Commentaires : Même Tesla s'est fait avoir par du minage indésirable de crypto-monnaie

cloud
Amazon
Cloud Computing
Tesla
blockchain
cryptomonnaie
Tags: #<Tag:0x00007f920bfabb40> #<Tag:0x00007f920bfab9b0> #<Tag:0x00007f920bfab870> #<Tag:0x00007f920bfab730> #<Tag:0x00007f920bfab5f0> #<Tag:0x00007f920bfab488>

#1

Même une entreprise habituée aux prouesses technologiques comme Tesla n’est pas immunisée contre le piratage informatique. Le constructeur automobile américain, qui travaille d’arrache-pied pour mettre au point une voiture entièrement autonome, a ainsi constaté par le passé que ses automobiles, comme la Model S et la Model X, étaient vulnérables à certaines attaques. Cependant, ces piratages « sous contrôle », parce qu’ils sont réalisés par des experts en sécurité informatique sont une bonne nouvelle. Ils permettent à Tesla de savoir où sont…. Publié sur https://www.numerama.com/tech/331117-meme-tesla-sest-fait-avoir-par-du-minage-indesirable-de-crypto-monnaie-a-cause-dune-bete-negligence.html par Julien Lausson


#2

Vive la relecture !


#3

C’est cool, ta voiture mine pendant qu’elle t’attend sur le parking.


#4

Je crois que je me suis pris les pieds dans le tapis au moment de déplacer une phrase et ça avait échappé à ma vigilance ; c’est vu et retiré. Merci !


#5

Quelqu’un connait-il le ratio entre le coût de production actuel d’un BC (donc fondé sur le temps + énergie) par rapport à sa valeur nominale (fondée, elle, sur le marché spéculatif) ?


#6

Au vu, justement, de la volatilité du marché (aujourd’hui tu gagnes 20% en plus, le lendemain t’en perds 40), le ratio n’est pas tellement calculable. Dans tous les cas, ça te coûtera toujours quelque chose de « produire » la crypto-monnaie, et ça te coûte quelque chose de palpable, de vrai : ta facture d’électricité. Et elle existe parce-qu’elle est le résultat d’un véritable service, créé et maintenu par le travail que des gens ont réellement produit pour que tu bénéficies de l’électricité (c’est aussi pour ça qu’on peut échanger de l’électricité : si tu en produis trop, tu peux la revendre). Or la spéculation, ce n’est que du vent : aujourd’hui si le cours est aussi haut, ce n’est pas parce-que la crypto rend un service réel (en fait, les entreprises la prenant comme moyen de paiement sont une infime minorité), c’est simplement parce-que des gens à un instant t rapatrient leurs économies sur elle. Le jour où les gens retireront, la crypto-monnaie n’aura absolument rien produit d’autre que de la pauvreté pour ses investisseurs. Dans ce cas, pas besoin de connaitre un ratio qui, par définition, est fluctuant à toutes les minutes de la journée : utiliser de véritables ressources énergétiques dans la production de vide, c’est forcément en ta défaveur…


#7

Merci, c’est exactement ce que je voulais lire, et on est bien d’accord.

Personne de sensé ne va donc miner sur ces propres ressources, et, en conséquence, le minage du BC sera toujours du vol : il serait temps d’arrêter cette connerie.

L’objectif de départ pour la cryptomonnaie était louable mais, l’humain étant ce qu’il est, c’est un mécanisme devenu complétement abbérant : utilisation pour des marchés illégaux, spéculation à outrance, etc…


#8

Le BC n’est “rentable” que si c’est les autres qui minent pour toi, ou alors avec des fermes / très gros collectifs, qui vont passer en priorité par leur puissance de calculs couplé avec une hausse vertigineuse (ce qui par nature ne peut pas continuer, c’est du spéculatif pur)

Typiquement, le gars qui laisse tourner son PC à faire du bitcoin, ça va lui couter plus cher en électricité / amortissement matériel que ça va lui rapporter de BC.


#9

Dans l’absolu, tu peux toujours planter des ptites éoliennes dans ton jardin et utiliser l’électricité qu’elles produisent pour miner, dans ce cas-là t’es auto-suffisant (je dis au pif, ça se trouve c’est même pas possible). Mais :

  1. Franchement, y a pas autre chose à faire de ces ressources ? Genre en faire profiter les 2-3 maisons à côté ?
  2. Quand bien même, les crypto-monnaies minées sont sujettes à des cours et ne sont en rien représentatives d’un quelconque rapport de production (du style énergie produite + investissements et maintenance du moyen produisant l’électricité). Quand j’entends qu’un Bitcoin vaut 15.000$, mais… au nom de quoi ? Et le lendemain, paf : il en vaut 4.000.

Ce n’est ni plus ni moins qu’un énième produit financier comme il en existe aujourd’hui et depuis des décennies et qui ne profite pas à l’économie réelle. C’est un fond spéculatif, point barre, sauf qu’il n’est pas régulé et ne peut pas l’être, sauf à l’interdire complètement dans une zone géographique ou économique donnée. Et en plus, au moins aussi voire plus polluant que la création monétaire actuelle…

Ça me désole un peu, parce-qu’au tout début, quand on en parlait avec des potes, on était vraiment enthousiasmé par le côté décentralisé, et tout et tout. Mais dès qu’on parle finance et monnaie, y a toujours des ptits malins qui trouvent le moyen de dévoyer le truc pour s’approprier leur part du gâteau et foutre le projet à sac. Je pense qu’on aurait tort de renoncer définitvement aux crypto-monnaies juste parce-qu’elles s’appellent crypto-monnaies (je dirais qu’à partir du moment on aura inventé un dispositif qui ne permette plus la spéculation et qui ne bouffe pas autant de ressources, ce sera déjà un grand pas). Mais tant qu’on restera dans ces schemas de Ponzi, y aura pas grand chose à en attendre.


#10

Les gens ne minent plus du BC, ils minent des monnaies alternatives plus faciles à miner, attendent qu’elles prennent un peu de valeur et échangent en BTC ou $$.


#11

Il n’empêche que ces personnes utilisent des ressources juste pour spéculer. Alternatives ou pas, ça reste la même chose…