Commentaires : Quels liens entretiennent Microsoft et le ministère des armées ? Une sénatrice réclame une commission d'enquête

microsoft
armée
parlement
Tags: #<Tag:0x00007f9210b88d10> #<Tag:0x00007f9210b889f0> #<Tag:0x00007f9210b88810>

#1

Les contrats passés entre Microsoft et le ministère des armées feront-ils l’objet d’une commission d’enquête parlementaire ? C’est en tout cas ce que souhaite Joëlle Garriaud-Maylam, sénatrice des Français établis hors de France et membre du parti Les Républicains, puisque l’intéressée a fait enregistrer au Sénat une proposition de résolution en ce sens. Si la chambre haute du parlement valide la demande de l’élue, alors sera mise en place une structure « composée de 21 membres tendant à analyser les conditions de…. Publié sur http://www.numerama.com/politique/298876-une-senatrice-reclame-une-commission-denquete-sur-les-liens-entre-microsoft-et-le-ministere-des-armees.html par Julien Lausson


#2

Elle a dut récemment tomber sur un vieux numéro de cash investigation elle.

Mais bon, si elle ça peut relancer le débat, c’est déjà ça.


#3

Ce n’est pas juste un débat qu’il faut lancer… mais une enquête sur une procédure où la loi n’a pas été respectée. Si maintenant, n’importe quel ministère peut se permettre de rester au dessus des lois, et offrir d’énormes contrats payés par le contribuable sans appel d’offres, où va-t-on ?

Si la “défense” offre le contrôle de ses machines (logiciels 100% privateurs) et ses données à une entreprise américaine, où est la notion de souveraineté ?

Je ne parle même pas de sécurité, Windows étant truffé d’espiogiciels et de portes dérobées…


#4

Dans ce qui me semble savoir du dossier, il y avait un appel d'offre, mais ils ont juste choisi la pire solution.


#5

S'il n'y avait que la souveraineté numérique, d'autres ont été offertes aussi...


#6

Ca depend des critères

Me semble que dans l'appel d'offre, ils mettaient en avant la nécessité d’uniformiser l'ensemble, de réduire le nombre de prestataires / solutions, afin de gagner en simplicité de maintenance / support et prix.

Et forcement, des boites capables de répondre de façon "large" aux besoins en question, y'en a pas des masses....


#7

Sauf que si l’appel d’offre en question fait une large part à la souveraineté technologique et la confidentialité des données, ce que l’on est en droit d’attendre de l’armée, il est étonnant que cela soit Microsoft qui sorte gagnant …


#8

Non, il y avait eu une consultation de la partie "technique" sur les choix, qui eux avaient bien mis en avant ce point de souveraineté technologique en très gros inconvénient (ce avec quoi je suis entièrement d'accord).

Mais au niveau "décisionnaire", ça été considéré comme un critère moins important que la rentabilité / simplification.

En gros, on a eu un choix "comptable", et pas du tout "technique". C'est pas le "meilleur" technologiquement qui a été choisit, mais le "meilleur" administrativement / d'un point de vue comptable.


#9

Ce sujet a été automatiquement fermé après 60 jours. Aucune réponse n’est permise dorénavant.