Commentaires : « Ne fais confiance à personne » : on s’est inscrits sur les réseaux sociaux du dark web

Tor
Social
arnaque
réseaux-sociaux
dark
Tags: #<Tag:0x00007f3d36367db8> #<Tag:0x00007f3d36367c78> #<Tag:0x00007f3d36367b38> #<Tag:0x00007f3d363679f8> #<Tag:0x00007f3d363678b8>

#1

«  Salut je suis nouveau ici ! Quelle est la première chose que je dois savoir ? – Ne fais confiance à personne.  » Première publication et sa réponse. Le ton est déjà donné. Malgré sa ressemblance évidente avec Facebook, Connect n’est définitivement pas un réseau social comme les autres. Pourtant, pour quiconque s’est déjà inscrit sur un réseau social ces dix dernières années, les premiers clics sur la plateforme ne sont pas dépaysants. Déterminer ses identifiants, choisir sa photo de profil, rejoindre des….

Par Florian Gallant
Revenir à l’article


#2

Ne fais confiance à personne.

C’est aussi ce qu’on m’a dit quand je débutais sur sur le web et les groupes.

Au delà des clichés, il faut dire ce qui est, si on veut être noyé dans la masse, le dark web n’est pas forcément le meilleur plan.

c’est-à-dire des hackers ayant fait le choix de suivre une éthique pour améliorer la sécurité informatique

Vos white hat là, qui me dit ce qu’ils ont fait dans le passé ? Leurs déclarations ?
On peut pas annoncer en début “Ne fais pas confiance à personne” et après reciter des propos obtenus.

« Non, pas vraiment. »

Au contraire. Une partie significative se casserait la gueule mais se relèverait.

Si l’on a peur des géants du web

Tout géant a ses faiblesses qu’il faut savoir exploiter à son escient.


#3

ne fais confiance à personne… mais fais confiance à Onion… mort de rire


#4

Bien construit et passionnant. Bravo Me Florian


#5

Super article, merci


#6

Bel article, merci pour le travail.
" Ne fais confiance à personne" est valable aussi dans la vie “réelle”…


#7

Et bien je ne comprends pas vraiment le souci : je suis sur facebook, et je n’ai qu’un seul ami dessus, et ça ne me pose aucun problème : déjà car ca m’évite de passer trop de temps sur facebook, ensuite parce que je ne l’utilise pas pour des raisons superficielles comme les autres personnes : exister. Non je l’utilise uniquement pour maintenir un contact avec cette personne que j’apprécie. Sur mon mur je ne pose pas de choses “'industrielles” comme des citations larmoyantes ou stéréotypées, mais des choses qui me parlent vraiment : musique classique, images de nature etc, et que les gens aiment ou pas, cela m’importe peu. JE poste de toute façon rarement, car facebook n’est pas une obligation pour moi pour exister, mais un choix.
Et c’est ce que les relations devraient être : un choix et non pas une nécessité de ne pas être seul…
Alors je suis comme ce “ryan”, je n’ai jamais eu trop d’amis etc, et actuellement je n’ai pas d’amis dans la vie réelle, donc pas de vie sociale.
Mais 'ai envie de dire : n’attendez pas les autres pour vous faire une vie, sociale ou pas. Je sors quand je veux, et pour aller où je veux, et je n’ai besoin de personne pour ça. ON peut être seul mais ne pas se sentir seul, là est toute la différence.
Ensuite : développez vos passions, votre être intérieur, car cest ainsi que vous deviendrez vous-même, ce ne sont pas les autres qui vous construisent, sinon vous dépendrez d’eux pour exister et vous donner une identité.
LE confinement ne m’a pas du tout dérangé, ni rien changé à ma vie : je ne sors pas beaucoup de toute façon, et en plus comme j’ia la chance d’avoir développé mes passions pour l’écriture, le dessin, et que j’aime ausis simplement etre au calme, en écoutant des sons relaxants, des sons de nature ou du violoncelle, j’ai simplement continué à vivre de cette façon.
Le souci c’est que les gens veulent “passer le temps”, au lieu d’een faire un temps pour eux-même, donc ils utilisent des artifices comme les relations ave cles autres, dont certains dépendent, pour ne pas être seul, pour fuir une solitude qui en réalité leur serait profitable pour se découvrir eux meme.
C’est l’expérience de la vie que j’ai fait moi meme. j’ai réussi à devenir qui je suis vraiment en m’éloignant des gens, de la normalité, du sociétale, et pour retrouver sur mon chemin, parfois des gens qui me correspondaient beaucoup plus, car je savais moi meme qui j’étais.
Mais je n’attendais pas d’eux qu’ils soient là pour me faire exister : toutes les années j’ai perdu ces gens là par poignée, pour me retrouver seule à la fin, et aujourhd’ui juste un seul ami.
Mais finalement cela m’arrange grandement : car j’ai tout le temps du monde de mieux le connaitre et j’ai encore plus de temps pour moi (car c’est très précieux pour moi, et j’ai un caractère indépendant)
Le confinement m’a agacé dans le fait de voir les gens se stresser et courir après les relations sociales, comme s’ils n’étaient pas capables de pourvoir à leur propres besoins.
Cest bvraiment triste quand je lis le texte de ryan “tout le monde avaitr des centaines d’amis” (je doute sincèremetn que l’on parle à 100 amis, mais on parle plutot à une dizaine en réalité dans le lot, ca n’est que superficiel et de la frime), "et moi à peine une quizaine " (et alors? l’amitié est elle un concours, donner l’illusion d’une fausse popularité?), et etre inexistant…Ce n’est pas du tout la faute des autres…
C’est à soit de se rendre existant : non pas pour se montrer aux autres, mais pour s’apprécier soi-même et JUSTEMENT ne pas dépendre des autres pour exister.
Lorsque j’écris,d essine, me relaxe, les autres, le monde n’a plus d’importance, car je n’ai besoin de personne pour m’apporter tout ça.
C’est ma force et ca m’évite de dépendre du net, des gens, pour me sentir bien…Or les gens cherchent leur propre bonheur à travers des choses extérieures au lieu de se compléter eux meme.

POur les scammers, honnetement avec un peu de jugeotte il n’est pas difficile de les repérer : sur facebook par exemple, j’ai déjà eu des contacts avec des hommes mais en sachant dès le début qu’ils étaient des escrocs, et ca m’amusait de les voir me dire des énormités pour faire passer leur histoire, comme de me dire que par hasard ils allaient en cote d’ivoire ddans deux jours, que par hasard, ils étiaent fous amoureux de moi au bout de 3 min de discussion etq’uils me trouvaient très intelligentes etc…
Et que comme par hasard, ils perdaient leur portefeuille en cote d’ivoire.
Dès que de l’argent entre en compte dans une relation virtuelle qui est toute récente (ou meme qui dure depuis des mois), il faut se méfier, et se dire qu’une personne qui a des réels soucis d’argent devrait plutot faire appel à sa famille, et amis réels, voir demander de l’aide à sa banque ou asssistance sociale…Bref des choses évidentes pour moi…


#8

Il y a deux problèmes de base sur les réseaux sociaux.

  • Pourquoi ces gens que je ne connais pas me parlent ?
  • Pourquoi s’imaginent-ils que je vais les écouter ?