Commentaires : Qui se souvient du BSOD le plus embarrassant de l'histoire de Microsoft ?

windows
Microsoft
Tags: #<Tag:0x00007f920c3bebd8> #<Tag:0x00007f920c3bea98>

#1

«  Voilà pourquoi nous ne commercialisons pas encore Windows 98 » : Bill Gates, d’un calme olympien, préfère sourire d’une situation embarrassante. On imagine quand même que cela a dû bouillir dans son for intérieur. Sauf qu’il fallait montrer bonne figure. Quelques secondes auparavant, Chris Capossela voulait montrer une fonctionnalité intéressante du système d’exploitation devant succéder à Windows 95. Et là c’est le drame : le fameux écran bleu, qui sévit encore aujourd’hui, fait éclater de rire et applaudir une salle en délire. C’était il y….

Par Maxime Claudel
Revenir à l’article


#2

Windows… un des systèmes d’exploitation le plus mal conçu au monde.


#3

La réaction de Billou est celle d’un ingénieur en informatique : on prend acte du problème, et on va améliorer ça. Certes gênant sur le moment, mais pris avec un peu de recul ça dédramatise et ça passe.
La réaction du type qui présente la tablette surface est celle d’un commercial qui veut refourger sa merde en essayant pitoyablement de cacher la poussière sous le tapis. Et là du coup forcément ça passe moins…


#4

Ce qui est fascinant c’est que ce soit aussi le plus vendu au monde. Les gens achètent n’importe quoi !


#5

C’est un peu leur marque de fabrique chez microsoft !


#6

Mes derniers BSOD en série datent de Windows Millenium (aargh ! je l’ai nommé !)

Depuis toutes les versions Windows que j’ai installé n’ont quasiment pas eu cet écran bleu, quelques cas dû à chaque fois à des pilotes pourris d’un matériel exotique.

De là à dire qu’il est pourri…


#7

Moi je m’en souviens bien… Et j’en rigole encore :D.


#8

Ce que je reprocherais toujours à microsoft, c’est d’avoir fait subir pendant des années au grand public les windows 9x;
quand a côté ils avaient les NT, qui eux n’avaient rien a voir en terme de stabilité…
Et alors même que leurs concurrents se forgeaient grâce à ca la réputation largement exagérée de faire des OS qui ne plantent pas (ahah.)


#9

c’était la marque de fabrique de Microsoft même si une présentation devrait être parfaite on a pas (trop) honte de dire que le produit n’est pas encore prêt.
Avec la Surface il a voulu la jouer à la Steeve Jobs, le maestro dans cet exercice mais qui répétait des heures durant et flinguait les gars si le moindre détail risquait de mal tourner.


#10

Même si les BSOD sont devenus rares − et tant mieux − certaines bases de Windows sont aberrantes : la lenteur à l’ouverture et à la fermeture, la fragmentation et biensûr le système de mise à jour qui à lui seul mérite « la palme de l’incompétence et du foutage de gueule ».


#11

C’est clair que c’était quand fou ce truc, le cauchemar de tout orateur devant son assemblé : le plantage en direct ! ou comment foutre en l’air l’argumentaire bossé depuis 2 mois par toute l’équipe marketing :smiley:


#12

Il y en a qui ont du bol

et d’autres non


#13

la lenteur à l’ouverture et à la fermeture : ca, ca vient de la machine.
depuis 8.1 (et aujourd’hui 10) je n’ai aucun problème de ce coté là.


#14

Un Windows “propre” démarre aussi vite que n’importe quel linux / mac os niveau grand public.
Si lenteur il y a, c’est surtout par pourrissement de l’utilisateur (de ce coté, le vrai “point noir” de windows, c’est le manque d’isolation du systeme, qui a tendance à “partager” les mauvaises pratiques de tous les utilisateurs, alors que sur un linux par exemple, l’utilisateur aura tendance à ralentir que sa session)

La fragmentation n’a rien à voir avec l’OS, mais avec le systeme de fichier (et est présent même sur les systèmes dit “sans fragmentation”: en faite c’est un compromis performances immédiates / performances à long terme / espace disque:
Les “vrais” systèmes “sans fragmentation” font de la défragmentation permanentes à chaque copie / déplacement / suppression de fichier, ce qui est très lourd, afin d’avoir à chaque opération la place pour tout mettre ensemble.
Certains systèmes dit sans fragmentation réserve un surplus d’espace (par exemple 10%), afin d’y enregistrer les modifications à venir des données au même endroit. Mais en cas de traitements nombreux / lourds, bah ça sert plus à rien.


#15

Le pourrissement est parfois déjà présent à la première ouverture de la machine.
Les portables de la plupart des marques sont de vrais nid à bloatware préinstallés.

Nombre de personne qui me disent que leur PC est lent, après explications et suppression avec leur consentement la machine retrouve une vivacité qu’ils ne connaissaient pas forcément.


#16

Tu peux nous indiquer quel est le pourcentage de PC Windows qui sont multi-utilisateurs ?


#17

La plupart des PC familiales ?
(ceux en entreprises aussi, mais avec des restrictions / règles qui font que ça les touchent moins de de coté)


#18

Des chiffres peut-être pour indiquer que c’est la plupart ?


#19

T’as besoin de chiffres pour découvrir que les particuliers ont des enfants, sont en couple, etc… et partagent les PC, tablettes, etc… ?


#20

Oui, j’ai besoin de chiffres pour confirmer tes affirmations parce que ce que je lis est entièrement différent.
A savoir qu’il y a en moyenne 5,5 écrans(*) par foyer alors que la taille moyenne d’un foyer, c’est 2,9 personnes. Donc grosso modo 2 écrans par personne dans chaque foyer français.
Ce nombre d’écran par foyer monte d’ailleurs à 9,8 dès qu’il y a des enfants dans le foyer et que 73% des enfants ont leur écran personnel

Oui, j’ai besoin de chiffres quand tu as plusieurs enfants à la maison et que chacun doit faire ses devoirs sur Internet et que tu penses qu’il n’y a qu’un seul ordinateur pour tous

Oui, j’ai besoin de chiffres quand tu penses que les conjoints ont majoritairement deux comptes sur leur ordinateur.

Donc, bref, tu as affirmé que la plupart des PC familiaux sont multi-comptes. Donc je te demande d’où tu sors ça.

(*) : télévision, ordinateur, tablette, smartphone, liseuse, console de jeux, …