Commentaires : On vivrait dans une bulle : une théorie surprenante tente de résoudre un dilemme sur l'Univers

espace
physique
Etude
Tags: #<Tag:0x00007f3d29e0f430> #<Tag:0x00007f3d29e0f2f0> #<Tag:0x00007f3d29e0f1b0>

#1

Nous vivrions dans une « bulle intergalactique géante » : voici l’hypothèse proposée par Lucas Lombriser, professeur de physique théorique à l’université de Genève, dans la revue Physics Letters B (au sein d’un numéro à paraître le 10 avril 2020). Cette théorie est une nouvelle tentative pour expliquer pourquoi les scientifiques obtiennent des mesures incompatibles de la vitesse de l’expansion de l’Univers. L’Univers est en expansion : lorsqu’on l’observe, les galaxies donnent l’impression de s’éloigner. En réalité, elles ne s’éloignent pas les unes des….

Par Nelly Lesage
Revenir à l’article


#2

Votre citation


#3

Oui mais… Si l’Univers est une sorte de bulle…
Alors il y a “dans” la bulle et “en dehors” de la bulle…
Et par définition… Ce qui serait donc “en dehors” ferait aussi parti de l’Univers… ^^


#4

sauf que le “en dehors” n’est pas définie ni meme imaginé …c’est dire le néant ou nous sommes !!
imaginez le “en dehors” de cette bulle en une matière solide,gazeux ,liquide ou un vide absolu …
l’infiniment petit doit bien avoir des indices à nous donner ?
la dualité ,les opposés ,le plus et moins constant doit bien l’être à ces niveaux ?


#5

L’hypothèse d’une bulle galactique n’est pas surprenante. Elle est plus séduisante que celle de la matière ou l’énergie noire car, elle tient compte de la densité de matière. La constante Ho ne mesure pas comme on le pense souvent le taux d’expansion spatiale de l’univers mais plutôt le taux de recession de l’énergie ou de la matière dans l’univers au cours du temps. C’est pourquoi cette constante qui n’en est pas une est differente selon la methode utilisée pour la déterminer. On démontre que.
Ho(t),=-1/E.dE/dt
E est l’énergie.


#6

On vivrait plutôt au sol de la terre avec une idée et des choses avec quoi la concrétiser.


#7

L’axiome selon lequel le temps s’ecoulerait du passé vers l’avenir n’a absolument aucun sens dans le “système univers”, incommensurable à l’échelle humaine et qui ne peut etre appréhendé que d’une manière tronquée par la condition humaine.
Il est stupéfiant de constater que, parvenu au stade d’évolution supérieur ou il prétend se trouver, l’etre humain, strictement dépendant de sa condition humaine, elle même strictement limitée en toute chose, continue de penser le monde qui l’entoure à l’aune de ses seules facultés d’appréhension. Ce qui pourrait etre vrai sur le système terre ou solaire à l’echelle humaine ne l’est plus dans un autre système soumis à des contraintes et des lois différentes au sein duquel il n’y aurait précisément aucune place pour l’introduction de la condition humaine.
En dautres termes, la notion de temps, telle qu’elle est conçue et percue par la condition humaine n’existe pas plus à l’echelle de l’univers qu’il existerait un sens Universel auquel l’écoulement du temps serait soumis.
En d’autres termes encore, le temps n’existe pas, il est une pure création du genre humain soumis aux seules lois qui régissent la condition humaine.
Par conséquent, le simple fait de vouloir mesurer la vitesse de l’expension de l’univers en intégrant un facteur temps concu et percu par l’esprit humain constitue une erreur fondamentale qui entraîne une cascade d’autres erreurs qui elles mêmes “faussent les calculs”.
Pour conclure simplement d’un point de vue purement scientifique, plus particulièrement du point de vue de la physique des astres, l’homme n’est pas la mesure de toute chose. Son référentiel de base est donc erroné et toute hypothèse fondée sur ce référentiel est fausse par extension.
L’homme n’est rien à l’échelle de l’univers car il n’est constitué à 100% de matière dans un univers constitué a 95% d’énergie.
Pour comprendre l’univers, l’homme devra dépasser le stade de la matière qui le compose.


#8

Cher Raphael
Je suis d’accord avec vous sur le fait que, l’homme n’est rien par rapport à un univers constitué à 95% d’énergie. Par contre je vous dirais que, le temps n’est pas une illusion la preuve. Vous êtes bien obligé d’attendre que votre laitue mûrisse avant de la manger n’est ce pas?