Commentaires : Pennyworth sur Amazon Prime : avait-on besoin d’une série sur le majordome de Batman ?

critique
svod
Séries TV
dc-comics
amazon-prime
dc
Tags: #<Tag:0x00007f3d3182b9f8> #<Tag:0x00007f3d3182b4d0> #<Tag:0x00007f3d3182acd8> #<Tag:0x00007f3d3182aa58> #<Tag:0x00007f3d3182a530> #<Tag:0x00007f3d3182a260>

#1

Titans, Batwoman, Stargirl, Canaries… L’univers sombre et fascinant de DC Comics trouve de plus en plus sa place à l’écran dans un océan de nouvelles séries. Là où une nouvelle production comme Batwoman, la première super-héroïne ouvertement lesbienne sur le petit écran, sert à quelque chose, l’annonce par Epix d’un prequel dédié à Alfred Pennyworth avait de quoi laisser dubitatif. Pourtant, il faut avouer que la série est une bonne surprise. En France, elle est disponible sur Amazon Prime Video….

Par Marcus Dupont-Besnard
Revenir à l’article


#2

Commencer agent secret et finir majordome, c’est pas le rêve quant même…


#3

A vrai dire, le passé d’Alfred Pennyworth est très, très flou déjà dans les comics. Il est plusieurs fois mentionné à mots plus ou moins couverts qu’il a effectivement travaillé pour la Couronne en tant qu’agent de terrain, probablement pour le MI6 (ou le MI5, il y a des incohérences à ce sujet). Il n’est pas généralement associé aux SAS.

Il est aussi indiqué qu’il a été acteur de théâtre en son temps. Sa carrière thespienne lui aprobablement servi de couverture pour approcher la haute société et justifier des voyages fréquents.

Sa position de majordome semble, comme dans la série, découler d’un héritage familial accepté sur le tard, après la fin de sa première carrière. Ce ne serait pas incohérent… les Wayne étaient l’une des Cinq Familles de Gotham (rien à voir avec les deux rigolos de la série). Le docteur Thomas Wayne et sa Martha avaient un seul fils, dans une ville pourrie jusqu’au trognon. Un majordome/chauffeur capable de détecter une menace potentielle et d’exfiltrer le petit Bruce et sa maman en l’absence du papounet était un bon choix. On pourrait bien sûr faire remarquer que ce n’était pas la peine d’avoir James Bond comme valet si c’était pour batifoler dans Crime Alley derrière the Monarch et se faire fumer bêtement par un minable come Joe Chill…
On notera par ailleurs que très souvent, un Bruce adulte, cagoule en lambeaux et côtes brisées, a eu besoin des aptitudes d’Alfred qui se démerde bien comme médic de combat. C’est d’ailleurs devenu encore plus vrai après que Batman ait banni sa toubib principale, Thomkins, de Gotham après la mort (retconnée plus tard) de Stephanie Brown/Spoiler.

Alfred, c’est un couteau suisse, en beaucoup plus british.


#4

Oui

Et on vois la neutralité journalistique dans ce titre