Commentaires : Libra : tout ce qu'il faut savoir sur la future cryptomonnaie propulsée par Facebook, Iliad, PayPal, Uber

Facebook
blockchain
crypto-monnaie
libra
Tags: #<Tag:0x00007f9210bd1768> #<Tag:0x00007f9210bd1628> #<Tag:0x00007f9210bd12b8> #<Tag:0x00007f9210bd10d8>

#1

Qui ?Comment s’appellera-t-elle ? Le nom définitif de la cryptomonnaie imaginée par Facebook et ses partenaires fondateurs est enfin connu : il s’agira de la Libra. En interne, elle était surnommée un peu pompeusement « GlobalCoin », rapportait la BBC. Il y a des années de cela, Facebook s’était déjà essayé à une monnaie virtuelle, avant de jeter l’éponge en 2012. Son nom était alors : Facebook Credits. Quand ?Quand sera-t-elle lancée ? Un site a été lancé pour présenter le projet associatif derrière Libra : Libra.org.….

Par Julien Lausson
Revenir à l’article


#2

Et voilà, il fallait s’y attendre, les multinationales s’intéressent aux cryptos monnaies et mettent en place la leur qui est centralisée et contrôlée.
Nous revoilà à l’ère du féodalisme où les seigneurs battaient leurs monnaies.
On va nous dire que c’est pratique, que c’est sécurisé, mais au final ce sont les chaînes ultimes de notre asservissement à ces groupes.
Une crypto monnaie n’est intéressante pour le peuple seulement si elle est décentralisée et avec un code source libre.


#3

Elle est décentralisée et open source.


#4

C’est intéressant parce que soutenue par une grosse boite. Mais le jour où ils se feront hacker se sera une grosse cata (on connait leur niveau de sécurisation des données personnelles)…


#5

@altab1
Pour opérer un nœud, une entité doit investir au moins 10 millions de dollars dans le réseau en achetant des Libra Investment Tokens.
Ce n’est pas vraiment ce que j’appelle décentralisé…
Les noeuds d’une blockchain sont cruciaux pour garantir son intégrité. Le fait que ce soit contrôlé ne m’inspire pas confiance personnellement.


#6

Et une de plus!

Bande d’enculés!


#7

20 grosses boîtes + ONG, a vrai dire. Une première version de cet article confondait Libra (la crypto) et Calibra (intégration de FB de Libra).


#8

La question à se poser ce n’est pas le nombres de “grosses” boites qui soutiennent le projet, mais plutôt comment est géré la blockchain.
De ce qui est dit il faut payer son ticket d’entrée pour avoir son noeud. Cela signifie que les noeuds sont gérés par une entité qui a le pouvoir d’en créer (et d’en supprimer ?).
Où les noeuds sont-ils stockés ? Dans le même datacenter ?


#9

Nope : les nœuds sont décentralisés. Les partenaires peuvent les opérer où bon leur semble, dans les conditions qu’ils veulent (d’après un cahier des charges technique à respecter)

https://libra.org/en-US/becoming-founding-member/#member_evaluation_criteria


#10

d’accord, merci.
C’est déjà un peu mieux que ce que je pensais.


#11

Super la NSA et Trump vont encore plus fliquer ce qu’on achète.


#12

LOL, rien compris celle-là! :rofl: :rofl: :rofl: :rofl: :rofl: :rofl: :rofl: :rofl: :rofl: