Commentaires : Revenge porn, chantage aux photos dénudées : que faire en tant que victime ?

police
harcèlement
cyberharcèlement
Justice
réseaux-sociaux
Tags: #<Tag:0x00007f92144cac40> #<Tag:0x00007f92144caa88> #<Tag:0x00007f92144ca8d0> #<Tag:0x00007f92144ca718> #<Tag:0x00007f92144ca588>

#1

Fin mai, une histoire sordide a éclaté au Royaume-Uni. Comme le racontait Metro, les photos intimes de milliers de victimes de revenge porn ont été retrouvées sur un site, sans leur consentement. Certaines femmes ont alerté la police, qui enquête actuellement sur les faits. Elle essaye de déterminer qui a publié toutes ces images. Si partager des photos intimes entre deux personnes consentantes est parfaitement autorisé, cette pratique très répandue peut aussi se transformer en cauchemar. Si vous êtes vous aussi victime….

Par Perrine Signoret
Revenir à l’article


#2

Depuis le premier american pie, il est clairement dit que tout ce qui est diffusé en digital sortira à un moment ou un autre de la sphère privée.

De plus, si les japonnais sont intéressant sur ce sujet, c’est que toutes les histoires qu’ils font se finissent mal après une escalade. Donc éviter de faire une connerie dés le départ est le plus simple.

Enfin, on trouve suffisamment de porno sur internet, qu’il est ridicule d’envoyer des photos de soi alors qu’en 5 minutes on copie une photo sur un site approprié et on la recoupe pour l’anonymiser quitte à être joueur en prenant l’autre pour un con en changeant de race ou de sexe exprès.

Supprimer une information est toujours plus compliquée que de ne pas la fournir.


#3

Je pensais qu’il y aurait au moins une allusion aux emails de SPAM qui tournent en ce moment, où l’expéditeur affirme avoir des images compromettantes du destinateur et promet de les garder secrètes contre versement vers un wallet bitcoin d’une somme bien choisie.

J’imagine que certains tombent malheureusement dans le panneau, il pourrait être intéressant de leur proposer une marche à suivre.

Surtout quand on a vu l’effrayant épisode de Black Mirror sur le sujet.

A bon entendeur


#4

« Quoi ?! Tu fais porter la faute sur la victime ?! Ce serait pas mieux de culpabiliser l’auteur du revenge porn plutôt ?! Duh ! »

#ParleCommeUn·e·Progressiste


#5

Tu ne va pas aimer henshin de ShindoL.
Les japonnais adorent traiter de ce thème. Et oui accepter le chantage et s’y soumettre mène qu’a une seule issue; voir le chantage s’aggraver pour la victime. Ca n’est pas une question de progressisme ou de conservatisme. C’est une question de faits. Accepter le chantage et s’y soumettre n’est pas une solution. Oui en ne faisant pas des histoire qui finissent bien, ils ancrent dans les esprits que pour sortir d’une histoire de chantage, il va falloir en parler et accepter les conséquences pour soi même d’en parler.

Si les personnes ne préfèrent pas parler et préfèrent se soumettre au chantage, c’est qu’elles estiment les risques plus faible pour elles car oui, elles se sentent coupable. Tout n’est pas une histoire de victime pure comme l’eau claire. Pour henshin, Saki accepte le chantage d’autres élèves car elle a été vue sortant d’un love hotel avec un client. Oui en parler va avoir des conséquences, par contre sa solution de se soumettre à ce chantage, l’auteur la montre sans concessions. Était il plus vraiment plus grave d’en parler et de risquer une exclusion ou de servir d’objet sexuel aux personnes qui faisaient le chantage?


#6

T’as compris que mon commentaire était ironique, quand même ?

Bien-sûr que ça tombe sous le sens que pour éviter au maximum de se faire manipuler par du revenge porn, c’est d’éviter de faire des conneries en premier lieu. Mieux vaut prévenir que guérir, comme on dit. Mais rappeler ce lieu commun aujourd’hui peut te faire accuser de “défendre les agresseurs” par la frange “progressiste” de Twitter. Le monde à l’envers.


#7

C’est le problème de l’antivirus. Comment tu vends des services d’antivirus si tu apprends aux utilisateurs à s’en passer.


#8

Peut-être déjà dire en tout premier lieu qu’envoyer des photos de soi nu·e est plutôt une mauvaise idée, ça vous aurait écorché ?
Cette histoire du réellement envie et de la confiance, hahaha…


#9

Surtout sur un site qui il y a quelques années traitait de l’inefficacité crasse des mesures de protection utilisés par les industriels de la culture pour empêcher le partage des fichiers numériques.
Quand sony n’arrive pas à empêcher le partage des blueray qu’elle produit malgré des dépenses faramineuses et l’emploi de “spécialistes” de la protection de contenus, la protection contre la diffusion de sextos repose elle sur du vent.

Si il y a une utilité aux sites de shemale thaïlandais, c’est qu’en cas de diffusion du sexto à des tiers, tu peux alors rappeler aux couillons qui se croient intelligents qu’ils se branlent depuis des mois sur un shemale en leur envoyant la photo non Cropée une fois celle ci devenue publique.


#10

Le mieux c’est de déposer plainte et laisser faire, point barre. Aujourd’hui c’est sans importance que des photos dénudées soient diffusées. Ce ne sont pas les photos qui attisent, mais la réaction de la victime. La victime qui n’en a rien à foutre et collabore même, très vite tout le monde va s’en désintéresser. A contrario, plus elle sera désespérée de ce qui lui arrive plus ça va stimuler.

Donc bon, on dit à celui qui menace qu’on a bien enregistré la menace, qu’on va aller déposer plainte et on coupe et il fait ce qu’il veut.


#11

Pas juste sur Twitter, dire a quelqu’un qui se fait harceler, et dont la vie peut basculer “Bah t’avais qu’a pas faire de la merde hein !?” C’est bien culpabiliser la victime, t’as juste aucunes limites a ce genre de conneries " baaah t’avais qu’a pas t’habiller comme une salope hein !"
“Il t’as violer ?! baaaah t’avais qu’a pas accepter ses avances a la base hein !”
Comme quoi ont peut être de gauche s’appeler unMaxetcarepart et ne pas défendre des principes humanistes de base a savoir : tu culpabilise le fautif/agresseur/coupable, et non pas la victime.


#12

Une personne voulant envoyer un nude doit se poser la question : Si j’envoie cette photo à toutes mes connaissances est-ce que j’assume ? Si oui alors fais-le tu peux l’envoyer a ton partenaire sinon non…
z’en pensez quoi ?


#13

Sauf qu’il y a un principe de réalité auquel (normalement) on est tous soumis, de fait.

Tu sais, moi ici j’aimerais qu’on se tienne tous par la main et qu’on se fasse des câlins (et se battre pour que cet environnement bienveillant advienne un jour est louable). N’empêche que, là, maintenant, en ce moment même, ce monde n’existe pas. Donc ignorer que des personnes malveillantes sont capables de revenge porn, de harcèlement, de viol, c’est au mieux inconscient au pire suicidaire.

C’est comme si tu te baladais en plein milieu d’un champ de bataille en revendiquant ton droit à circuler librement et que tu te plaignais ensuite d’avoir reçu une balle.

Ça ne fonctionne pas comme ça : il y a des conditions réelles dont il faut tenir compte (tu sais, un peu comme la dialectique matérialiste le recommande), et ton sacrifice en tant que revenge porné, harcelé ou violé ne changera ni ta situation personnelle ni la situation globale, parce-que si les sacrifices individuels fonctionnaient pour changer radicalement un société toute entière ça fait longtemps qu’on le saurait.

Alors après tu fais ton choix : soit tu prends le risque d’envoyer tes nudes à des personnes auxquelles tu n’es pas certain de faire totalement confiance, sachant que tes jérémiades et tes tweets ne remonteront pas le temps et que dans tous les cas il faudra faire face aux conséquences, soit tu estimes que le jeu n’en vaut pas la chandelle et alors tu n’envoies pas de nudes. C’est une question de bénéfices/risques dans les conditions actuelles où tu envoies le message, pas une question de déresponsabilisation/culpabilisation de la victime.


#14

Tu as suffisamment de porno disponible en accès libre sur internet pour que cela ne vaille pas le coup.
C’est plus des Polaroids ou du super8. C’est copiable facilement et à l’infini. Et déjà quand c’était sur des supports physique cela posait des problèmes. On est plus au temps de la photocopieuse comme araki avec sa femme avec deux personnes qui étaient d’accord pour que ce soit publique.


#15

Non rien a voir, il ne s’agit nullement de faire la sourde oreille au rigueurs du monde bien au contraire, le monde est déjà bien assez dure, inutile de culpabiliser une victime.
Si demain une fille de ton entourage se fait violer, ou agresser sexuellement un soir, tu lui dira aussi ? " Bah alors quest ce que tu foutais la le soir seule ? nen bah tu sais le monde est cruel si tu cherches la merde hein aussi, tu l’as un peu cherché au fond se viole tu trouves pas ? apprends a etre prudente non d’un chien ! Respecte le principe de réalisme pov’conne !" Non. Tu vois la connerie ?
Donc tu viens pas culpabiliser des gens qui ont eut la faiblesse de “faire confiance” a quelqu’un un jour c’est tout. Sinon tu pars dans n’importe quelles dérives, désolé mais je vois bien comment c’est orienté et les Nudes en générale c’est des filles qui en envoient aux mecs, il y a sous le problème un problème de sexisme ambiant " en même temps si elle fait sa salope aussi hein !" c’est ça que tout le monde pense et donc qu’il est normal et légitime de culpabiliser la victime. Et bien sure… c’est complètement faux.

Et de façon plus générale la véritable personne a culpabiliser et incriminé c’est bien la personne qui exerce le revenge porn, j’ai déjà eut des photos comme ça, jamais il ne me serait venu a l’idée de m’en servir contre une personne, faut vraiment être une petite merde sans morale ou éthique.

Au passage le monde est ce que tu en fait, si demain une femme violé est condamné a garder son enfant et n’as plus le droit d’avorté, ou si elle est forcé de se marié avec son violeur, c’est parce-que tu (vous) aurez laisser ce genre de conneries, a savoir culpabiliser, voir criminaliser une victime se répandre, et alors l’État de droit vous pourrez vous le mettre bien profond. Tu parles de principe de réalité ? en France vous êtes encore relativement protégé malgré le merdier ambiant, perso j’ai pu constater a l’étranger comment le vent peut vite tourné, et comment certains droits auxquels jetait habitué en tant que petit Francais étaient loin d’être acquis partout, et les gens par habitude de tristement s’y accommodé sans se révoltés de l’injustice.


#16

Je ne sais pas si je le dirais à voix haute, mais c’est clair que je le penserais très fort. Reviens à mon exemple : un civil qui se prend un gnon en plein milieu d’un champ de bataille. C’est très regrettable, n’empêche qu’on a du mal à trouver de l’héroïsme là-dedans. Ba c’est pareil pour une nana qui envoie son cul à Kevin qu’elle connait depuis 2 semaines. Personne n’aimerait qu’on lui fasse du chantage à cause de photos dénudées, personne ne cautionne ce chantage ou n’essaye de le justifier, personne ne se met du côté du revanchard, mais les risques qu’elle finisse le cul à l’air sur Internet sont énormes alors que ça aurait pu être évité rien qu’en faisant fonctionner son cerveau avant d’appuyer sur le bouton “Envoyer”.

Tu condamnes les deux : l’enfoiré(e) qui a décidé de balancer les photos sur Internet et l’immaturité de la personne qui a cru que donner autant de pouvoir de nuisance à quelqu’un est une bonne idée sans conséquences possibles.

Ouais genre éduquer les gens (et les jeunes surtout) à se servir de leur cerveau avant de balancer tout et n’importe quoi sur Snapchat, ou simplement leur apprendre à assumer leurs actes. Brrr terrible dérive…

Ce n’est pas de la culpabilisation de la victime. Tout comme il n’y a pas d’angélisme à faire non-plus. Bénéfices/risques, point barre.
Tu diras quoi le jour où un mec se sera fait shooter par une bagnole parce-qu’il avait décidé de faire une ptite balade en plein milieu de l’autoroute A1 en plein moi de Juillet ? “Stop, ne culpabilisons pas la victime ! Ce sont les bagnoles les responsables, elles n’avaient qu’à faire attention !” Je suis désolé, je ne verserai pas ma larmichette (qui d’ailleurs ne changera rien ni pour la victime ni pour l’auteur des faits) parce-qu’il est difficile de s’attendre à autre chose qu’un mort dans cette situation, tout comme il est difficile de s’attendre à autre chose qu’un revenge porn quand ça tournera mal entre Cindy et Kevin.

Voilà, il est peut-être là le problème. C’est que tu places ces affaires de revenge porn sur un plan moral, émotionnel, empathique. Et c’est certainement cette même émotion qui a empêché le mec/la nana de penser aux conséquences à long terme d’envoyer des nudes.
Seulement quand tu analyses froidement la situation, tu te rends compte qu’ils sont aussi stupides l’un(e) et l’autre. Parce-que l’un(e) n’a pas pris les 10 secondes élémentaires pour se demander si ça vaut bien le coup de potentiellement gâcher sa vie entière juste pour faire bander/mouiller un(e) tel(le) à distance, et l’autre pour avoir exploité cette faiblesse pour ne pas perdre la face devant ses potes ou pour satisfaire son ego.

Absolument pas. Tu n’es pas Ghandi et tu n’es pas le nombril du monde. C’est pas parce-que je fais un bisou tout mignon sur la ptite joue dodue d’Émile Louis que ça va subitement le dissuader, lui et les centaines d’autres meurtriers pédophiles, de violer et tuer des mineurs handicapées. Tout comme ce n’est pas en bêlant sur les plateaux télé et sur Twitter “men are trash, culture du viol, patriarcaaaat” que les violeurs vont subitement prendre conscience que “violer, c’est pas beau”.

Je n’ai rien laissé passer du tout. Les gens ne laissent rien passer du tout. La société en général ne laisse rien passer du tout, y a carrément des lois pour punir tout ce qu’on dénonce ici.
Ce n’est pas ma faute ou la faute des gens en général qui n’ont rien avoir dans l’histoire s’il n’y a pas eu l’éducation basique nécessaire pour éviter de foutre sa vie sociale, professionnelle, émotionnelle en l’air à cause de photos de seins ou de bite. Et l’éducation sur le sujet à l’air d’être mal barrée si, à chaque fois qu’il y a une victime, on se borne à la déresponsabiliser totalement en lui faisant comprendre que “non, c’est pas grave d’envoyer sa teuch, c’est pas ton inconséquence le problème” alors que la victime (dans le cas du revenge porn) y est à 50% pour quelque chose. Rappeler que les actes sur Internet ou par smartphones interposés peuvent avoir des conséquences dans la vie réelle, ça devrait être le b.a.-ba. Mais comment veux-tu faire imprimer cette notion de base quand de l’autre côté on te dit “tkt il suffira de culpabiliser le revanchard et tout ira bien” alors que la victime se rendra compte au final qu’elle vivra toute sa vie avec l’idée que des milliers de gens ont vu ses seins/sa queue, dont les proches qu’elle côtoie chaque jour. Elle ne pourra jamais cesser de se poser la question quand elle croisera leur regard et c’est pas des discours mielleux et infantilisant qui changeront quoi que ce soit à cette réalité-là.
Je suis partisan du “mieux vaut prévenir que guérir”. Mais vas-y, si t’es capable de soigner des séquelles psychologiques permanentes à base de “cépatafote” et de “le monde c’est ce qu’on en fait”, je te regarde et on fera le bilan dans quelques années.


#17

Je pense aussi qu’on ne prend pas assez en compte qu’au début d’un nouvel amour et s’il est très puissant, on est dans un état difficile à gérer au niveau du contrôle de soi, du bien, du mal… On est dans le monde des Bisounours à fond, ça peut être génial et en même temps très dangereux. On n’a l’impression de n’être qu’un, et il est inconcevable que l’autre puisse vous vouloir du mal. Surtout si l’autre n’est pas du tout dans cet état et profite de la situation. Je pense qu’on peut se faire avoir même si l’on n’est pas une buse. Donc faire fonctionner son cerveau dans ces moments là peu être difficile.


#18

Attention, je ne dis pas “N’envoyez surtout pas de nudes !”. Je dis “Si vous en envoyez, vous assumez les conséquences possibles”.

Certains n’en ont rien à foutre que leur potes ou même que leur propre mère reçoivent leur teub en photo envoyée par l’ex vengeresse. Très bien pour eux, ils assument.

Mais si par défaut tu sens que tu serais pas très à l’aise dans cette situation, n’appuie pas sur “Envoyer”. Pas besoin d’avoir un prix Noble pour comprendre ça.

C’est tout ce que je dis.