Commentaires : Les youtubeurs ont (enfin) une association professionnelle pour défendre leurs intérêts

YouTube
Tags: #<Tag:0x00007f920c771b68>

#7

Pour moi ils ne s’appellent pas “Syndicat” a cause de mecs comme toi :slight_smile: fait peur ce mot, il est limite sale, ça fait sale gauchistes révolutionnaires alors que “Association Professionnel” lol avec un nom rigolo comme “Guilde” Ça fait petit artisans, qui essaient de s’en sortir. :'D ( Alors qu’en vrai entre un Youtubeur et un Chauffeur Uber je vois pas la différence, a bon entendeur bien sure, donc pas toi Pollux1 )


#8

Un youtuber normalement avant les changement des règles dernièrement ne produisait pas un contenu demandé par un donneur d’ordre comme le ferait un journaliste. Il avait de plus la possibilité de vendre des produits dérivés et des abonnements à d’autres contenus.

De l’autre coté, tu as une personne qui travaille pour un donneur d’ordre pour faire un travail imposé par ce donneur d’ordre dans les condition tarifaires imposées par le donneur d’ordre (bouteille d’eau offerte, …).

Après, c’est vrai qu’en luttant contre la liberté de parole et pour le renforcement des mastodontes des médias, on arrivera à des youtuber qui produiront seulement ce que veulent les médias un peu comme un pigiste qui doit écrire l’article que souhaite le médias selon le point de vus souhaité par le médias quitte à tordre la vérité en mentant par omission.


#9

Je vois rien de neuf dans le paysage capitaliste perso… Chauffeur Uber dépendant d’une platforme et limitant/encadrant son activité pro, et pareil pour le Youtubeur qui est régi par des règles encadrant la plateforme… Les 2 plateformes sont des mastodontes, faut pas se faire d’illusions sur l’indépendance des gens qui travaillent sur/pour cette plateforme.


#10

Sauf que les règles qui sont imposés au youtubers le sont aujourd’hui sous la pression des grands médias et des SJW pour faire taire les voix discordantes. Et youtube permettait de faire la rémunération voulue par la youtuber sans imposer ni de choix éditoriaux, ni de tarifs.


#11

Oui, cela a différent nom : une religion, un parti politique, une association, un syndicat, une organisation, …

Où tu as vu que ce mot me fait peur ? Est-ce que tu vois un seul endroit où je discute du nom de leur association.

Dis, tu serais pas en train de faire une fixette sur moi :joy: Je te préviens tout de suite, cela me touche beaucoup, mais je ne suis pas intéressé.

C’est sûr que dans les modèles non capitalistes, chacun fait ce qu’il veut quand il veut, ne reçoit jamais d’ordre et ne doit jamais rendre des comptes :joy:


#12

Ah d’accords, je l’avais jamais vue celle la, les “Grands Médias” et des SJW dans le même panier…mokay ^^ c’est vraiment un terme de ***** lol ça fait vraiment pilier de comptoir tellement le terme désigne tout et rien.
Bref, le but de Youtube : générer du cash, leurs ligne de conduite est imposé par personne d’autre qu’eux mêmes dans le but de générer du cash, d’ailleurs ils laissent même traîner du contenue qui pose des problèmes légaux et n’en ont d’ailleurs rien a foutre ( c’est dire la puissance de la plateforme )… du moment que ça génère du cash.
Comme ça génère du cash, les gros investisseurs débarquent, en écrasant ( si ils n’obtiennent pas de partenariat ) les petits et moyens “artisans” de Youtube, tu peux ranger tes grand médias, tes SJW ou autres… c’est juste du capitalisme basique… : Business modèle qui intéresse = attention des gros groupes d’investissement = transformation/mutation de la plateforme.


#13

Tu parles de quoi ? du Communisme ? ou t’as vue que j’était communiste ? :slight_smile: Et oui quand j’ai une discussion houleuse avec un mec qui dans un post défend le droit des communautés LGBT et dans un autre défend le patronat, alors que les Directions de certaines (grandes, je sais que tu fait mal la distinction, donc GRANDES JE PRÉCISE lol) entreprises ( donc le patronat ) laisse se propagé sur sa propre plateforme ( Youtube ) des discours homophobes…
Etant amateur de dichotomies et de grands écarts mentaux, étant également friand de bonne blagues, je retiens le pseudo.
Pour le nom de l’asso, je donnait mon avis, je pense vraiment que le mot “Syndicat” leurs déplaît d’ailleurs ils l’avouent eux-mêmes a demi-mots : le terme syndicat donnait à certains l’impression qu’il allait falloir être très engagé


#14

C’est amusant car tu as une chose qui les lies, c’est la course aux clics et à la radicalisation qui permet de générer du trafic et des revenus. Les médias ont besoin de trafic sur leurs sites pour générer des revenus et les SJW sont une source intarissable de conneries qui font du clic et gênèrent du trafic.

Tu as une radicalisation qui fait plaisir aux médias, un peu comme Sarkozy en son temps puis Trump aujourd’hui permettent à la presse d’augmenter leurs revenus en faisant de la recherche constante de radicalisation des opinions publiques.

Après le problème pour les médias, c’est le déplacement de l’attention des spectateurs.
La course à la petite phrase est une course aux clics qui génère des revenus.


#15

Ont doit pas avoir le même sens du mot “radicalisation” … et honnêtement ce qui déchaînes passions et médias en ce moment c’est les Keywords “Attentats” “Terrorisme” “Islam” etc, plutôt que des groupes “actifs” sur les réseaux qui défendent des valeurs vaguement humanistes au risque parfois de s’ostracisés ( si ont a la même définitions du SJW ) ou de se ridiculiser.
Quand je vois 24% aux Européennes de votants au RN, avec juste derrière l’équipe LREM et la politique qu’ont lui connait, ont voient bien qu’ont a pas affaire a un peuple de SJW “radicalisé” qui veux faire “Taire l’opposition” d’ailleurs tu parles de qui quand tu dit “Opposition” ?


#16

Où tu as vu que j’ai dit que tu étais communiste ?

Avant de commencer à répondre aux gens, il faudrait d’abord commencer à lire ce qu’ils écrivent. Et à le comprendre. Parce que là, ça fait au moins 3 ou 4 fois que tes réponses me semblent complètement surréalistes.


#17

Il est intéressant de voir que potentiellement les partis de droite ne bougent pas sur leurs ancrages voir ont tendance à aller vers des positions plus centristes pour gagner de l’électorat là où au contraire la gauche à tendance à creuser toujours plus.

Tu avais cette réflexion sur le PS qui dans ses discours pour tenir ses adhérents avait tendance à être plus à gauche qu’au gouvernement. Ce qui l’a finalement décridibilisé.

Enfin tu as des organisations qui veulent le buzz pour la méditation et des médias qui veulent du clic pour les publicitaires et les revenus associés. Le tout avec des journalistes qui font l’interface en étant militants dans ces organisations.


#18

“C’est sûr que dans les modèles non capitalistes, chacun fait ce qu’il veut quand il veut”

Si tu parles pas de Communisme de quel régimes parles-tu donc ? C’était bien ma question :
“Tu parles de quoi ? du Communisme ?”

Comme a ton habitude tu louvoie efficacement entre éviter de répondre, mauvaise foi, et connerie.


#19

“Il est intéressant de voir que potentiellement les partis de droite ne bougent pas sur leurs ancrages voir ont tendance à aller vers des positions plus centristes pour gagner de l’électorat” :joy:

La droite Française de 2019 est centriste ? je meurt… aujourd’hui la droite le seul adversaire qu’elle a c’est l’extrême droite… donc a ton avis … concentre toi… a qui elle essais de voler des électeurs ? et donc… comment va-t-elle essayer de réarranger son programme pour le rendre plaisant : la droite se droitise encore +.

D’ailleurs tu n’as pas répondu donc, les SJW et les “Grands Médias” sont force d’opposition a quoi ? lol déjà… j’ai envie d’exploser de rire, mais mettons donc ils s’opposent a quoi ou qui ?


#20

Et même si je parle des régimes communistes (ce qui n’est pas le cas car le monde ne se résume pas à capitaliste versus communiste), cela ne change rien à ma réponse à ta question : “Où tu as vu que j’ai dit que tu étais communiste ?”

Le monde ne tourne pas autour de toi mon grand et on peut parler de plein de sujets sans forcément parler de toi. Et donc je réitère : lis ce qu’il y a écrit et pas ce que tu penses qu’il y a écrit.


#21

On va parler en conservateurs et progressistes. Le dilemme des progressistes, c’st qu’ils ont vocation à devenir conservateur une fois leurs objectifs atteints ou à devenir des junkie du progressisme en augmentant les doses pour pouvoir continuer à être progressiste.

Et si tu regarde les thèmes de la droite et de la gauche, sur les 50 dernières années, tu observe que la droite se déplace bers la gauche là ou la gauche continue de creuser quitte à perdre ses électeurs comme les classes populaires. Si le FN a gagné des électeurs, c’est parce qu’il a récupéré des électeurs délaissais par la gauche qui les tenaient pour acquis et vers qui ils ne proposaient plus rien et une forme de normalisation vers la droite souverainiste qui pose les questions au terme de cette normalisation vers la gauche d’un accord avec les républicains.

Lorsque tu regarde la position de la droite sur différents thèmes de sociétés, tu vois une stabilité à une centralisation. La gauche qui se veux progressiste, elle perd une partie de ses électeurs historiques en traitant la politique sur des bases publicitaires en croyant sa base acquise et en cherchant le “plus progressiste” pour draguer une minorité électorale et lui permettre d’avoir une majorité des électeurs exprimés quitte à avoir une majorité d’électeurs qui ne votent plus car ils ne sont plus représentés.

Regarde le cas du PCF avec les étrangers dans les années 80. La lutte contre l’immigration pour le PCF devait permettre d’éviter la concurrence salariale et de permettre aux personnes qui voulaient s’intégrer d’être toujours renvoyés à leur statu d’étranger du fais des nouveaux arrivant constant qui les bloquent à l’État d’étranger définitivement.


#22

Foutus progressistes qui ne se sont pas contentés de croire que le ciel pouvait nous tomber sur la tête, que les Dieux régissaient tout sur Terre, que les rousses étaient des sorcières, que les gauchers étaient une manifestation du diable, que l’homosexualité était une maladie, etc. Y font rien que nous empêcher de tourner en rond !

C’est assez dingue d’avoir aussi peu de recul sur l’Histoire et d’essayer de manier des concepts que visiblement tu ne maîtrises pas suffisamment pour te rendre compte des énormités que tu sors…

LOL

Alors

  • Soit tu vivais dans une cave ces 40 dernières années ;
  • Soit ton point de vue est très très biaisé (ce serait étonnant, vu tes interventions régulières…) ;
  • Soit t’es tellement à droite de la droite de la droite de l’échiquier politique français que tu considères que le simple fait pour un politicien de droite de dire “Je ne reviendrai pas sur tel droit” est du gauchisme…

J’aimerais bien que tu cites quelques exemples de mesures “de gauche” prises ou revendiquées par la droite.
Et faudrait aussi que tu définisses ce qu’est la gauche, selon toi. Le PS est-il de gauche ? La France Insoumise ? Le PCF ? Les 2-3 groupuscules dont les membres n’ont jamais exercé un quelconque pouvoir au niveau local et national et qui ont un temps de parole dérisoire dans les médias ?

C’est faux. On a assez de recul aujourd’hui pour connaitre les raisons d’un basculement gauche-droite des classes populaires, et qui contredit d’ailleurs ton hypothèse de base comme quoi la droite se “gauchifie”.

Pour faire bref, la classe ouvrière a été trahie d’abord par Mitterrand alors qu’il a été élu sur de grands espoirs d’une gauche forte et protectrice des travailleurs dans un contexte de crise économique et de mesures impopulaires mises en place par Giscard. Il n’aura fallu que 2 ans pour décevoir les attentes, dynamiter le Parti communiste et appliquer un programme bien de droite.
On peut ensuite citer Jospin. Là aussi, grosses attentes, la cohabitation étant en faveur des socio-démocrates, on attend qu’ils puissent tenir tête à un président de droite et qu’ils puissent même lui forcer la main sur des thèmes de gauche. Évidemment, c’était se fourrer le doigt dans l’œil jusqu’au coude. Jospin se comporta en bon petit soldat du libéralisme et ouvrit le capital d’Air France, privatisa les autoroutes, le Crédit lyonnais, France Telecom, et bien d’autres encore. La droite n’aurait pas rêvé mieux !
Viens ensuite Hollande. Après 5 ans de Sarkozie haute en couleurs, beaucoup sont réceptifs au célèbre “mon ennemi c’est la finance !” (à défaut d’avoir pu voté pour un pervers qui cachait à peine qu’il était de droite sur à peu près tous les plans). Là encore, la déception fut à la hauteur de l’espoir : le CICE (que même la droite au pouvoir auparavant n’osait pas faire passer), Valls qui léchait ostensiblement les bottes du MEDEF et qui n’était qu’un remake du Nabot à l’Intérieur, les ouvertures et les cessions de capitaux en veux-tu en voilà, etc.
Tout cela saupoudré du discours anti-arabes/musulmans/migrants sur fond de terrorisme, et paf ! Quand ça fermente bien depuis 40 ans, les chocapics c’est l’extrême-droite passée championne dans l’art de défendre le travailleurs (blancs de préférence) le lundi et de voter les lois les plus anti-sociales le mardi (enfin c’est pas nouveau, c’était la stratégie de Hitler et de Mussolini que de faire croire qu’ils étaient de gauche pour mieux servir le Capital une fois portés au pouvoir par les travailleurs abusés).

Le centre, c’est la droite. Tu nous fais une tautologie, là. On le voit encore parfaitement aujourd’hui avec les “centristes” qui soutiennent Macron quand ils ne font pas carrément parti des Républicains. Le centre, ça veut pas dire “la gauche de la droite”, ça veut dire “la face complexée publiquement d’une droite décomplexée quand elle arrive au pouvoir.” T’es aussi naïf que ça ou bien te rendre à l’évidence de ce qu’est le jeu politique français contredirait tes présupposés ?

OK donc pour toi, la FI c’est la représentation de “la gauche” #facepalm

Oui parce-que tu évoques en sous-texte l’exclusion des fachos (pardon des “souverainistes”) comme Kuzmanovic, le coup d’éclat de Kotarac ou encore les critiques post-gabegie européenne faites aux cadres de la FI comme Autain ou Obono comme quoi le parti serait devenu “indigéniste”. Je me trompe ?

Alors déjà, la FI n’est pas le rassemblement des électeurs historiques de la gauche, et on le voit d’ailleurs très simplement au fait que des souverainistes aient pu occuper des postes aussi haut-placés dans le parti (pardon le “mouvement”), chose qui est impensable dans les partis qui sont restés fidèles aux traditions de la gauche pré-1980.
La FI c’est un agrégat de plein de sociologies et de cultures politiques différentes, et c’est d’ailleurs la stratégie de Mélenchon : rassembler le plus de personnes possible pour arriver un jour au pouvoir. Mais forcément, quand on rassemble des gens qui peuvent être aussi opposés politiquement, on a un discours confus, on se mange des tensions internes énormes, du coup obligé de gérer le parti de manière autocratique pour essayer de faire rentrer tout le monde dans le rang, et ça finit par tomber de presque 20% des voix à 6% et 0% de crédibilité en tant qu’opposant. Rien à voir avec une “gauchisation” du discours : au contraire, Mélenchon rompt avec les traditions internationalistes de la gauche, n’est pas profondément anti-capitaliste comme il aimerait le faire croire, et il a des relents nationalistes qu’il essayent de faire passer pour du patriotisme jauressien. En gros, c’est un PS nouvelle génération qui essaye laborieusement de troquer le rose contre du rouge. Compte tenu de tout ça, les gens qui se sont rendu compte de l’impasse d’une stratégie aussi éculée et aussi perdante que le PS en son temps ont préféré ne pas aller voter pour eux aux Européennes.

(Intéressant ce rapport d’ailleurs, où on apprend que le FN n’arrive en tête des européennes que parce-que les électeurs qui se sont déplacés pensent que “les élections ne changeront rien à leur situation” et pour “manifester leur mécontentement à l’égard des partis politiques”, qu’ils ont placé les enjeux nationaux avant les enjeux européens validant l’hypothèse d’un vote-sanction plutôt que l’adhésion à un projet européen d’extrême-droite, la FI remportant d’ailleurs plus d’adhésion au programme que celui du FN 78% vs 71%).

Le fameux marronnier de l’extrême-droite pour essayer de faire croire que les partis de gauche voient aussi l’immigré comme une menace pour les travailleurs nationaux, et qui oublie tout le reste de l’histoire.

Quand Marchais a prononcé son fameux discours anti-immigration, ça a suscité un tollé dans les rangs du Parti communiste, des autres partis d’extrême-gauche et de la presse de gauche, parce-que c’était en rupture totale avec la lutte des classes dont la gauche française se revendique depuis ses débuts. Et ça s’est traduit concrètement dans les urnes : c’est à partir de cette période et de l’acoquinement du PCF avec la Mitterrandie que les ouvriers, trahis, se sont déportés sur d’autres partis comme le FN (conformément à la stratégie de Mitterrand d’affaiblir la droite en lui faisant perdre des voix au profit d’un FN alors inexistant) ou bien se sont réfugiés dans l’abstention en tant que rejet de la politique politicienne qui les avait trahis.

Tout ça pour dire que ton analyse n’a aucun sens et n’est pas proche ne serait-ce que d’un pouce de la situation actuelle et de l’histoire qui l’a formée. Lève le nez de tes vidéos Youtube, ouvre les yeux et allume le cerveau (ou assume tes penchants d’extrême-droite, ça évitera la ponte des pavés juste pour rétablir les faits distordus de tes quelques phrases).


#23

Quand un réfugié yéménite est traité de fasciste par ses collègues d’université alors qu’il est de gauche, issus d’une famille féministe et homosexuel.


#24

Ah le fameux retour de la vidéo Youtube par bourgpat !

Donc on va la faire rapidement (comme ça tu pourras essayer de développer des vrais arguments écrits aux différents points que j’ai cités précédemment) : quand on se dit de gauche et qu’on appelle à la discussion partisane avec les racistes des (mal-nommés) “Démocrates suédois”, oui, on fait parti des fachos. C’est comme si on trouvait tout à fait normal et “de gauche” que le NPA organise un colloque avec le FN :crazy_face:

Et ta couleur de peau ou ton lieu de naissance ne t’empêche pas d’être islamophobe, le jeune réfugié yéménite (qui se considère lui-même comme un “bon réfugié” contrairement aux autres “mauvais réfugiés”, tiens tiens encore une rhétorique d’extrême-droite) en fait la parfaite démonstration.

Maintenant, retour à ta dichotomie pétée des “progressistes vs conservateurs” et de la “droite qui se gauchise”. Du coup, tu peux me citer des mesures de gauche appliquées par la droite en France ?


#25

Tu devrais quand même regarder la vidéo avant de la commenter. Non, le réfugié est un réfugié politique qui est le fils d’une femme qui défend les droits de l’homme et de la femme au Yémen et qui a été à de nombreuses reprises cible de menaces de morts. il est de plus homosexuel, ce qui est pas une situation très simple dans une culture islamique.

Donc oui, il a fuis des personnes. Les retrouver en temps que migrant alors qu’elles conservent leur façon de penser, est un risque pour sa vie.


#26

Je l’ai vue y a quelques jours, j’ai déjà vu plusieurs vidéos du youtuber, sûrement pour ça que c’est apparu dans mes recommandations.

Tous les réfugiés sont des réfugiés politiques et économiques. C’est justement ça que Monsieur Crâne-Rasé et son idiot utile de réfugié yéménite, qui aimerait refermer la porte derrière lui, n’ont pas compris.

… et t’as oublié virulent critique de l’Islam. Rien de gênant en soit, en revanche ça expliquerait pourquoi il peut pas blairer les musulmans, qu’ils se trouvent au Yémen ou en Suède. Point commun avec son skinhead balkan de pote.

J’ai dû louper le moment où il dit qu’il a reçu des menaces de morts au Yémen parce-que homosexuel. Ils ont reçu des menaces parce-que lui et sa famille critiquaient l’Islam (de mon point de vue pas de problème de critiquer, mais c’est clair que cracher à la gueule du Prophète dans un pays quasi unanimement musulman, c’est pas tellement surprenant).

Parce-que les boat people qui s’échouent en Méditerranée, eux, c’était pour faire du tourisme par cher, c’est bien connu.

… et il croit que ce sont les fachos qui veulent le foutre dehors, réfugié officiel ou pas, qui vont l’aider ? :sweat_smile: Il a pas des ptites tendances maso aussi, non ?

Sinon, non, toujours pas décidé à aller jusqu’au bout de ta pensée sur les progressistes vs conservateurs et l’échiquier politique français ?