Commentaires : Que reproche la tribune de la gauche à la 5G (et pourquoi certains arguments sont discutables) ?

télécoms
5g
Téléphonie
Réseau
Tags: #<Tag:0x00007f3d2883f628> #<Tag:0x00007f3d2883f4e8> #<Tag:0x00007f3d2883f380> #<Tag:0x00007f3d2883f240>

#1

C’est à la fin septembre que surviendra la deuxième phase du processus d’attribution des fréquences 5G, étape au cours de laquelle les quatre opérateurs (Orange, SFR, Free Mobile et Bouygues Telecom), qui disposent déjà d’un premier bloc de fréquences de même taille (50 MHz), se répartiront six autres blocs de 10 MHz chacun. Mais ce n’est qu’à la toute fin de l’année, voire début 2021, que le déploiement de la 5G débutera vraiment en France, le temps de franchir quelques….

Par Julien Lausson
Revenir à l’article


#2

OH MON DIEU… NUMERAMA critique une position de l’extrème gauche… je suis inquiet pour vos journalistes. J’espère qu’on va vite avoir un articlede Marie Turcan pour dénoncer à quel point les vilains z’hommes sont tous des missants sexistes quasi violeurs et les femmes des pauvres victimes (sniff caliméro).

Bref je ne sais pas si on doit encore s’étonner du manque de connaissance des politiques sur la technologie… ce n’est pas nouveau.

Mais après,il est logique que les partis extrèmes, les plus perméables aux théories complotistes, soient particulièrement méfiants de la 5G… ils ne font qu’aller dans le sens de leurs électeurs. Les écolos n’ont jamais été très technologies compatibles…


#3

Au contraire, je trouve que les écolos étaient plutôt progressistes sur ce genre de sujets il y a ~10ans
Dans plein de pays encore c’est le cas, et lorsque des députés “pirates” étaient entrés au parlement européen, ils étaient alliés avec les verts.
C’est vraiment une tendance relativement récente, et qui me fait de plus en plus les éliminer de mes choix…


#4

En faite certains écolos sont (étaient en fonction des cas) dans le “mythe” de la technologie propre, de l’avancée de la science qui va résoudre tous les problèmes (plutôt que s’attaquer aux origines et causes des problèmes)

Par exemple, quand on a une vision “écologique” de la chose, la question n’est même pas 5 G ou pas… mais as t on vraiment besoin d’un réseau mobile et d’avoir tous un téléphone portable ?

Si on prend un autre exemple de l’article:

D’un point de vue écologique, c’est comme dire que la peste est mieux que le choléra …
La solution écologique, c’est ni l’un ni l’autre, ne pas satisfaire son petit désire de vidéo à la demande que ça soit en service en ligne ou en achat à x kilomètres, mais de se limiter à des activités “locales” non polluantes.

Le “autant” est de trop:
Que ça soit pour regarder 1 vidéos ou 10 par jour, ça change quasiment rien. Ce qui “coute” cher niveau environnement, c’est de mettre en place tout le fonctionnement pour que ça soit rendu possible. Et non l’usage après.

La question sur les modes de vie, besoins et usages, c’est bien plus “fort”: c’est tout simplement a t on vraiment besoin que la possibilité de le faire existe ?

Et donc, si au lieu de consommer toujours autant, pour fournir plus, on arrêter de fournir plus, voir moins… alors la consommation aurait drastiquement diminuer.

C’est pas la technologie en soit le probleme, mais l’usage débridée de cette dernière qui cause des problèmes d’un point de vue écologique.


#5

Oui mais si tu pars comme ça,tu peux aussi dire qu on a pas besoin de l électricité et qu on peut s eclairer a la lanterne.

La 5g pour moi c est super pour mon shadow pc que je pourrai utiliser partour


#6

Et en quoi ça serait un probleme ?.

La problématique peut se poser de façon très simple:

D’un point de vue écologique, il ne faut pas consommer plus que la quantité que la terre peur fournir, peu importe le but ou le nombre de personnes.

T’as une quantité disponible, sur une certaine durée, et par habitant à pas dépasser. Et après, c’est une question de priorités (au hasard, la nourriture et l’eau en premier: et si tu places le fait d’avoir des fruits exotiques toute l’année en priorité, tu vas devoir sacrément couper dans les autres choses que tu juges moins prioritaires)

Et d’une manière générale la société de “sur consommation”, c’est celle de l’électronique. C’est pas du tout idiot de se poser la question de son utilité / besoins par rapport aux ressources disponibles. Si pour la plupart des gens de maintenant, ne pas avoir de frigo, de téléphone portables, de télé, d’ordinateurs, de machines à laver, etc… semblent presque inconcevables, faut pas oublier que de sont typiquement des biens de conforts, et très récents (les gens du 3 ou 4ieme age en avaient pas)


#7

Mais la tribune publiée ne dit pas ça, ses arguments sont bidons.
S’ils ne veulent juste plus de progrès sur les réseaux (et même un retour en arrière), qu’ils le disent clairement, mais ils ne le feront pas car l’opinion publique sera contre eux.


#8

D’où le coté hypocrite / démago des mouvements écologiques.

L’écologie, c’est pas faut rester en 4G plutôt qu’en 5G, faire des voitures électriques ou mettre des sapins en plastique. C’est se poser la question des priorités par rapport à ce qu’on peut fournir sans faire de sur exploitation, et donc déjà l’intérêt de l’existence d’un réseau mobile, de voitures, etc… dans note style de vie à adapter (ou pas)


#9

“Des études montrent au contraire une constance dans la consommation énergétique par exemple et même une baisse des émissions de gaz à effet de serre.”
Et vos sources ??
Pour un article qui se prétend sérieux et dénonce des raisonnements infondés, il serait bien d’asseoir vos propos sur des choses solides !


#10

Bonjour ; c’est en fait le lien situé au-dessus du passage que vous citez https://www.numerama.com/tech/636860-fin-des-forfaits-internet-fixes-illimites-en-france-lidee-fait-presque-lunanimite-contre-elle.html (notamment https://www.iea.org/reports/data-centres-and-data-transmission-networks et https://twitter.com/sorianotech/status/1278048510361972737 ). Il y est notamment question des émissions de gaz à effet de serre provenant des opérateurs français, plutôt à la baisse entre 2014 et 2017 et une consommation énergétique stable pour ce qui est des data centers (même si l’échelle des graphiques peut toutefois avoir une influence)


#11

Pour la bande 3.5 GHz, si elle est utilisée pour la boucle locale dans les régions mal connectées, c’est qu’il y a donc peu d’émission dans les autres bandes.

Généraliser l’utilisation de cette bande dans les zones urbaines, où les autres bandes sont déjà saturées, va donc augmenter l’exposition des habitants de ces zones.

L’argument de “c’est déjà utilisé” est fallacieux. Il faut se demander comment c’est utilisé actuellement et comparer à comment ça le sera dans le futur.