Commentaires : Libra : comment Facebook et ses partenaires comptent éviter une volatilité « à la Bitcoin »

Facebook
Uber
Spotify
blockchain
crypto-monnaie
libra
Tags: #<Tag:0x00007f920bed3808> #<Tag:0x00007f920bed36a0> #<Tag:0x00007f920bed3240> #<Tag:0x00007f920bed3088> #<Tag:0x00007f920bed2f20> #<Tag:0x00007f920bed2d68>

#1

Quand on écrit « cryptomonnaie », on pense malheureusement trop vite à la fluctuation, aux nombreuses arnaques et à la volatilité des cours des principales devises — bitcoin en tête. Toutes et tous ont encore à l’esprit la ruée vers l’or spéculative de 2017 et l’effondrement qui a suivi. Alors quand on voit une cryptomonnaie propulsée par Facebook, Visa, Mastercard, Uber, Spotify, Iliad et d’autres noms de la finance, de la tech et des associations mondiales, on se pose une question légitime :….

Par Julien Cadot
Revenir à l’article


#2

S’il reste stable car indexé au système monétaire actuel, quel est l’intérêt de l’utiliser ?
Il y a toujours une dépendance au réseau (ce que la monnaie légale n’a pas), des opérateurs qui vont prendre leur dime (sans possibilité de contrôle/négo, contrairement à la monnaie), réservée à une élite (ceux qui “font tourner les noeuds”: ça c’est le pire), pas de possibilité de création pour le pékin moyen…

Bref, c’est une cryptomonnaie au même titre que les euros ou dollars sur votre compte en banque, en plus compliqué et moins libre.


#3

L’intérêt principale, c’est qu’il y aura des frais de transaction très très faible et négligeable, même pour les changements de devise. Ce n’est pas l’utilisateur qui sera premier adopteur, mais les marchands.

Si un supermarché se met à accepter cette devise, il pourra éventuellement le rendre au client via des promotions ou offres parce qu’il n’a pas besoin de payer 3% en frais banquaire.


#4

L’intérêt c’est que :

  • C’est plus rapide qu’un virement
  • Monnaie unique mondiale, donc pas de frais de change
  • Cours de la monnaie non dépendant de la monnaie de ton pays. C’est un énorme avantage pour les citoyens d’un pays qui subissent une grosse inflation
  • Donc absolument pas réservée à une élite car justement très simple d’accès
  • Pas besoin de compte bancaire (plus d’un milliard de gens sans banque). Simplification de la numérisation de ses sous pour les particulier donc. Pareil ici je ne parle pas des français

Je n’ai pas compris le : pas de possibilité de création pour le pékin moyen ? Il y a quoi à créer ?
Le projet est open source, donc go contribuer ?

C’est donc une cryptomonnaie au même titre que les euros ou dollar effectivement, mais en plus simple et plus libre justement…

Bon là je n’ai cité que les avantages, il y a bien sur des points négatifs.

Mais clairement un stablecoin a de gros intérêt, et là je ne vois pas comment le tether (USDT) va survivre.


#5

Il parle des noeuds de la blockchain.
Dans cette blockchain le nombre de noeuds est limité à 100 et pour en avoir un il faut remplir plusieurs conditions, dont celui de payer plus de 10 millions de dollars.
Ces noeuds seront donc attribués en effet à une élite qui bénéficiera des “frais” de transactions.


#6

Et c’est bon pour la planète ? les serveurs sont refroidis comment ?


#7

3% de frais bancaire, quand bien même ce serait le cas (ce n’est pas le cas), si demain un commerçant trouve une solution à 1%, tu crois réellement qu’il va baisser le prix de ses produits de 2% pour que toi tu en bénéficies? Tu rêves.

Aujourd’hui, il y a pluralité des acteurs à tous les niveaux, si bien que si un acteur se met à faire le maquereau, les commerçants peuvent aller voir ailleurs. Que va-t-il se passer quand, après 5 ans où libra a proposé un système à 0% de frais (j’en doute), les 100 maîtres décident de monter les frais, progressivement à 1%, puis 2, puis 3? Quand le système actuel s’est complètement cassé car obsolète, et sans autres acteurs, beh… t’es mort, tu subis.


#8

Une transaction bitcoin type blockchain, c’est très lent, bien plus qu’un virement. Dans l’article ils disent bien qu’ils seront content s’ils atteignent la moitié de la vitesse du système VISA.

Que tu vas payer à l’entrée. Comme pour ripple, tu économises sur les frais (car un seul acteur), mais ils ne sont pas nuls.

Si aujourd’hui tu veux acheter 1 libra, ça te coûtera 100 bolivar. Si demain tu veux acheter 1 libra, ça te coûtera 110 bolivar (le bolivar s’étant dévalué de 10% entre temps). Ce n’est donc pas accessible aux citoyens. Si tu veux acheter une orange avec, bon courage dans un pays sans électricité, ni internet.

Réservé aux élites, je parlais du club des 100 qui ont donné 10 M$ pour pouvoir faire tourner un noeud et donc voter sur l’évolution de la monnaie/ROI etc…, et pas de ceux qui l’utilisent.

Pour moi, le fait de devoir être connecté 24/7 pour payer, c’est un gros problème. C’est niet. Je ne tiens pas à laisser encore plus de traces que maintenant.

Au moins avec le bitcoin, tu pouvais avoir un intérêt économique à utiliser/faire fonctionner le système car tu gagnes de l’argent. Mais là… non je ne vois pas.


#9

C’est forcément moins énergivore que le système VISA ou SWIFT. Il faut seulement espérer qu’ils ne vont pas utiliser la même techno périmée que celle des bitcoin (blockchain avec proof of work), mais plutôt une techno récente (type ripple, iota type graphes orientés distribués) qui ne consomme pas autant pour fonctionner (des milliards de fois moins de ressources si je me souviens bien).


#10

Les commercants ils vont voir ailleurs et ils arrêtent d’accepter les frais visa et mastercard ? Je ne vois pas où est la “pluralité des acteurs”.
Libra proposera un système proche de 0%, et ils les acteurs se font de l’argent en placant le fiat sur des marchés financiers.

Transactions aren’t entirely free. They incur a tiny fraction of a cent fee to pay for “gas” that covers the cost of processing the transfer of funds similar to with Ethereum. (https://techcrunch.com/2019/06/18/facebook-libra/)

Libra sera une cryptomonnaie, les acteurs ne peuvent pas décider de changer les frais en claquant des doigts.


#11

On sort de la création monétaire pour le paiement électronique.


#12

Tu confonds paiement crédit (VISA) et virement. Un virement, c’est un délai légal de 48h. Certaines banques te crédite avant mais c’est virtuel et réservé aux clients ayant une bonne quote de confiance. En clair, dépendemment, du pays, de la banque, du payer, du bénéficiaire, tu vas voir ton virement immédiatement ou au bout de 48h. Mais même si tu le vois tout de suite, l’argent n’est là réellement qu’au bout de 48h.

Pareil pour les chèques dont le délai légal est de 7 jours. Certaines banques libèrent, pour certains clients, tout ou partie du chèque avant le délai légal. Mais c’est leur choix.

Côté Visa, le système est rapide parce que c’est un prêt. Le porteur de la carte est préapprouvé pour un prêt de x (en revolving ou non). Quand aucun découvert n’est autorisé, c’est la banque qui garantie la solvabilité auprès de Visa: en clair, sur le réseau visa, on ne vérifie pas que l’argent existe, on le crée. C’est un crédit.

Le réseau de validation de Libra ne semble pas permettre les transactions de crédit, mais seulement de débit donc, c’est nécessairement plus rapide.


#13

Remarques très pertinentes. Merci.
Du point de vue utilisateur, une transaction bitcoin est très lente à être approuvée (comparé à Visa), donc c’est “pénible” (même si, comme vous dites, ce n’est pas du tout la même chose). À voir si le même principe peut être réalisé en Libra.