Commentaires : On a testé l’Impossible Pork, le porc sans cochon d’Impossible Foods

nourriture
ces
foodtech
ces-2020
impossible-foods
Tags: #<Tag:0x00007f9209542318> #<Tag:0x00007f92095421d8> #<Tag:0x00007f9209542098> #<Tag:0x00007f9209541f58> #<Tag:0x00007f9209541e18>

#1

Disons-le d’emblée, le résultat impressionne moins qu’avec le faux bœuf de l’entreprise. En partie parce que l’effet de surprise est passé, mais aussi parce que le porc haché, il faut le reconnaître, a tendance à prendre la saveur de ce avec quoi il est apprêté. Chose certaine, si le test avait été fait à l’aveugle, on aurait systématiquement été confondus. Que ce soit dans des raviolis, dans des boulettes, dans des sandwichs vietnamiens, dans un plat de nouilles ou dans….

Par Maxime Johnson
Revenir à l’article


#2

C’est bizarre comme Numerama, par idéologique, oublie de préciser les énormes critiques à ces produits :
-la différence entre protéines dans l aliment et celles conservés dans le corps (qui est bien plus importante dans la viande)
Le fait que c’est un produit ultra transformé et on sait que les produits de ce genre la favorise le cancer
Leur production à base importante de soja qui vient du bout du monde, cause de déforestation, de pollution du au transport…

Bref manger cette saloperie de synthèse VS une bonne locale est une hérésie, à la fois culinaire, écologique et pour la santé.

Mais pour ça il faudra enlever vos œillères pro végan à la con et se baser sur le mot tabou: la science. Je sais, ça fait peur comme ça !


#3
  • Ta viande t’apporte également bien plus de lipide et de graisse.
  • Produit ultra transformé, tu connais la composition de la préparation? Les galettes et pavés de blé, oignons et de seitan par exemple sont bien meilleures pour la santé que n’importe quelle pièce de viande et apportent, protéine, fer et fibre en quantité suffisante.
  • Tu omets volontairement dans ton équation, l’éthique, le respect du vivant, manger des êtres vivants et sensibles à lui seul est un argument suffisamment impactant pour se rendre compte de cette évidence. chaque année on torture et tue environ 150 milliards d’animaux uniquement pour la consommation.
  • Manger de la viande ou poisson régulièrement c’est 13 à 14% de chance supplémentaire de développer un cancer c’est un fait, c’est prouvé et mesuré. Vas voir les rapports de l’OMS si tu en doute encore.
  • La composition à base de Soja à destination direct des êtres humains est et resterait ridicule en quantité face à la quantité nécessaire pour produire de la viande, pour rappel c’est 5 à 15 calories de céréales pour produire 1 calorie de viande. Ta tentative de faire culpabiliser ceux qui mangent du soja tombe lamentablement à l’eau, car le soja nécessaire pour ta viande c’est celui ci qui est responsable des déforestations au Brésil notamment car le soja importé en France provient majorité de la bas (J’espère donc que tu es en phase avec cela et que tu ne t’es pas senti touché des incendies qui ravagent toujours l’Amazonie) . Si tout le monde mangeait végétal il y aurait non seulement assez d’espace cultivé pour nourrir tout le monde mais on pourrait en plus redonner des espaces de vie aux animaux qu’ils avaient été privé pour l’humain. Pour rappel la perte des espaces de vie c’est la première cause de l’extinction des animaux et non le changement climatique uniquement.

Pour finir je dirais que ce produit c’est même pas commercialisé et prendre possiblement un mauvais produit pour le confronter à de la viande pour déduire que manger des animaux c’est mieux c’est ridicule car les produits existants actuellement en alternative à la viande que l’on peu acheter actuellement son bien meilleurs.

Bref, désolé de te contredire par des faits scientifiques que tu conseille pourtant de prendre en compte :wink:


#4

La science te montre justement que l’élevage, intensive, extensive ou local n’est pas soutenable.


#5

Tant qu’à parler éthique, ça pose aucun probleme à numérama de colporter au mieux de l’idiotie, ou pire de l’arnaque à grande échelle ?

La “viande vegan”, par définition ça n’existe pas, tout comme le “porc sans cochon” ou le “faux porc”. La viande est forcement animale.

En vendre, est une tromperie, bien pire que de foutre de du cheval à la place du bœuf dans des lasagnes, car les produits sont même pas de la viande, purement “artificiel”, et en plus avec des OGM…

D’ailleurs je sais ce qui est plus crétin dans l’histoire: Parler de viande vegan, ou vouloir à tout prix avoir ce qui ressemble à de la viande tout en voulant ne pas en manger.


#6

Les commentaires sont d’une naïveté ! Impossible Foods n’obtient pas des financements pour sauver la planète ou répondre à la demande des vegan. Impossible Foods obtient des financements parce que dans 20 ans, plus aucun américain de la classe moyenne n’aura les moyens de se payer de la viande et que par conséquent le marché des viandes de synthèse a un avenir économique florissant. C’est tout.


#7

C’est même “pire” que ça: Peu importe l’évolution économique, un des but, c’est d’industrialiser de la bouffe, le moins chère possible, peu importe la qualité / santé (se débarrasser de toute l’étape des éleveurs, des animaux avec leurs contraintes qui font chier les chiffres de la compta, pour la remplacer par une “tambouille industrielle”,c’est génial, ça supprime plein “d’emmerdes”)

Par contre, si ça se développe, en effet, seul les plus aisés pourront avoir accès de la nourriture “saine” (les prix de la nourriture “bio”, la vraie, celle avec des animaux, va monter), et la plupart des gens auront les merdes avec du gras / des protéines recomposés artificiels qui vient d’un labo, dans les proportions les plus rentables pour le vendeurs peu importe l’impact sur la santé…


#8

La résistance psychologique en ce qui concerne la viande est énorme. Sans la contrainte économique, les viandes de synthèse resteraient un marché de niche. Si autant d’entreprises font aujourd’hui le pari de la viande de synthèse c’est que les données macroéconomiques sur lesquelles elles s’appuient rendent vraisemblable un abandon contraint de la viande naturelle par le consommateur.

Une bonne start-up n’essaie pas de modifier le marché par elle-même, elle identifie les opportunités à saisir…


#9

Et c’est la que l’argument “marketing” à neuneus fait son entrer: En faite, c’est écolo-vegan propre (alors que c’est l’inverse, c’est on ne peut plus “merdique” et industrielle comme bouffe, paye ta malbouffe, vendue comme “progrès”). La nourriture “saine”, c’est mal, bouh, faut manger notre merde à nous, c’est de la merde à la javelle ISO 9001, c’est bon pour la santé ^^


#10

On voit enfin qui se cache derrière le véganisme : l’industrie de la malbouffe.


#11

Ah bah c’est certain que ça aide : ça permet d’intéresser les médias, de donner bonne conscience au consommateur et surtout bonne conscience aux investisseurs. Mais c’est clairement du vent. En soit, le consommateur qui veut manger plus sain il a une infinité de produits beaucoup plus simples et plus locaux à sa portée… Et pour moins cher en plus.


#12

Est-ce qu’on peut vraiment dire qu’elle se cache ? Burger King est le plus gros client d’Impossible foods et ils le clament haut et fort…


#13

Il se cache pas niveau présence, au contraire, via le marketing (pour pas dire de la tromperie crasse au niveau utilisateur…), ils vendent ça comme quelque chose de “positif”

C’est comme la bouffe recomposée, dans laquelle on rajoute x produits pas top, mais qui permet de mettre un beau -25% de sel, ou “light sans sucre” (mais en faite encore pire avec les autres produits pour le remplacer…), mais à un niveau tout autre, qui pourrait relever à terme d’un scandale sanitaire énorme…

Donner de la viande à manger aux herbivores, ça a des résultats pas très jolis. Et y’en a qui applaudissent des 2 bras pour que des humains bouffent ce genre de merdes…


#14

tout ça ne vaut pas une bonne assiette de fraises tagada garnies de bonbons acidulés !

mais du coup ils font du porc halal non ?


#15

C’est tellement plus sain de manger de la viande.


#16

Je n’ai pas compris “Donner de la viande à manger aux herbivores, ça a des résultats pas très jolis.”.
Tu peux préciser ?


#17

arretez ces slogans débiles… vous tuez des fourmis quand vous marchez dans l’herbe, vous tuez des abeilles qui s’écrasent sur votre voiture, vous tuez des milliards de bactéries quand vous nettoyez vos WC…

vous ne respectez pas du tout le vivant.


#18

encore moins la culture du soja pour la remplacer, n’est soutenable.


#19

Purée si on commence à citer des études de y’a 25 ans, ça prouve bien le niveau.

Le problème c est quand on mange trop de viande… Mais comme tout. Boire de l’eau, c’est vital, boire 5litres par jour, c’est dangereux.

Globalement il faut se battre contre la merde comme impossible food… Tu veux pas bouffer de viande, pas de souci, prends des œufs, du poissons, des legumes… Bref plein de choses mais pas un produit ultra transformés, sûrement bourrés d ogm et qui a participes à la déforestation, traversé la moitié de la planète, et qui est bourrés d additif chimique


#20

Ce qui est affligeant, c’est que nous nous allons dans le mur. L’élevage est une des causes principales des émissions de GES. Sa disparition est une solution pour stocker des quantités massives de carbone dans le sol. Ces deux points sont indiscutables : très bien documentés scientifiquement.

Tu parles de manger du poisson ? Des oeufs ? Tu penses que cela passe pour 7 millards d’invidu ce regime alimentaire ?
Tu penses que ton poisson et tes oeufs sont fait comment ? Tes poules mangent du soja :slight_smile: Les stocks de poissons ne sont pas en très grande forme, la pisciculture est un gaspillage de ressource (et le saumon d’elevage mange aussi du soja, c’est ballot).

Comme le consommateur (et comme toi mais je m’avance peut être) ne veut pas lacher son verre de lait et son steak haché pour manger des légumineuses toute solution de remplacement est bonne à prendre. Ne t’inquiéte pas sa santé, cela ne va pas être pire pour lui. Par contre le rechauffement climatique, il le sent passer et tu peux me croire, cela va être pire pour sa santé qu’une galette industrielle de soja.

L’essentiel est d’anéantir l’élevage - pas les éleveurs - au plus vite pour baisser les emmissions de GES, les surfaces cultivés et stocker du carbone dans le sol. Tu raisonnes comme si on n’avait encore le choix de manger de la viande, de faire 40 km en voiture par jour et qu’il était encore acceptable de prendre l’avion. Le retour à la réalité va être douleureux.

Sinon concernant l’étude, justement elle date de 25 ans, depuis la consommation à augmenté. Ils ne suivent donc pas tes conseils santé :frowning: