Commentaires : Pourquoi l'arrivée de Disney+ en France préoccupe tellement les opérateurs

svod
FAI
Internet
Réseau
disney-plus
coronavirus-covid-19
Tags: #<Tag:0x00007f92140689e0> #<Tag:0x00007f92140680f8> #<Tag:0x00007f9210483f60> #<Tag:0x00007f9210483e20> #<Tag:0x00007f9210483ce0> #<Tag:0x00007f9210483ba0>

#1

La nouvelle est tombée samedi 21 mars en fin de journée : Disney+, qui devait ouvrir ses portes en France le 24, a annoncé le report de son lancement de deux semaines. Dans un message publié sur Twitter, le géant du divertissement explique que cet ajournement a été impulsé à la demande du gouvernement. Désormais, la plateforme de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) de Disney doit arriver le 7 avril. Dans le reste de l’Europe, la date du 24….

Par Julien Lausson
Revenir à l’article


#2

D’un journaliste “s’intéressant à la neutralité du net”, j’attends une analyse des communiqués de presse fourni par les multinationales et pas un simple relai !

Il est aussi totalement incorrect de corréler des difficultés d’accès à des sites scolaires ou jeux en ligne (l’infrastructure du service est mal dimensionnée) avec la charge du réseau (ce sont les “tuyaux d’internet”, qui eux sont suffisamment dimensionnés).
De nombreuses statistiques sont disponibles publiquement concernant ces “tuyaux”: RIPE Atlas, les noeuds d’échange de trafic, etc.

Les GAFAM, ainsi que netflix ou disney, ne réduisent leur débit que parce qu’il est dans leur intérêt de réduire leur charge réseau pour réduire leur coûts.

Ce commentaire concerne en particulier les trois premiers paragraphes de cet article ainsi que TOUS les articles (ou publireportages ?) précédents sur ces sujets.

Je me permets de faire référence à deux threads twitter contenant plus d’informations que ce simple commentaire:



#3

Bonjour ; justement : la fin de l’article développe des raisons économiques et financières, qui ne sont pas mises en avant par les opérateurs, qui préfèrent axer leur prise de parole sur une surcharge des réseaux.

Peut-être cela transparaît-il maladroitement, mais la corrélation à laquelle vous adressez vos reproches est faite par Cédric O (qui est cité, évidemment, du fait de ses fonctions).

Notez quand même que l’Arcep, le régulateur des télécoms, déclare elle aussi que globalement, le réseau est extrêmement sollicité, évoquant une charge exceptionnelle (voir ici) Le papier n’en parle pas, car j’ai vu cette intervention après publication.