Commentaires : Pourquoi Black Panther a déjà remporté une bataille importante aux Oscars

marvel
film
Cinéma
Tags: #<Tag:0x00007f920a7486e8> #<Tag:0x00007f920a7485a8> #<Tag:0x00007f920a748440>

#1

Black Panther repartira peut-être bredouille de la cérémonie des Oscars 2019. Mais toujours est-il que le film, mis en scène par Ryan Coogler et articulé autour d’un superhéros méconnu, a déjà tout gagné. Car en étant nommé dans la catégorie suprême, il a réussi là où tous les autres représentants du genre ont échoué. Même les Batman de Christopher Nolan, pourtant mieux taillés pour endosser et assumer ce costume, n’y sont pas parvenus. Cette victoire de Black Panther reste avant….

Par Maxime Claudel
Revenir à l’article


#2

Hey l’ami t’es plus chez Closer faudrait penser à travailler un peu tes articles


#3

Blaxploitation+SJW+usure des persos habituels= succès pour Black Panther. Par ailleurs, les films Marvel sont comme des films de boule: les scénarii sont ultra-interchangeables. Tout va bien au village des Schtoumps jusqu’au jour où Gargamel vient foutre le boxon, alors heureusement, après avoir été vaincu à donf, le Schtoumpf Costaud reprend du poil de la bête, sauve le slip à tout le village et lamine le méchant, et tout est bien qui finit bien, gangbang avec la Schtoumpfette à 20h30.
Mais bon cetyte dernière scène a été coupée au montage, on est surpris. Non? Okay, Non.
Les USA n’arrêtent pas de faire leur pénitence au cinoche, récemment, alors que dans la rue des flics flinguent de jeunes américains noirs en toute impunité. Et les “snowflakes” portent Black Panther aux nues because héros noirs, femmes fortes, etc. Il ne faut pas grand chose pour les contenter, et pourtant ce film caricature l’Afrique à tel point que c’en est à gerber. Le Wakanda est montré comme une nation d’Africains qui troquent leurs costumes de marque pour le pagne et les plumes à la moindre réunion officielle, qui envoie des troupes à l’assaut avec des sagaies (même si elles sont en vibranium) et pour qui l’idée d’un blindé, c’est un rhino avec une cuirasse. Et pour les transmissions chiffrées, on fait quoi? on prend le tam-tam peut-être? Pourquoi pas? Voilà un pays qui a l’énergie propre, une science médicale à faire mouiller son slip à Pasteur, et pour décider qui est le chef, on se fait Fight Club en peau de bêtes au bord d’une falaise?
Si Black Panther a un tel succès de critique, c’est juste pour ne pas énerver les stridents qui crienraient au racisme sinon, alors que ce film est la pire caricature du peuple africain depuis les années 70.


#4

J’ai pas grand chose à dire de plus. J’ai moi-même ressenti un grand malaise en le regardant. Déjà c’est mauvais mais bon ça ça me choque plus, mais surtout… Ouais c’est ce mélange entre leur suprématie technologique et le côté “nan mais en fait ils restent des animaux” qui m’ont un peu mis la gerbe. Je l’ai pris comme un film raciste en fait tout simplement.


#5

J’adore le fait de traiter les gens de snowflake tout en faisant le fragile pendant tout ton post.
Bel exemple des geignards que sont devenus les petits réacs sur internet.


#6

Les SJW ne se rendent même plus compte à quel point ce genre de films et les rôles qu’on y attribue aux Noirs desservent totalement la cause pour laquelle ils se battent. Même les Noirs-américains commencent à saturer de la supercherie d’Hollywood et de ses discours prétendus “empowering” pour leur communauté, qui ne font que perpétuer les gros clichés qui peuvent courir sur elle (le noir esclave, criminel, looser à qui finalement tout réussi parce-qu’il faut bien une happy-end alors que la réalité est bien loin de ça, etc.). Ces “progressistes” mettent juste un peu plus d’huile dans les rouages de la prophétie auto-réalisatrice, c’est consternant. Mais ils sont heureux : y a + de Noirs à la télé (mais quantité =/= qualité hein).
Le SJW : l’art de se tirer dans le pied.


#7

Bel exemple du fait qu’internet permet aussi aux tristes sires dans ton genre d’évacuer leurs frustrations de kevin. Il y a toujours des contreparties négatives pour chaque innovation technologique majeure je suppose…

Sinon comment on appelle une pleureuse qui s’émeut des réactions des autres? Une chouineuse?


#8

Tu fais fausse route : moi je ne fais que rigoler du spectacle pathétique des petits réacs apeurés par le monde moderne.

Et qu’est ce que je me marre !