Commentaires : Les quatre tendances du jeu vidéo que l’on veut oublier en 2020

Jeux Vidéo
Tags: #<Tag:0x00007f9209055788>

#1

Chaque fin d’année, nous dressons le bilan des tendances du jeu vidéo que l’on ne veut plus du tout voir. Parfois, ce sont des choses dont les acteurs du marché abusent. Parfois, il s’agit de maladresses. Dans tous les cas, on espère qu’on n’aura plus à déplorer certaines pratiques déjà pointées du doigt par le passé. En 2019, on a retenu quatre tendances : le lancement raté de Stadia, les portages Switch trop ambitieux, les abonnements et les éditeurs qui ont….

Par Maxime Claudel
Revenir à l’article


#2

“Une série, un jeu vidéo : les 5 œuvres et découvertes qui ont changé…”
“Les 4 tendances du jeu vidéo que l’on veut oublier en 2020”
“Xbox Series X et PS5 : les 6 choses que doivent faire les consoles…”

Ca va Topito ?


#3

Je vous trouve un peu dur avec Stadia.
Certe, comme Free mobile a son époque, Stadia est loin d’être parfait, mais il a déjà pas mal évolué depuis le lancement.
Techniquement, la où on pouvait craindre le plus, Stadia est déjà pas mal au point.
Pour le reste (catalogue, fonctionnalités, etc…) On sait que Google a les ressources nécessaires pour être plus que prêt pour l’arrivée de la concurrence en novembre 2020.


#4

qui a pointé du doigt le comportement d’une entreprise privilégiant l’argent (ne pas se brouiller avec la Chine, qui constitue un gros marché) à l’image.

J’adore ^^
Quelle entreprise ne privilégie pas l’argent ?
Parlons du climat et de la Chine ? Qui boycotte la Chine dans ses achats ? Ce que fait Blizzard, tlm le fait inconsciemment.
Vous avez vu des manifs pour Hong Kong en France ?
Par contre pour le climat pas mal ^^