Commentaires : Reconnaissance faciale : la CNIL trace les lignes rouges à ne pas franchir

Vie privée
CNIL
reconnaissance-facia
Tags: #<Tag:0x00007f920cd77620> #<Tag:0x00007f920cd774e0> #<Tag:0x00007f920cd77378>

#1

Petit à petit, la reconnaissance faciale se déploie dans la société. Pas de façon massive, mais par des expérimentations (comme à Nice lors du carnaval) ou des initiatives ponctuelles (installation de portiques spéciaux dans des lycées à Nice et Marseille). Souvent c’est le côté pratique qui est mis en avant, qu’il s’agisse de déverrouiller un smartphone en instant, fluidifier l’embarquement de passagers ou faciliter l’accès aux sites des services publics (Alicem). Et rien n’indique que la tendance va cesser ou….

Par Julien Lausson
Revenir à l’article


#2

« beaucoup d’usages qui, s’ils sont bordés juridiquement et techniquement, ne posent aucun problème

Il y a une différence notable entre “border juridiquement” une dématérialisation de guichet (comme il le dit lui-même en exemple) et gérer des données biométriques à l’échelle d’un pays.
Quand on voit comment sont “entretenus” les fichiers de police, on reste songeur sur cette proposition.


#3

Je suis au bout de ma vie Et je ne verrais pas la suite mais vous l’ aurez votre " 1984 ", " Monotory report " , " Juge Dredd " , " Skynet et son terminator " . Au début , ils nous parlaient seulement de caméras pour surveiller les banques , puis de radars pour les chauffards . On voit où on en est . Le bon peuple a dit oui et s 'est menotté tout seul . Vous le vouliez , vous l ’ avez . Démerdez vous dans votre futur . Bonne soirée .