de premiers avertissements envoyés en 2018. À l’époque, la Hadopi avait envoyé 1 198 183 mails. Dans les faits, ces « recommandations » ne visent pas la personne qui partage des….

Par Julien Lausson
Revenir à l’article


#2

“et va encore s’étendre (Disney+ et Salto)”

Salto … merci pour cet éclat de rire bienvenu !


#3

Et si on faisait un parallèle avec une courbe montrant la progression de la consommation de streaming tipiak, d’abonnements VPN, et de locations de seedbox sur la même période?

Le cocorichoura serait surement moins fort.


#4

et la démocratisation des vpn…non ?


#5

Merci à North Shadow Legend VPN


#6

Je me disais bien qu’il manquait quelque chose à mon inventaire à la Prévert. Merci, j’ajoute, bonne remarque


#7

Perso j’ai juste arreté les flims français ^^ AVFE


#8

Bonjour, comment avez vous eu accès aux chiffres de 2019 ? Je ne les trouve pas sur le site internet de Hadopi.


#9

Voilà la raison pour laquelle la Haute Autorité ne réprime pas directement le fait de pirater des contenus culturels, mais se sert d’une construction juridique pour y parvenir par une voie détournée

ou comment contourner la loi de manière totalement honteuse… C’est l’acte de contrefaçon qui devrait être punie, pas le “défaut de sécurisation” par ailleurs impossible à faire en pratique (l’état ne donne pas la liste des moyens pour sécuriser!)… Mais comme c’est trop compliqué d’aller attaquer les contrefacteurs, ils ont bricolé ce délit, qui est par ailleurs apparemment illégal car ils n’auraient pas le droit de demander les données personnelles : https://www.laquadrature.net/2020/02/24/tremble-hadopi/


#10

En faite c’est pas compliqué du tout, c’est très simple.

Par contre, le résultat d la justice convient pas forcement au niveau “politique”: ça n’aboutit pas assez sur des sanctions, et encore moins “lourdes” (les dommages et intérêt sur une chanson pas achté à 1 € ou un film avec des abo à des bouquets entiers pour moins de 20 €, ça monte pas haut)

Donc quand la justice ne rend pas l’avis qu’on désire, bah on bricole une loi spécialement pour le cas qui nous interesse (et sans passer par un juge, tant qu’à faire, pour pas emmerder)


#11

Si, c’est plus compliqué de s’attaquer aux groupes pirates qui mettent à disposition les oeuvres car ils sont à l’international. C’est aussi moins médiatique en effet.


#12

C’est loin d’être compliqués, vu que c’est un des rares domaine où au niveau international, y’a quand même un très large consensus, et des réglementations très proches

Ce n’est “compliqué” que pour les ayants droits / lobbies, qui voudraient un résultat souvent bien plus sévère que la justice, et donc cherchent à contourner le passage par cette dernière (via des autorités administratives notamment, les copains politiques sont plus compréhensive que le juge pour faire ce qu’on veut)