Commentaires : Qu'est-ce que le label « numérique inclusif » annoncé par le gouvernement ?

numérique
enseignement
Service public
Emploi
illectronisme
Tags: #<Tag:0x00007f920b2e1748> #<Tag:0x00007f920b2e1608> #<Tag:0x00007f920b2e14c8> #<Tag:0x00007f920b2e1388> #<Tag:0x00007f920b2e1220>

#1

Dorénavant, les initiatives sociales à l’image d’Emmaüs Connect pourront recevoir le label « numérique inclusif ». Au Journal officiel du 27 mars, le gouvernement vient de publier un arrêté qui officialise cette nouvelle signalétique qui sera attribuée à toutes les entités qui font en sorte d’accompagner et de former toutes les personnes pour qui le numérique est source de difficultés. Plus précisément, le label vise à identifier, reconnaître et promouvoir les dispositifs œuvrant au développement de la diffusion de la culture et….

Par Julien Lausson
Revenir à l’article


#2

environ 14 millions de personnes sont mal à l’aise avec Internet.

Chiffre qui se dégonfle si on fout la paix aux retraités qui en ont rien à branler du web.


#3

Ouais enfin ceux-ci (les retraités) éprouvent de plus en plus de difficultés à vire sans internet, tu oublies aussi que les retraités on souvent des petits enfants qu’ils adorent contacter grâce à internet…


#4

Ce qui fait des laisser pour compte, c’est la fermeture des services publiques et de la couverture sur le territoire…

Que des démarches administratives soient uniquement acessible en ligne, avec des sites distance à plusieurs dizaines et dizaines de kilomètres, le probleme n’est absolument pas dans le fait que des personnes n’ont pas internet…


#5

J’ai rien compris. Qui sera labelisé, sur quels critères, pour faire quoi?


#6

Les gentils. (c’est de l’humour, hein …)


#7

Ha bon ? Pour quelles raisons ?

Exact, je reformule:
Foutez la paix à ceux qui ne demandent rien au lieu de les forcer.


#8

Voir post de @Chitzitoune ci-dessus, mais pas que.


#9

Je vois pas l’utilité de ce commentaire. Ils sont vieux donc ils comptent pas ?


#10

Non, mais ça serait plus parlant de savoir le nombre de gens qui ne savent pas s’en servir mais qui voudraient, plutôt que juste le nombre de gens qui ne savent pas s’en servir.


#11

N’en avoir rien a branler du web ne change pas le fait qu’il soit presque essentiel aujourd’hui, ne serait-ce que pour des démarches administratives :confused:


#12

C’est d’ailleurs un peu le problème pour ces personnes qui voudraient bien pouvoir s’en passer tranquillement.


#13

Il y a des personnes agées (ou pas) qui s’en tapent royal du web. C’est de celles là dont je parle et qu’on devrait laisser tranquille plutôt que les obliger à faire leurs démarches en ligne.
Excuse moi mais s’ils comptaient vraiment aux yeux des gouvernants, la démat se ferait autrement en laissant le choix par exemple.

Yep j’ai vu et je suis pas convaincu.
Ce n’est pas le fait d’être mal à l’aise avec le web qui est en cause mais la disparition de services publics, c’est pas pareil.
Il est certain que le contexte y joue.


#14

Le probleme à la base est la fin de l’accessibilité des services publics / présences locales (remplacer par du tout en ligne, donc l’obligation de passer par le web, qui ne correspondent pas à une partie non négligeable des personnes, qui n’ont pas forcement les outils, les envies, les compétances, … pour des choses qui devraient etre acessibles “en direct”, de personne à personne)